Entrez un mot-clé
Acajou
Bois illégal

Acajou, ébènes, palissandres, etc.


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Les sapindales / Un article dans le Greenpeace Pressmeldung (2001) / L'internationale mafieuse /

Blocage du Galina III : la France s'engage à soutenir une loi contre le bois illégal et non-durable /
Le commerce des bois illégaux se porte bien /
Loi européenne sur le bois : le parlement européen vote oui, et le gouvernement français s’oppose à un projet ambitieux /
DLH accusé d'avoir financé la guerre au Liberia /
Visite présidentielle au Gabon : Nicolas Sarkozy en VRP de l’exploitation des forêts tropicales /
Alain Joyandet, un homme d'affaires au gouvernement /
Madagascar : non au pillage des bois de rose /
Bois certifiés : la difficile mise en œuvre des certifications /
Bois illégal : un marché de 30 à 100 milliards dollars par an /
La lutte contre le commerce illégal du bois ne prend pas racine en Europe /
Forêts tropicales : l’échec complet de la politique européenne pour enrayer le trafic /


Sites Internet et articles / Corrélats /

De nombreuses espèces appartenant à l'ordre des sapindales (anacardiacées et rutacées) fournissentdes bois précieux connu sous le nom d'acajou. C'est le cas de l'okoumé ou acacia du Gabon (décimé par une très forte surexploitation),du margousier ou acajou de Ceylan, des khayas ou acajous malgaches et de l'acajou vrai ou mahoganis de Cuba. Il existe aussi des acajous blancs, en Inde et en Afrique orientale.

Toutes ces espèces font l'objetd'un commerce très important. Suite aux menaces sur les forêts et sur les espèces que l'abattage de ces arbreslaissait présager, différentes mesures ont été prises, à la fois par les états (surtout exportateurs, les pays importateurs se sentant, à l'évidence peu ou pas concernés) et par les instances internationales pour limiter les prélèvements... Ce qui a eu pour principale conséquence de changer le commerce en trafic.
Pour ne citer que ce pays, le Canada, pour le mobilier, les planchers ou les décors de ses ambassades,a largement eu recours à des importations de ce bois dans des conditions qui ont semblé suspectes à bien des observateurs...

Détruire la forêt primaire pour fabriquer des cercueils
en acajou massif à 20000 € la poignée, quelle connironie !
Article "Greenpeace pressemeldung", 6 décembre 2001 :

10 ans de travail d'enquête de Greenpeace en Amazonie ont poussé le gouvernement brésilien à prendre une décision historique.



Paris / Brasilia - Aujourd'hui, Greenpeace a accueilli avec un très grand plaisir, un décret sans précédent du gouvernement brésilien qui suspend en Amazonie l'exploitation de l'acajou et qui prend des mesures importantes de protection des territoires indigènes et des parcs naturels. Cette décision, annoncée par M. Hamilton Casara, Président de l'agence environnementale brésilienne Ibama, a été prise suite à une série d'investigations menées par Greenpeace sur le commerce et les coupes illégales d'acajou en Amazonie.

En effet, Greenpeace travaille depuis 1992 pour la protection de cette espèce en danger. Ce bois précieux, est exploité depuis des années dans des conditions désastreuses, où les pratiques illégales constituent la règle plutôt que l'exception. Entre septembre et octobre 2001, Greenpeace a révélé l'étendue desactivités illégales de l'exploitation de l'acajou sur les terres indiennes d'Amazonie et a remis au Procureur fédéral ainsi qu'aux autorités brésiliennes responsables de l'environnement, un rapport intitulé "Partners in Mahogany Crime" révélant l'existence d'une véritable mafia de l'acajou liée à l'industrie internationale du bois.

"Les activités illégales d'exploitation de l'acajou constituaient depuis très longtemps, l'un des moteurs de la destruction de l'Amazonie, avec des milliers de kilomètres de routes illégales tracées dans des zones de forêts primaires " précise Paulo Adario, coordinateur de Greenpeace en Amazonie. " Cette annonce historique va entraîner, de fait, la fin de l'exploitation illégale de l'acajou en Amazonie ".

A partir des informations fournies dans ce rapport, les autorités ont décidé d'aller inspecter les zones de coupes illégales, les plans d'exploitation forestière et les scieries. C'est ainsi que lors d'une opération menée avec Greenpeace, en octobre de cette année, l'Ibama a saisi le plus gros volume d'acajou illégal de toute l'histoire du Brésil. De plus, le gouvernement brésilien exige désormais la certification de l'ensemble des plans d'aménagements forestiers situés en bordure des territoires indigènes ou de parcs naturels.

" Cette décision constitue un message très clair pour le secteur de l'exploitation forestière en Amazonie et plus généralement pour le marché international du bois. Si vous voulez continuer, il faut mettre fin aux coupes illégales et passer, une bonne fois pour toutes, à la certification " ajoute Paulo Adario. Ludovic Frère, chargé de la campagne Forêts de Greenpeace en France conclut " La filière française d'importation et de commercialisation de bois des forêts primaires devrait être sensible à cette nouvelle et prendre des décisions en conséquence pour s'orienter elle aussi vers des approvisionnements de sources durables, non illégales et non destructrices ".





Je note qu'en 2002, plusieurs bateaux chargés de bois précieux coupés, au Sierra Leone et ailleurs, en toute illégalité et impunité dans des forêts primaires, normalement protégées et inscrites au patrimoine naturel de l'UNESCO, étaient déchargés dans des ports français...(Port de Sète, 2002)

Greenpeace et d'autres associations ont également constaté qu'au Brésil, le trafic d'acajou et d'autres bois précieux continuait... concluant que ce trafic était au moins aussi rentable que celui de la cocaïne en Colombie !

Quand verra-t-on des mafio-démocrates se présenter aux élections ?... Si ce n'est déjà fait... parce que les cercueils en acajou, pour qui les fabriquerait-on ?




FIPCAM : Hold up dans les forêts du Cameroun :
http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/rapport_final_FIPCAM_version_francaise.pdf

Fondation Européenne pour la préservation des ressources forestières de la forêt Africaine
http://www.ifiasite.com/index.php?rub=Fondation&langue=fr

Je dis non au bois illégal
http://www.wwf.fr/campagnes/campagnes/je_dis_non_au_bois_illegal

La survie des orang-outangs est compromise par l'accélération de la déforestation en Asie
http://terresacree.org/asiededforestation.htm

Huile de palme : http://www.amisdelaterre.org/spip.php?page=recherche&recherche=huile+de+palme

FORÊT AMAZONIENNE : LE BOIS PRÉCIEUX ENFIN PROTÉGÉ :
http://www.novethic.fr/novethic/site/article/index.jsp?id=12530

BOLSA AMAZONIA : PROTÉGER L'AMAZONIE ET SES HABITANTS / RESSOURCES NATURELLES :
http://www.novethic.fr/novethic/site/article/index.jsp?id=5994

Le bois libérien dans la tempête / Bois précieux : http://www.afrik.com/article4087.html

Non à la destruction des forêts du Congo :
http://www.greenpeace.org/france_fr/press/release?item_id=644153

Le bois précieux restera à Madagascar : http://www.afrik.com/article5270.html

Les bois précieux :
http://www.astrosurf.org/luxorion/sysol-terre-plaidoyer.htm

http://dsf.uqac.ca/dept/eco-con/deformon.htm

Saisie de bois illégal pendant l'action de blocage des héritiers de Chico Mendes
http://www.greenpeace.org/france_fr/news/details?campaign_id=65771&item_id=94631

Déclin des forêts :
http://www.vertigo.uqam.ca/vol4no1/art18vol4n1/janet_larsen.html

Aménagement des forêts naturelles des zones tropicales sèches :
http://www.fao.org/documents/show_cdr.asp?url_file=/docrep/W4442F/w4442f08.htm

Bois et forêts :
http://www.crpf.fr/

http://www.crpf.fr/crpfCharentes/sommaire29f.html







[ Corrélats : Déforestation / Amazonie / Anacardiacées / ...]

Retour