Entrez un mot-clé
Accipitridés
Accipitridés




Busard des roseaux (Circus aeruginosus)
Les accipitridés sont une des familles de rapaces diurnes. Ils comprennent les grands aigles (Aquila),les pygargues (Halietus), les vautours (Gyps, Aegypius, Neophron) dont le gypaète barbu (Gypaetus), les buses (Buteo), la bondrée (Pernis), l'élanion (Elanus), les petits aigles (Hieraaetus), les milans (Milvus), le circaète (Circaetus), les busards (Circus), les éperviers et l'autour (Accipiter).

Dans le paléarctique occidental, cela représente 39 espèces auxquelles il faut ajouter 8 espèces occasionnelles.


Ces oiseaux ont tous en commun d'être carnivores avec des spécialités alimentaires propres aux espèces;Certains chassent des mammifères, d'autres des oiseaux, des serpents ou des poissons, d'autres des insectes. Les vautours mangentprincipalement des cadavres.

Ce sont tous de très bons voiliers, utilisant toutes les ressources du vol battu, plané ou à voile.

Le plussouvent, ces oiseaux ont un territoire relativement vaste où ils se tiennent silencieux, sauf pendantla période prénuptiale.

Ces oiseaux, très nombreux avant que la chasse ne soit "démocratisée"** ont beaucoup souffert de cette activité sportive... Certaines espèces furent littéralement exterminées en bien des endroits. On les accusait de tous les crimes, de manger du gibier, bien sûr, mais aussi de précipiter des bergers dans les ravins ou de ravir des bébés à l'affection de leurs mères. On donnait même des primes pour leur destruction...

Des mesures de protection, prises depuis une trentaine d'années, ont permis à bon nombre de ces oiseaux de revenir occuper leurs niches. Mais ces oiseaux restent vulnérables (poisons, pesticides, destruction des habitats). Sans oublier les chasseurs (certains ?) encore prompts à faire des cartons.

** [(Cette tradition est somme toute relativement récente... le premier permis de chasse connu aurait été délivré en Suisse vers 1804 ; En France, il faudra attendre Napoléon III pour que le droit de chasse, privilège régalien, soit toléré au peuple du bas et seulement au sud de la Loire !)]

Cadavre de buse (Buteo buteo) tuée par un bécassier au mois de février 2003... Sans doute exigera-t-il, au nom des traditions, que la ministre de
tutelle lui confie la gestion de la faune sauvage et lui accorde des prolongations de chasse pendant les périodes de migration pré-nuptiale ?


Buse variable (Buteo buteo)
Bondrée apivore 2èmeannée (Pernis apivorus)
La signature de l'autour (Accipiter gentilis)
Aigle doré (Aquila chrysaetos)


Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla)
Bien que n'ayant aucune autorité pour l'affirmer, je crois que le pygargue à queue blanche est un rapace dont les populations se portent mieux.


À chacun de mes quatre séjours dans le Finnmark, j'ai fait davantage d'observations (sept oiseaux sur Varanger au dernier séjour (2001), alors que je n'en avais pas observé au premier en 1980). Par ailleurs, il semble que les norvégiens ne le tirent plus comme il le faisait encore en 1980. J'avais trouvéplusieurs cadavres, dont l'un gardait dans sa carcasse décharnée, une balle de carabine de gros calibre (Andoya).

Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla)
Syltefjord 2009
En juillet 2009, nous n'avons fait que deux observations : l'une d'un individu au vol à proximité de Berlevåg et l'autre, tard le soir et dans un brouillard à couper au couteau sur Syltefjord.

Je n'ai jamais su si cet oiseau cherchait un endroit pour dormir ou un poste de guet. Il a dû changer trois ou quatre fois de perchoir avant de gagner le haut de la falaise noyée dans le brouillard.
Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla)
Syltefjord 2009
Cet oiseau nous avait manifestement vu, mais il est resté plusieurs longues minutes à une cinquantaine de mètres de nous qui n'avions pris aucune précaution pour nous dissimuler.

Je pense que cela confirme les remarques précédentes sur le fait que le statut de cet oiseau est changé. J'ai aussi noté que toute cette partie de Varanger est devenue un parc national depuis 2006.
Une vidéo de cet oiseau : clic




Épervier d'Europe (Accipiter nisus)
Jämtland 2009
Il est de ces rencontres improbables qui laissent de très bons souvenirs. Si les jeunes de cette épervier n'avaient pas été branchés sur les fils du téléphone de cette piste dans le Jämtland, si nous ne les avions pas entraperçus, si nous n'avions pas fait demi-tour aussitôt que nous l'avions pu, c'est-à-dire trois ou quatre kilomètres plus loin, s'il n'y avait pas eu une toute petite place pour se garer et ne pas encombrer toute la piste, jamais nous n'aurions pu passer plus d'une demi heure avec ces oiseaux…
Épervier d'Europe (Accipiter nisus)
Jämtland 2009
Il y avait la femelle et deux ou trois jeunes. Et bien que ces derniers volassent parfaitement, nous avons eu droit à tous les comportements que des parents inquiets nous montrent dans l'espoir de protéger leur progéniture. Évidemment, nous n'avons rien fait pour avertir l'épervier que ces rejetons ne risquaient rien avec nous. Nous l'avons laissé le découvrir tout seul, ce qui nous valu, alors il s'enfuyait définitivement, à un survol bruyant avec force cris dont nous sûmes pas la signification !





Buse variable (Buteo buteo)





Quand l'écologie et la biologie s'appelaient histoire ou sciences naturelles / Application aux animaux utiles ou nuisibles :
http://www.inra.fr/dpenv/lambec38.htm

On cherchera les fiches sur les différentes espèces d'accipitridés sur :
http://www.oiseaux.net/liste/accipitridae.html

Mes histoires avec les rapaces diurnes... (à partir de la bondrée apivore)
http://www.ecritsdesbetes.fr/bondree.html

____________________

Le Fonds d'intervention pour les rapaces
http://www.onf.fr/foret/dossier/oiseaux/oi11.htm






[Corrélats : Oiseaux / Vautours / Milans / ...]

Retour