Entrez un mot-clé
Altruisme
Altruisme


Définition du néant : Nicolas Sarkozy est altruiste, mais seulement le 29 février, sauf les années bissextiles.


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) :

Robert Axelrod : "Comment réussir dans un monde d'égoïstes" /
Les eaux tièdes du réformisme /
La manipulation mentale des points de vue, un des fondements de la tolérance /
Comprendre les actions, émotions et états mentaux d’autrui /
Doit-on aimer autrui ? /
Programme de coopération intergénérationnelle : pour la transmission du savoir entre générations. /
La montée de l’individualisme est un désastre ! /
200 artistes flamands contre le nationalisme borné /
Les Français en majorité des cons selon l'ocde contre le retour de Leonarda /
Comment la santé est devenue un enjeu géopolitique /
La philanthropie : une police d’assurance pour les multinationales /
Trois ménages sur quatre sont endettés aux États-Unis. /
DÉSIRS, ÉMOTIONS, PLAISIRS, EMPATHIE ET ATTACHEMENT AUX SOURCES DU BONHEUR /


Sites Internet et articles / Corrélats /


Je doute que la colombe de La Fontaine ait jamais sauvé une fourmi qui,
sans elle, se serait noyée. Je croirais davantage que si la colombe tend
une herbe secourable à la fourmi,c'est pour mieux la dévorer,
à moins que les colombes ne leur trouvent un goût exécrable.
En éthologie, l’altruisme est une notion qui désigne l'acte d’un animal qui a pour effet d’en aider un autre,en quelque manière, notamment en favorisant sa survie.



Généralement, cette notion s’accompagne du conceptde désintéressement, voire d’abnégation (ce que l’on donne n’a de valeur que si ce que l’on a donné nous manque. Victor Hugo).

J’aime assez la philosophie positiviste de Comte, malgré tout, je suis bien en peine de citer quelque exemple que ce soit d’altruisme chez les animaux. Non qu’il n’existe pas de comportements compassionnels, mais ceux-ci, s’ils se manifestent n’ont pas d’autres effets que d’apporter une gratification, à l’instar de n’importe quel comportement qui ne perdure que s’il est renforcé*.

Si comme je le pressens, les comportements compassionnels sont plutôt du fait du cerveau frontal des vertébrés supérieurs (ou orbito-frontal chez l’homme), les gratifications obtenues sont principalement (exclusivement ?) celles de l’ego renforcé.

Pierre Dac ne me contredirait pas puisqu’il affirmait : Aimer les autres, d'accord, mais pour soi-même.

* On pourra lire les ouvrages de M. Henri Laborit dont je pense que s'il n'a pas eu la publicité qu'il aurait méritée, c'est qu'il étaità la fois philosophiquement et politiquement incorrect, au moins aux yeux des intelligentsias pour lesquelles il est évidentque l’idée que quiconque puisse comprendre comment fonctionne son cerveau et de facto, apprenne à s’en servir,compromettrait, à terme, tout exercice du pouvoir (de tout pouvoir ?) et le maintien du leur.

On peut lire aussi d’autres ouvrages sur le cerveau ou les comportements, relativement accessibles augrand public, quand bien même on n’en sache rien au départ (Changeux, Vincent, Van Renynghe de Voxvrie, etc.) et j'ajouterais, quand bien même on n'aurait jamais fait d'études en biologie, si déjà on sait lire et donner du sens à ce qu'on lit, ce qui est le cas de beaucoup. Pour ceux qui ne savent pas ou plus lire, réinventons l'oralité.




L'altruisme a certainement une dimension thermodynamique. Retarder autant que faire ce peut la mort de l'autre, c'est très probablement agir dans une perspective de moindre augmentation de l'entropie du système dans lequel on opère. Cela revient à œuvrer pour que la décroissance individuelle soit le plus longtemps retardée, autrement dit pour que les échanges de matière et d'énergie puissent se prolonger et se diversifier le plus longtemps possible.

Ainsi quand j'élève jusqu'à plus de 120 jours mes poulets ou mes pintades, je fais preuve de beaucoup d'altruisme, d'abord en permettant à ces volatiles de vivre pratiquement trois fois plus longtemps que la moyenne de leurs congénères et surtout, quand je les cuisine, d'offrir à mes invités un régal comparable à celui qu'offrent les poulets de Bresse cuisinés par quelque grand chef de Roanne ou de Lyon, et sans bourse délier !




Les rapports entre jeunes et anciens dans les grandes entreprises / La responsabilité organisationnelle dans la construction de dynamiques intergénérationnelles coopératives / BEATRICE DELAY /Centre d’études de l’emploi / DOCUMENT DE TRAVAIL N° 103 / septembre 2008
http://www.cee-recherche.fr/fr/doctrav/Doc103-Delay-jeunes-entreprises-responsabilites-intergenerationnelle.pdf

Résumé :

Une tendance récurrente dans les discours médiatiques et managériaux consiste à se représenter la cohabitation intergénérationnelle au travail uniquement sous l’angle du risque : le risque d’une plus grande conflictualité dans les relations sociales susceptible de compromettre les capacités coopératives et, à terme, de jouer négativement sur les performances collectives. Les entretiens, individuels et collectifs, conduits dans le cadre de la recherche, dont on rend compte ici, permettent au contraire de démontrer que plusieurs registres relationnels doivent être mobilisés pour qualifier les relations qui s’établissent au travail entre les salariés. Loin de se réduire à une dimension conflictuelle, ces relations renvoient schématiquement à trois configurations distinctes (coopérations actives, relations distantes, tensions), que nous nous efforcerons d’expliquer et d’analyser tout au long de ce document.




L'altruisme (D'autres approches / points de vue) :
http://ethologie.unige.ch/etho2.now/par.date/2005_01_28.htm

La reconnaissance des apparentés. L'altruisme réciproque :
http://ethologie.unige.ch/etho2.now/par.date/2005_02_04.htm

Homéostasie psychique (altruisme ou darwinisme ?) :
http://www.psy-desir.com/textes/article.php?id_article=0834

Altruisme :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Altruisme

Un altruisme sans pitié, ou l'éthique de la réciprocité selon Thomas Nagel :
http://www.cndp.fr/magphilo/philo11/sans_pitie.htm

L'altruisme intéressé chez Jeremy Bentham ;
http://www.cndp.fr/magphilo/philo11/interesse.htm

Être altruiste, est-ce capituler devant l'égoïsme de l'autre ?
http://www.cndp.fr/magphilo/philo11/altruiste.htm

T.GODBOUT J. : Ce qui circule entre nous / Donner, recevoir, rendre
http://www.cnam.fr/lipsor/dso/articles/fiche/jtgodboutcequicircentrenous.doc






[ Corrélats : Condition de la femme / Intelligence(s) et culture(s) / Thermodynamique des systèmes ouverts /Violence / ...]

Retour