Entrez un mot-clé
Anthropisation
Anthropisation




Même là, en plein pays Pagan !... (Plouneour trez)
On définit l'anthropisation comme l'effet de l'homme sur les milieux naturels.


D'emblée, deux questions se posent : un milieu ne serait-il naturel que si l'homme en est absent et les espèces autres que l'homme ne produiraient-elles pas d'effets sur leur milieu ?

L'homme, comme mammifère aérobie, hétérotrophe, omnivore, mobile, terrestre, sexué, grégaire, sociable, etc. est un animal qui se conforme, de la même façon que les autres êtres vivants, aux contraintes que lui imposent les lois de la thermodynamique. Il participe à la circulation de la matière et de l'énergie et tente de conserver le plus longtemps possible son organisme en croissance : à défaut, il se reproduit. Il participe donc comme n'importe quel être vivant aux cycles biogéochimiques.

Il est probable que pendant sa phase d'extension et de colonisation de la Planète, c'est-à-dire tant que l'homme devait être essentiellement nomade, cueilleur, chasseur et pêcheur, ses effets sur les milieux naturels n'auront pas été plus marqués que ceux qu'impriment d'autres animaux. Un de ces effets, particulièrement important, est la création de pistes, lesquelles vont introduire des gradients d'utilisation du milieu décroissant à mesure que l'on s'en éloigne et sans doute, à leur proximité, des formes de surexploitation ou de nuisances.

Lorsque pour diverses raisons, le nomadisme fait place à davantage de sédentarité, voire à une installation définitive sur un territoire, et son appropriation (populations plus importantes, raisons climatiques, choix délibérés de certains groupes humains ?), la satisfaction des besoins thermodynamiques n'est plus totalement assurée par la pêche, chasse-cueillette. Il est probable que l'agriculture / élevage devint une nécessité. On peut aussi faire l'hypothèse que c'est l'agriculture / élevage / pastoralisme qui induit la sédentarité. Quoi qu'il en soit, c'est surtout à partir du néolithique que l'espèce humaine va se manifester par ses formidables capacités à modifier les milieux sur lesquels il s'installe.

Bien des modifications des milieux, de nature anthropique, ont été bénéfiques.
... Avec le mérite, parfois, de servir de poste
de chant territorial au pipit maritime (Anthus petrosus)


Les bénéfices ne vont pas seulement à l'homme, mais aussi pour des plantes ou des animaux.

Toutefois et bien souvent, le terme d'anthropisation est réservé aux seuls effets négatifs.

Quelques exemples :

Causes
Effets
Commentaires
AgricultureBiodiversité naturelle
Par essence, l'agriculteur est l'ennemi de la biodiversité. Il tend par tous les moyens, au moins sur une parcelle donnée, à pratiquer des cultures monospécifiques les plus pures possibles.L'agriculteur tend également à se débarrasser du mieux qu'il le peut de tout être vivant dont il pense qu'il lui est préjudiciable.Mais l'agriculteur, en défrichant, créé aussi des conditions favorables à l'invasion ou à la colonisation d'espèces jusqu'alors empêchées, par exemple, par un couvert forestier. L'agriculture a modifié certainement profondément les cortèges floristiques et faunistiques initiaux.L'agriculture a aussi un fort effet de morcellement des écosystèmes. En maints endroits, les habitats naturels sont isolés, pratiquement insularisés ; les espèces qui les peuplent, allopatriques.
AgricultureAgrosystèmes
Les défrichements sont une cause principale de régressions et de blocage des paysages végétaux. Faute de données, il n'est guère possible de statuer sur l'influence qu'ils auraient eu sur la diversité des cortèges floristiques.
Agriculture / Activités domestiquesEutrophisation
Engrais, détergents et matières fécales font bon ménage quand il s'agit, à terme, d'asphyxier nos cours d'eau, nos eaux stagnantes et même nos eaux marines.Sans doute avons-nous fait d'incomparables efforts, dans nos pays riches, en construisant, partout, des stations d'épuration performantes quand dans le même temps, pour des raisons inavouées, souvent électoralistes, nous avons laissé nos agriculteurs faire tout pour enrichir nos cours d'eau en nitrates (accessoirement en herbicides) et nos industriels (ou nous-mêmes) en faire autant avec des phosphates.
Agriculture / Domestication / LoisirsDiversité / Invasions
L'introduction de nouvelles espèces, tant végétales qu'animales, dans nos écosystèmes, parce que quand elles réussissent (surtout si l'homme agit en ce sens), elles occupent la niche d'une autre espèce qui disparaît.
Agriculture / Pastoralisme / Urbanisation / LoisirsPaysages / Écosystèmes
L'utilisation de l'espace et des ressources qu'il recelait, pour son seul bénéfice, a conduit l'homme à le transformer pour en faciliter l'exploitation. Ces transformations se sont toujours révélées négatives pour les écosystèmes, et par voie de conséquence, pour les paysages.D'une manière générale, les écosystèmes ont été appauvris et artificialisés. Alors que les écosystèmes " naturels " tendent vers le climax, par séries progressives, les écosystèmes " anthropisés " tendent vers des paraclimax ou des dysclimax, par séries régressives.
AgronomieBiodiversité " artificielle "
Diverses pratiques de sélection ont amené à une formidable diversification des cultivars ou des espèces animales dites domestiques.Mais l'introduction de ces espèces ou de ces cultivars s'accompagne, très souvent, de l'éradication d'espèces indigènes.
Comportement humain / Éthnocentrisme blancEnvironnement
L'homme, et plus particulièrement l'homme de couleur rose, plutôt chrétien ou dont la culture, même s'il est mécréant, a été modelée par le droit romain et le judéo-christianisme, et s'il est de préférence d'un milieu aisé, se sent investi d'une mission qui tend à l'accréditer dans l'idée qu'il faut qu'il crée une anthroposphère.C'est peut-être aussi cet ethnocentrisme qui l'a conduit à la conquête de l'espace… jusqu'à ce que les Chinois l'imitent.
Diverses activitésÉrosion
Sans doute au moins aussi graves que les problèmes de désertification, mais largement plus étendus, les problèmes d'érosion, partout dans le monde, sont passés largement sous silence.Point n'est besoin d'aller dans le Néguev ou dans le Minas Gérais pour le constater, on peut se contenter, quand on habite le Morbihan et de quelque point où l'on habite, d'aller, en moins d'une heure, autour de Pontivy et de s'arrêter sur le premier champ pentu que l'on croise.
Diverses activitésGéomorphologie
Il n'est pas certain, même si l'on accuse bien vite le réchauffement de la terre, que les aléas naturels aient, à notre époque, une plus grande occurrence, mais ce qui est certain c'est que ces aléas engendrent davantage de catastrophes naturelles.Il faut dire que les exemples ne manquent pas d'exploitations du sol dévastatrices, en particulier dans des régions où les équilibres naturels restent précaires du fait de l'agressivité bioclimatique.
Diverses activités / Combustion / Propulsion /Atmosphère / Ozone / Effet de serre
Les émissions gazeuses d'origine anthropique sont à l'origine de graves problèmes atmosphériques : diminution de la couche d'ozone, effet de serre, réchauffement climatique dont on est loin de mesurer les effets à moyen ou long terme.
IndustrialisationPollutions / Dépollutions
À partir de la moitié du XIXe siècle, l'industrialisation est fortement responsable des perturbations des cycles naturels des éléments.Par ailleurs, de nouveaux résidus font leur apparition, parmi lesquels certains sont toxiques, non biodégradables et bio accumulables.
Industries / Déforestation /Automobiles / Centrales /Cycles biogéochimiques
Pratiquement tous les cycles biogéochimiques ont été gravement perturbés en moins d'un siècle, qu'ils s'agisse du cycle du carbone, de celui de l'azote, de celui du phosphore, du soufre, du cuivre, du mercure, du cadmium, du plomb, etc.L'utilisation intensive de combustibles fossiles, d'engrais, de ressources minérales ou de molécules toxiques a des effets sur toute notre planète, même dans des endroits aussi reculés que le Groenland ou l'Antarctique. Même les sédiments océaniques sont pollués.
MondialisationAppauvrissement génétique
Les pressions économiques, la mondialisation des marchés, les diktats néolibéraux, pour ne citer que ces causes, sont des facteurs incontournables d'appauvrissement génétique par diminution de la biodiversité, laquelle n'est compensée ni par les OGM, ni par d'autres formes, clonées ou eugéniques, qui justifieraient la brevetabilité du vivant.
PâturagesForêts
Il est notoire que la forêt méditerranéenne actuelle, les touyas du pays basque ou la dehesa en Espagne sont le résultat de pratiques pastorales où les feux d'écobuages ont joué un grand rôle.Maintenant, ce sont d'autres problèmes qu'il faudra bien prendre en compte, particulièrement ceux que la déprise agricole engendrera.
Politique / DiplomatieAppropriation / Environnement
Longtemps, et seulement, défendu par des scientifiques (pas tous et longtemps peu nombreux) et les " amis de la nature ", l'environnement global est devenu un enjeu (récupération) pour les politiques et les diplomates qui, de Rio à Cancun, de Kyoto à Johannesburg, lâchent les baleines ou les éléphants et permettent qu'on les massacrent, aussitôt que les japonais leur en font la demande, à des fins scientifiques, bien sûr.
Surpopulation / Déforestation / Cultures intensives / Surpâturage / Érosion Désertification
Dans tous les pays tropicaux et/ou des bordures méditerranéennes, les déserts ou les sub-déserts progressent.On aura beau fabriquer des maïs transgéniques avec des gènes de Tillandsias (c'est peut-être une bonne idée), je ne suis pas sûr qu'ils pousseront au Ténéré… Imaginez un Paris Dakar dans un paysage du type Chartres Orléans !
Sylviculture Forêts / Postclimax
Les forêts européennes sont pratiquement toutes cultivées, sauf peut-être la forêt de Bialowiecza en Pologne et diverses parcelles de la taïga scandinave. Ça n'est pas un problème.La disparition d'un certain nombre de forêts primaires est sans doute plus dramatique, d'autant que cette modification ne s'inscrit pas dans un processus de gestion de la forêt, mais dans celui d'une évolution régressive (postclimax, voire dysclimax).L'exploitation illégale des bois précieux est un facteur à ne pas négliger, mais, les cultures sur brûlis ou diverses autres mises en valeur, motivées par des raisons démographiques et/ou politiques, ont déjà eu des conséquences dont la gravité n'est pas encore tout à fait mesurable.
TechniquesBiosphère
L'ordinateur, l'automobile ou le courant électrique sont indubitablement bien pratiques. Mais l'usage, la fabrication ou l'utilisation de ces " progrès " a un coût biosphérique (métaux lourds, effet de serre, déchets nucléaires, etc.) qu'on se garde bien de mesurer, pire qu'on évite soigneusement d'évoquer.Une des questions qu'on pourrait se poser, c'est celle de savoir, quand on a la chance de disposer de ces techniques, et de s'y être habitué, si nous serions prêts à nous en passer ? Mais celle qu'on ne pose pas encore ou pas souvent : qu'adviendra-t-il quand tous les hommes sur Terre disposeront d'une voiture, d'un ordinateur et du chauffage électrique ? Nous sommes tous d'accord pour dire que la voiture porte une responsabilité dans l'augmentation des gaz à effet de serre, mais en oubliant que trois Chinois sur cent ou un Congolais sur mille, possèdent une voiture.
Toutes activitésÉcotoxicologie / Pollution
Le terme de polluant s'applique à n'importe quelle substance aussitôt que sa concentration dans un écosystème dépasse ses capacités de le prendre en compte, c'est-à-dire d'en assurer, normalement, le recyclage.L'homme ayant une tendance naturelle à l'agrégation, a aussi une tendance naturelle à concentrer ses polluants. On a ainsi trouvé dans des grottes, occupées par nos ancêtres, des quantités importantes de coprolithes (étrons humains fossiles) dont on a pu se demander comment il fut possible aux habitants de ces grottes d'y demeurer.Au prétexte que l'eau que l'on nous distribue au robinet ne serait pas exempte de nitrates ou d'atrazine, des marchands de filtres, tous plus performants (les filtres) les uns que les autres, n'arrêtent pas de nous en vanter les mérites… Mais sont toujours très embarrassés quand on leur demande comment ils comptent se débarrasser des pesticides adsorbés sur le charbon actif.
Toutes activitésÉnergie et ressources renouvelables
Aussi aberrant que ce soit, non seulement nous brûlons nos énergies solaires fossiles, mais aussi notre carbone fossile…La plupart des activités primaires humaines (agriculture et pêche) sont désespérément déficitaires puisque la production d'énergie qu'elles offrent exigent toujours beaucoup plus d'énergie exogène.Toute discussion sur la PAC ou les quotas de pêche qui ne prendra pas cette dimension énergétique ne pourra qu'être vaine.
UrbanisationÉcosystèmes
En moins de cinquante années, l'automobile, à la fois cause et effet d'une nouvelle urbanisation, a beaucoup contribué aux atteintes les plus graves jamais constatées à notre environnement.





Une autre façon d’apprécier l’anthropisation des milieux nous est donnée par les modifications comportementales que nous pouvons mesurer chez bon nombre d’espèces et particulièrement chez celles qui étaient réputées comme peu familières, voire farouches et dont on peut constater qu’elles acceptent maintenant volontiers de s’approcher des hommes quand ceux-là les ignorent.

C’est le cas de cette grive draine qui vient chanter sur l’antenne télé de la maison voisine de la nôtre, le soir tombé (ce qui explique la médiocre qualité de la photographie) et qui accepte qu’on l’observe à moins d’une dizaine de mètres de là où elle est posée. De toute mon existence de naturaliste, c’est une première ! Les seules grives draines que je connaissais jusqu’à présent s’enfuyaient du plus loin qu’elles nous repéraient. Je sais aussi que cette grive montre des signes qu’elle va nicher tout près… À suivre donc.





F
onctionnement et qualité des sols soumis à des perturbations physiques et chimiques d'origines anthropiques: réponses du sol, de la flore et de la microflore bactérienne tellurique.
http://tel.ccsd.cnrs.fr/documents/archives0/00/00/61/61/index_fr.html

LE RHÔNE FRANÇAIS : bilan de 200 ans d'influences anthropiques :
http://www.vertigo.uqam.ca/vol4no3/art15vol4no3/jean_francois_fruget.html

Anthropisation des cours d'eau du bassin de la Loire (voir aussi partie2;pdf / partie3.pdf / conclusion.pdf)http://www.lyon.cemagref.fr/doc/these/andriamahefa/partie1.pdfLes apports de la palynologie à l'histoire rurale :
http://etudesrurales.revues.org/document7.html

Les micromammifères, marqueurs de l'anthropisation du milieu :
http://etudesrurales.revues.org/document11.html

Nitrification de l’ammonium dans la basse Seine: impact de l’anthropisation de Paris à l’estuaire :
http://www.sisyphe.jussieu.fr/internet/piren/rapports/rapp_synth_1998-2001/archives/rejet_contamination_urbaine/NpirenSynthese.pdf

____________________

Anthropisation et biosphère :
http://astrosurf.com/anthropos/imagerie/010.htm

Dans : Vers une anthropologie de l'espace :
http://astrosurf.com/anthropos/index.htm

Anthropisation Environnement et développement durable :
http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/equipes/hist_geo/doc/ddc/edd/edd.htm






[ Corrélats : Paysages / Vernaculaire / Études d'impact / Urbanisation / ...]

Retour