Entrez un mot-clé
Autotrophes et Hétérotrophes
Autotrophes et Hétérotrophes


Juvénile de gorgebleue sur les vases de Pen Mané
Les organismes autotrophes sont des organismes capables de se développer uniquement à partir d’éléments minéraux.


Ces organismes vont élaborer, quasi uniquement à partir de ces minéraux, toutes les matières organiques dont ils ont besoin, soit au cours de processus photosynthétiques, soit à l’occasion de réactions chimiques dans des métabolismes.

Les organismes autotrophes les plus importants sur notre planète sont les végétaux chlorophylliens (et les cyanobactéries). Leur photosynthèse met en jeu des pigments, essentiellement des chlorophylles et réalise la synthèse de matières organiques à partir du gaz carbonique et de l’eau.

Les autres organismes autotrophes photosynthétiques sont des bactéries dites photolithotrophes chez lesquelles la photosynthèse se fait toujours avec un autre précurseur que le dioxyde de carbone (voir bactéries).

Enfin, il existe des organismes autotrophes chimiolithotrophes. Ce sont des bactéries qui élaborent leur matière organique au cours de métabolismes mettant en jeu des minéraux. Les bactéries des sources hydrothermales des zones bathyales en sont un bon exemple.
Les organismes autotrophes photosynthétiques chlorophylliens, puisqu’ils élaborent la biomasse la plus importante de matière organique disponible dans les écosystèmes, sont aussi appelés producteurs primaires.

Les organismes hétérotrophes sont des organismes qui ne peuvent pas élaborer leur propre matière organique autrement qu’à partir de matières organiques déjà élaborées par d’autres organismes (végétaux autotrophes, s’ils sont herbivores, d’autres animaux s’ils sont carnivores, insectivores, piscivores, nécrophages, etc. et même des bactéries). Selon leur place dans les chaînes alimentaires, les hétérotrophes seront des consommateurs ou des décomposeurs.

L’utilisation de la matière organique, aussi bien chez les végétaux que chez les animaux, voire chez les bactéries se fait, pour l’essentiel, au cours de processus respiratoires pendant lesquels les chaînes carbonées constitutives de la matière organique seront progressivement découpées jusqu’au stade final dioxyde de carbone qui est rejeté dans l’atmosphère pour y être recyclé ; les protons libérés (ions H+) trouveront un accepteur final, très souvent l’oxygène pour former de l’eau ; ces diverses réactions métaboliques libèrent de l’énergie utilisée par les organismes pour assurer leurs diverses fonctions vitales ; les produits intermédiaires libérés au cours de la simplification de la chaîne carbonée initiale (aliment) servent de bases pour des synthèses propres à l’utilisateur.




Organismes autotrophes au carbone :
http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/Photosynthese-cours/01-organismes.htm

(voir aussi) Photosynthèse :
:http://www.snv.jussieu.fr/vie/dossiers/metabo/photosynthese/011autotrophes.htm

Place des végétaux dans le monde vivant :
http://perso.wanadoo.fr/gonzales.manuel/textes/vegeto.html

Nitrification :
http://www.ac-strasbourg.fr/microsites/tpe/evaluation/productions-eleves/copie-site-marie-curie-01/nitrification.htm






[Corrélats : Écosystèmes / Déchets / ...]

Retour