Pour différentes raisons, certaines rédhibitoires (âge, cessation d'activité professionnelle), à partir du 1er mars 2016,
je n'actualiserai plus cette page de façon suivie. On trouvera facilement les liens vers les sites auprès desquels je m'informais.
Entrez un mot-clé
*
Basta ! Ça suffit... Maintenant faut les faire chier
ou leur casser la gueule, au choix !




Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) :
Marché transatlantique : le choix de l’arbitrage ou la voie d’une justice privatisée /
Il est pire que temps que ça explose ! /
La Libye au bord de l’effondrement /
Dix-huit milliards d’euros en cadeau aux compagnies d’autoroutes /
Suppression des élections prud'hommales : une attaque contre la démocratie sociale compensée par un peu de corruption. /
Lutte contre la contrefaçon : quid des semences de ferme ? /
Le Parlement européen devrait entériner en décembre la libéralisation du transport des matières radioactives /
La précarité énergétique plonge les Espagnols dans le noir /
2017, l’apocalypse annoncée /
Bollorésidus en Afrique, la saga judiciaire /
Accord de libre-échange transatlantique : « Les normes européennes risquent d’être plus laxistes » /
Sagesse et révolte /

Sites Internet et articles / Corrélats /


Hache cérémonielle Kanak en jadéite et poils de roussette.
C’est vrai que j’ai longtemps hésité avant d’ouvrir cette page, même si depuis bien longtemps déjà, quand je mesure le niveau de violence institutionnelle auquel les politiques, les patrons, les bourgeois, les puissants, les salauds, les bandits, les goinfres, les traficants, les profiteurs, les margoulins, les mauvais, les méchants, les salopards, les salopardes aussi… sont arrivés, je me dit que les seuls mots clés qui auront bientôt cours, ce sont chevrotines ou Brenneke.

Non pas que j’appelle au meurtre, même si finalement, comme ils sont assez peu nombreux ou nombreuses, ça ne ferait pas une si grande tache de sang… Mais, en attendant d’en arriver à ces extrémités (pour eux, s’entend), je crois qu’on peut commencer à les faire chier, leur casser la gueule, changer le côté de la peur, de l’angoisse, du stress, du désespoir et retrouver la jubilation qu’on a dû éprouver à voir le sang pur à couler quand les têtes des nobles, des curés ou des bourgeois sont tombées dans la sciure.Parce que ras le bol à la fin que ces salopards qui se cachent derrière les juges ou les flics puissent continuer à saboter toutes les sociétés dans le seul but de permettre à quelques-uns de se repaître de la misère des autres, ou de leur impuissance, de leur infériorité supposée, de leur soumission, de leur peur, voire, tout bêtement de leur humanité, de leur amour, de leur altruisme et de leur bonté.

Stop ! Ça suffit ! Ça n’est plus acceptable au XXIe siècle, si tant est que ça a pu l’être à quelque moment de l’histoire. Nous sommes 7 milliards d’humains et ça n’est pas quelques petits millions de connards de riches ou de soit-disants puissants qui vont continuer encore à nous emmerder. S’ils ne rampent pas, qu’on les pende.

Il sera toujours temps de penser à inventer la démocratie puisque, force est de convenir, qu'elle n'existe plus nulle part.

En attendant, c'est à une révolte de l'intelligence qu'il faut mettre en place et en finir, autant que faire ce peut, avec la bêtise !












[ Corrélats : Absurdément con, voire criminel / V... comme voyou / Pourriture / Casus belli / ]



Retour