Entrez un mot-clé
Cinclidés Troglodytidés
Cinclidés


Le cincle est un passereau nageur de la taille d'une grive. Cet oiseau recherche les cours d'eau rapides, les torrents et le bord des lacs oligotrophes où il trouve les insectes aquatiques qui font sa provende et qu'il capture en s'immergeant totalement et en marchant sur le fond.

Cincle plongeur à ventre noir de Scandinavie (Cinclus cinclus)
Souvent difficile à repérer et ne tenant guère en place*, le cincle se manifeste aux observateurs par les cris qu'il pousse en volant au ras de l'eau.

[* Je ne suis pas sûr que les oiseaux soient réellement très farouches. J'ai le souvenir d'un cincle en Laponie qui venait régulièrement se reposer sur une saillie d'une écluse qui fermait un lac, à moins de deux mètres d'où j'étais assis en train d'observer des loutres. Mais aussitôt qu'il partait en pêche, il était inapprochable !)


En forte régression ces dernières cinquante années (y compris en Scandinavie), les cincles ont payé un lourd tribut aux pollutions* des eaux qui ont fait disparaître leurs proies.

[* organiques d'abord et pesticides maintenant / probablement les pluies acides en Scandinavie).



En 2015, au mois d'avril, nous avons eu le loisir d'observer plusieurs de ces oiseaux dans le département de l'Hérault, sur l'Orb ou sur le Gravezon, comme à Lunas où un couple s'affaire au vu et au su de tous les passants dont certains ne savent pas le nom de cet oiseau et qui s'étonnent que l'on puisse perdre autant de temps à les observer... et quelques autres, surtout des pêcheurs, qui semblent le connaître mieux, mais ignorent cependant qu'il est absent de nombreuses régions de France, de la Bretagne en particulier...

Pendant plus de deux heures et à une dizaine de mètres de distance, nous avons eu droit à des pêches, une copulation, des conflits avec les bergeronnettes grises et des ruisseaux (qui s'avèrent là comme ailleurs comme des chieuses...), des phases de toilettage et tout cela dans la plus totale indifférence à notre présence.





Troglodytidés


Le troglodyte mignon est l'unique représentant en Europe d'une vaste famille d'oiseaux très diversifiée en Amérique du Nord.
Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)


Souvent appelé roitelet, à tort, le troglodyte doit son nom à son nid, globuleux, fait de feuilles et de mousse, et caché dans des anfractuosités, entre les racines ou les manchons de lierre des arbres.

Cet oiseau minuscule, furtif, se faufilant comme une souris dans les entrelacs des branches et des racines, est pourtant familier. Son chant vibrant, étonnamment puissant, est produit à la fois pour le marquage du territoire, vis-à-vis de ces congénères, mais aussi pour alerter contre les intrusions de l'homme et de divers animaux (chats, chiens, renards, chevreuil ou chouettes et hiboux).

En Mayenne, le troglodyte est souvent appelé berruchon. On y dit aussi se monter le berruchon (et non le bourrichon, la tête). Cette expression est comprise comme ayant un rapport direct avec le chant (coléreux ?) que lance le troglodyte vis-à-vis des intrus.




Cinclidés :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/passeriformes/cincle.plongeur.html

Troglodytidés :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/passeriformes/troglodyte.mignon.html

Une histoire de cincle :
http://www.ecritsdesbetes.fr/cincle.html

et une histoire de troglodyte :
http://www.ecritsdesbetes.fr/troglodyte.html





[ Corrélats : Oiseaux / ...]

Retour