Entrez un mot-clé
Origine et composition de la Terre

Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : L'histoire de l'univers / Sites Internet et articles / Corrélats /


Nébuleuse de la Rosette
Selon la théorie la plus souvent avancée (mais aussi parfois contestée) du Big Bang, l'univers aurait pris naissance il y a 20 milliards d'années. Disons plus exactement que nous ne savons rien de ce qui existait avant ou de ce qui aurait pu se passer pour la raison que nous ne sommes pas en mesure de remonter plus avant dans le temps. Il est d'ailleurs fort peu probable que nous ne soyons jamais en mesure de remonter plus avant.


Ce que l'on sait, ou plus exactement encore, l'hypothèse que l'on admet comme la plus probable en l'état des connaissances, serait qu'une quantité formidable de neutrons auraient formé une nébuleuse extrêmement dense à partir de laquelle des étoiles, des planètes et différents autres corps célestes auraient pu se former.

Il est couramment admis que cette nébuleuse était constituée pour plus de 99 % d'hydrogène et d'hélium.

On explique généralement l'évolution de la matière dans ces nébuleuses par des fusions nucléaires qui auraient été rendues possibles par la contraction des gaz et l'augmentation de la densité de la matière et de la température qui en résultait.

C'est par des fusions successives que l'on peut ainsi expliquer comment, à partir d'hydrogène, peuvent se former l'hélium, puis le béryllium, le bore, le carbone, l'oxygène, le néon, le sodium, le silicium, le phosphore et le soufre.

On admet qu'à ces stades, les températures atteintes sont de l'ordre du milliard de degrés K et tous les noyaux du système périodique des éléments peuvent être formés. Le noyau le plus stable étant le fer, c'est cet élément qui sera le plus abondamment retrouvé. On notera également que les éléments dont la somme des protons et des neutrons fait un nombre de masse pair sont dix fois plus nombreux que les éléments dont le nombre de masse est impair.

Mais, bien que la Terre ait une origine cosmique et solaire, sa composition en diffère notablement. La croûte terrestre, l'asthénosphère et le noyau renferment une proportion plus importante d'éléments lourds tandis que les éléments légers sont assez peu abondants, voire quasi-absents.

Le tableaux suivants donnent la fréquence en % massique des 12 premiers éléments dans la croûte terrestre, dans le corps terrestre et dans le cosmos.

Élément O Si Al Fe Ca Na K Mg H Ti Cl P
% 49.50 25.80 7.57 4.70 3.38 2.63 2.41 1.95 0.88 0.41 0.19 0.09
Croûte terrestre

Élément Fe O Si Mg Al Ca Ni Na S Ti K Co
% 36.9 29.3 14.9 6.73 3.0 2.99 2.94 0.9 0.73 0.54 0.29 0.18
Corps terrestre

Élément H He O C Fe N Ne Si Mg S Ar Al
% 74.65 23.72 0.80 0.28 0.14 0.08 0.08 0.08 0.07 0.04 0.02 0.06
Cosmos






Histoire de la matière : du Big Bang aux planètes
http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/physique/d/histoire-de-la-matiere-du-big-bang-aux-planetes_506/c3/221/p1/

Une façon de vivre propre aux étoiles
http://www.astrosurf.com/luxorion/vie-etoiles4.htm

Le soleil
http://www.astrosurf.com/luxorion/sysol-soleil.htm






[ Corrélats : Atmosphère primitive / ...]



Retour