Entrez un mot-clé
Copyleft
La notion d'écosociosystème exprime les interactions qui existent entre l'écologie, l'économie et la société (données sociologiques, politiques et culturelles) à l'intérieur d'un espace homogène, c'est-à-dire un espace dont on connaît les composantes physicochimiques, biologiques et anthropiques. Ce site a pour objet de proposer des ressources variées qui pourront peut-être aider à répondre à certains questionnements sur cette notion et sur ces interactions.

Le contenu de ce site est sous Copyleft.

Autrement dit, tous les textes et toutes les photographies de l'auteur sont des ressources libres de droit pour n'importe quelle utilisation non commerciale.

Naturellement, ce principe ne vaut pas pour quelques textes, surtout des articles de presse, le plus souvent déjà en ligne ou que j'ai numérisés à partir des revues et de journaux que j'achète régulièrement (Libération, Politis, Le Monde Diplomatique, Manière de voir, Le Canard Enchaîné, et les pages de gauche du Figaro). Les auteurs cités et les dates de parution des articles et des textes sont suffisamment explicites, sans oublier les contenus, pour que chacun comprenne que je n'en suis pas l'auteur.

J'ai pris la très grande majorité des photographies illustrant les pages de ce site. La digiscopie, c'est-à-dire la photographie animalière réalisée à l'aide d'un appareil numérique et d'une longue vue m'a beaucoup facilité la tâche. J'ai utilisé quelques photographies dont je sais qu'elles sont libres sous condition d'une utilisation non commerciale. Deux ou trois photographies appartiennent à des grands noms de la photo ou à leurs ayants droit. Ces photographies étaient en ligne sur Internet. Dès lors, j'ai pensé que les conditions de leur utilisation ne devaient pas être trop restrictives. Toutefois, si l'auteur d'une photographie prenait ombrage de cette utilisation, qu'il le fasse savoir, je la retirerai.

J'espère, parce que c'est dans l'esprit fondateur d'Internet, que l'utilisation de ces ressources sera la plus large possible, mais toujours en Copyleft.

Plus de 1500 articles et plus de 3000 photographies ou schémas, des milliers de liens et de corrélats m'ont demandé du temps.

Toutes les fautes de frappe ou de langage dont je parsème mes papiers n'ont peut-être pas été corrigées, pourtant on m'y a bien aidé. Je remercie particulièrement Serge Le Huitouze pour ses relectures très pertinentes. J'ai pu faire des erreurs en déterminant une syrphe, une libellule, une mousse ou une fleur. Je ne me vexerai pas trop si l'on me fait des remarques. Je pense au contraire que j'en tiendrai compte. Vous pouvez donc m'envoyer des courriers électroniques à mon adresse personnelle : floppie007[@rob@se]ecosociosystemes.fr

J'ai reçu pas mal de courriers de la part de correspondants français, belges, suisses, canadiens, hollandais, danois, norvégiens, néozélandais, britanniques, tchèques, ukrainiens, étasuniens, espagnols, marocains, algériens, australiens et de bien d'autres endroits. Beaucoup de ces correspondants m'ont fait part de leurs remarques et de leurs conseils. Évidemment j'en ai tenu compte et je les remercie de tout l'intérêt qu'ils ont manifesté pour ce travail.

Pour ceux que cela intéresserait, j'ai mis sur site près de 800 fables, contes et autres histoires de vie d'animaux dont j'ai croisé la route en un peu plus de cinquante années presque soixante ans de passion naturaliste et qu'ils m'ont confiés dans leur langue maternelle. Alors comme je me doute que tous ne parlez pas belette, pouillot véloce, machaon ou virus d'Ébola couramment, j'en ai assuré la traduction et l'écriture en langage accessible (je l'espère, puisqu'en alexandrins) aux humains francophones. Ce recueil s'appelle " L'écrit des bêtes ". http://www.ecritsdesbetes.fr

Écouter aussi : la bataille du libre.