Entrez un mot-clé
Crustacés
Crustacés


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Données d'Observations pour la Reconnaissance et l’Identification de la faune et de la flore Subaquatiques DORIS / / Sites Internet et articles / Corrélats /


Les crustacés sont des arthropodes mandibulates. Ils ont en commun d’avoir tous deux paires d’antennes (antennules et antennes vraies), une paire de mandibules et de respirer à l’aide de branchies.

Tourteau (Cancer pagurus)
Beaucoup possèdent une carapace en croûte (d’où leur nom) épaissie par des sels de calcium.


Beaucoup d’entre eux ont un développement au cours duquel ils passent par diverses formes larvaires dont la première, libre et nageuse, est appelée nauplius. Cette larve comporte trois paires d’appendices qui servent à la locomotion. Ces appendices donneront, après métamorphose, les antennes, les antennules et les mandibules. Le second stade porte le nom de métanauplius. À chaque métamorphose, les larves de crustacés acquièrent de nouveaux appendices. Chez les crustacés décapodes, le dernier stade larvaire correspond aux larves « zoé » qui constituent la dernière écophase pélagique, puisque les adultes (crabes, homards, etc.) sont benthiques.

Les métamorphoses ou les mues des crustacés sont sous l’action d’une hormone (ecdysone) sécrétée au niveau de la glande maxillaire Y. Les crustacés sécrètent aussi une autre hormone au niveau de l’organe X, situé près des pédoncules oculaires. Cette autre hormone inhibe la mue. C’est donc par le jeu d’un double contrôle hormonal que les mues ou les métamorphoses se déclenchent ou non.

Bien qu’il existe des crustacés terrestres et dulçaquicoles, ces animaux ont surtout colonisé les océans dont ils occupent tous les habitats depuis la zone supralittorale jusqu’aux abysses. Ils en occupent aussi un très grand nombre de niches, soit dans le domaine pélagique, plus encore dans le domaine benthique. Ils peuvent être carnivores, herbivores, détritivores ou parasites d’animaux divers. Beaucoup de formes sont libres, d’autres sont fixées. Certaines sont minuscules (Copépodes), d’autres gigantesques (Macrocheirus kæmpferia, cette araignée de mer, les pattes déployées, atteint près de 4 mètres de diamètre !).

La classification des crustacés s’appuie sur deux groupes : les crustacés inférieurs ou entomostracés et les crustacés supérieurs ou malacostracés.

Le corps des malacostracés supérieurs comprend presque toujours 19 segments et appendices : 5 au niveau de la tête, 8 au niveau du thorax et 6 au niveau de l’abdomen (parfois 7). Les yeux des malacostracés sont généralement pédonculés.

Les entomostracés n’ont pas ces caractères. Ils forment un groupe hétérogène pour lequel on distingue 8 ensembles différents (sous-classe).

Sous-classe
Ordre
Caractéristiques / espèces
Céphalocarides . Crustacés primitifs hermaphrodites / thorax segmenté / nagent près du fond à l’aide des antennules / découverts en 1958(côtes atlantiques des États-Unis) / un seul genre : Hutchinsoniella
Mystacocarides . Crustacés primitifs des milieux interstitiels des sables près de la côte / découverts en 1943 d’abord près des côtes américaines, puis sur d’autres océans / un seul genre Derocheilocharis
Remipedia . Espèces des cavernes sous-marines (Spelonectes / Bahamas 1981, Canaries 1984)
Branchiopodes
(pas de larve nauplius)
Anostracés Crustacés sans carapace, aux yeux pédonculés, antennes des mâles très développées.
Branchipes et Chirocephalus vivent dans des mares temporaires d’eau douce.
Artemia salina fréquente les eaux salées et saumâtres. La consommation de ce petit crustacé par les flamants roses est à l’origine de la coloration de leurs plumes.
Branchiopodes Notostracés Crustacés aplatis, protégés par un bouclier dorsal / régime carnivore
Apus vit dans les eaux boueuses (L = 2cm)
Branchiopodes Concostracés Crustacés enfermés dans une coque bivalve munie d’une charnière à la manière des moules / détritiphages des vases.
Plusieurs genres dont Limnalia
Branchiopodes Cladocères Crustacés apparemment non segmentés, transparents, enfermés dans une coque bivalve / un gros œil médian / nage saccadée grâce à des antennules très développées / peuvent pulluler / parthénogenèse fréquente / pas de formes larvaires / planctonivores.
Daphnies ou puces d’eau (Daphnia pulex)
Ostracodes
(une larve nauplius)
. Coque bivalve avec une charnière / planctonivores et bactériophages
Cypris fréquents dans les eaux douces ou marines
Copépodes
(une larve nauplius, puis une larve copépodite)
. Ce sont les crustacés plus communs du milieu marin / caractères néoténiques / un seul œil d’où leur nom de cyclope.
Calamus finmarchicus forme 60 % de la nourriture des harengs. Sa concentration dans l’eau de mer peut atteindre 10 puissance 12 individus au mètre cube !
Les Cyclopidés dominent le plancton dulçaquicole ; les Calanidés, le plancton marin et les Harparctidés sont benthiques et phytophages et détritivores.
De nombreux copépodes sont parasites pendant leur écophase adulte. Le plus souvent, le parasitisme entraîne de telles modifications de leur morphologie qu’on ne peut plus reconnaître leur appartenance aux crustacés. Seules l’observation de leurs larves le permet.
Xenocoeloma parasite des vers annelés.
Chondracanthus merlucci parasite le merlu. Le mâle de cette espèce est 12 000 fois plus petit que la femelle.
Branchioures . Les Branchioures sont surtout connus, quand ils sont parasites sous le nom de poux de poissons.
Ce sont des crustacés au corps déprimé et qui possèdent des dispositifs de fixation sur leurs hôtes quand ils sont parasites ou sur le substrat quand ils sont benthiques.
Argulus sp. parasite divers poissons d’eau douce européens.
Cirripèdes . Les cirripèdes sont des crustacés qui vivent fixés soit sur le substrat, soit sur ou dans des hôtes quand ils sont parasites.
Ces animaux se fixent au niveau de la tête. Ils disposent pour cela d’une glande située près des antennules qui sécrète une substance très adhésive.
Ces animaux ne possèdent ni yeux, ni antennes, pas même de cœur ou de système circulatoire.
La plupart possèdent 6 appendices thoraciques appelés cirres (d’où cirripèdes).
L’ordre des Thoraciques comprend des animaux non parasites, planctonophages. Les plus connus sont les balanes, les anatifes (fixés le plus souvent sur des épaves ou des divers objets flottant) et les pouces-pieds qui vivent sur les rochers littoraux.
Les cirripèdes parasites comprennent trois ordres : les Rhizocéphales, parasites des crustacés décapodes (Sacculina carcini parasite le crabe vert Carcinus moenas) ; les Ascothoraciques, parasites des anémones de mer et de certains échinodermes ; et les Acrothoraciques, parasites des coraux et de gastéropodes après qu’ils en aient foré la coquille ou le squelette calcaire. Les mâles de certaines espèces, extrêmement petits et dépourvus de tube digestif, vivent au dépens de leurs femelles.


Les malacostracés comportent 6 sous-classes.

Sous-classe
Ordre
Caractéristiques / Espèces
Phyllocarides Une famille :
Leptostracés
Crustacés marins possédant 7 segments abdominaux / carapace bivalve
La nébalie (Nebalia bipes) vit dans les flaques médiolittorales / détritiphage /
Syncarides . Crustacés dépourvus de carapace / allure de crevettes / certaines espèces aveugles et incolores fréquentent les eaux souterraines / peu différentes depuis l’ère primaire
Pancarides . Crustacés aveugles des sources d’eau chaude
Hoplocarides . Crustacés dont les appendices thoraciques ont la forme de pinces ravisseuses / Allure de mante religieuse / SquilleSquilla mantis (20 cm) est un comestible apprécié (Méditerranée)
Péracarides Mysidacés Ressemblent à des crevettes / yeux pédonculés / antennules très développées / queue natatoire
Péracarides Tanaidacés Crustacé fouisseurs dans les vases, certains construisent des tubes encollés
Péracarides Spelaeogriphacés Une seule espèce (Spelaeogriphus lepidops) dans un lac souterrain (Afrique du Sud)
Péracarides Cumacés Crustacés fouisseurs / migrations verticales des espèces pélagiques / jusqu’à 8000 mètres de profondeur ;
Péracarides Isopodes Crustacés au corps déprimé / Pas de métamorphose / Pattes de même longueur d’où le nom d’isopodes, la première paire de pattes thoracique est transformée en patte-mâchoire, les derniers appendices abdominaux servent à la nage chez les espèces aquatiques / espèces terrestres et marines libres ou parasites /
» Les isopodes aquatiques sont représentés par les aselles (eaux douces mésosaprobes) et les Jaera (milieu marin)
» Les isopodes terrestres sont représentés par les cloportes (Oniscus, Porcellio), ou les lygies (Lygia) (domaine supralittoral).
Il existe des isopodes parasites, surtout d’autres crustacés décapodes (Portunion) ou des poissons (Gnathia)
Péracarides Amphipodes Crustacés au corps comprimé latéralement /
» Les talitres ou puces de mer (laissées d’algues) et les gammares d’eau douce forment les Gammaridés ;
» Les Hypéridés sont des amphipodes pélagiques du domaine océanique, caractérisés par la possession de très gros yeux / parasites des méduses ;
» Les Phronimes vivent dans la tunique des tuniciers qu’ils ont dévoré ;
» Les Caprelliens, benthiques, souvent dans les algues (caprelles) ;
» Les Cyames vivent sur la peau des cétacés (poux de baleines).
Eucarides Euphausiacés Krill / Crustacés dont la carapace thoracique soudée forme un céphalothorax / ressemblent à des crevettes, mais branchies découvertes / possèdent des organes lumineux / concentration des individus souvent considérable (20 à 30000 individus par mètre cube d’eau de mer) / animaux planctonivores immédiatement consommés par les baleines.
Genres Euphausia, Nyctiphanes, Meganyctiphanes, Bentheuphausia, etc.
Eucarides Décapodes Crustacés dont la carapace thoracique soudée forme un céphalothorax / branchies non visibles de l’extérieur /
On distingue généralement :
» les décapodes nageurs ou natantia : crevettes grises (Crangon) et roses (Leander), Gamba, Galathea ;
» les décapodes marcheurs macroures ou reptentia macroures : homards (Homarus), langoustes (Palinurus), langoustines (Nephrops), écrevisses (Astacus), cigales de mer (Scyllarus) ;
» les reptentia anomoures : Bernard l’ermite (Pagurus) ; et
» les reptentia brachyoures ou crabes vrais : tourteau (Cancer pagurus), étrille (Portunus puber), crabe vert (Carcinus moenas), araignées (Maia), Pinnotheres commensaux des moules, Crabes violonistes (Uca), etc.





Crustacés: espèces protégées ou d'importance patrimoniale :
http://www.inra.fr/Internet/Hebergement/OPIE-Insectes/observatoire/crustac.htm

Espèces protégées (invertébrés) :
http://www.mnhn.fr/mnhn/bimm/protection/fr/Especes.htm

Crustacés :
http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/PetitBuffon/crustaces/index.htm

Les ARTHROPODES (autres que les Insectes) de la litière / Les Crustacés de la litière :
http://aramel.free.fr/INSECTES23.shtml

Crustacés :
http://perso.wanadoo.fr/brunopicart/Textes/mandibul.htm#crust






[Corrélats : Arthropodes / Mandibulates / Chélicérates / Cirripèdes / Écrevisses / ]
Retour