Entrez un mot-clé
Domestication
Domestication


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Les peintures préhistoriques ont-elles été réalisées par des femmes ? / Pourquoi suis-je féministe ? / Sites Internet et articles / Corrélats /


Sans commentaire
Les êtres vivants entretiennent des relations privilégiées entre eux.


Ces relations portent le nom de neutralisme, d'amensalisme, de commensalisme, de prédation, de parasitisme ou de symbiose.

Il convient d'en ajouter deux qui semblent caractériser des rapports entre l'homme et certains animaux, à savoir la domestication et l'apprivoisement.

Entre la plus belle conquête de l’homme avant qu’elle ne soit promue aux paris urbains et à la boucherie ; Monsieur Chien (d’aveugle réformé), avant qu’il ne soit enrôlé comme porteur de bombe ou drogué jusqu’aux yeux pour renifler du cannabis au grand bonheur des statistiques « anti criminalité » ; Escherichia coli, tant qu’elle nous fabrique de l’insuline, avant qu’on ne lui clone un ADN viral militairement efficace pour nous éradiquer ; le poulet, pour le pot dominical, avant qu’il ne soit électrocuté à 51 jours, flasque, sans goût, mal élevé, dumpé à l’exportation pour finir au Moyen Orient ou en Afrique, moins cher que ceux qui y courent et en nous laissant sa merde et ses nitrates ; la vache, tant qu’elle rit, avant qu’elle ne devienne folle de n’être plus embêtée par le varron ; le maïs et le soja, avant qu’on ne les ogéhemme et l’homme, la relation s’est dégradée…

À qui la faute ?




Une collègue qui faisait un tour de table pour connaître nos passions fut quelque peu surprise quand je lui répondis : je suis féministe.

J'ajoutai que dans la fin des années 50 - je devais avoir 13 ou 14 ans - j'avais eu l'occasion de regarder un film dans lequel on pouvait apercevoir une indienne d'Amazonie en train d'allaiter un petit cochon ou un chiot, sinon les deux ?

À cette époque, j'en avais conclu que c'était probablement comme cela que les petits loups avaient été domestiqués, en premiers, par nos ancêtres 16 ou 18 000 ans plus tôt. C'est aussi à partir de considérations sur la grossesse de certaines de mes contemporaines de l'époque que je compris que ce temps était sans doute fort propice pour développer la confection et le perfectionnement d'outils, l'observation des plantes, l'expérimentation culinaire, les pratiques artistiques, ainsi que le suggère le lien figurant au sommaire de cette page, le développement des pratiques agricoles et tout plein d'autres choses dont je pense que nous, les hommes, nous les devons aux femmes, parfois pour leur plus grand malheur.

J'ai ma petite idée sur le moment où nous avons profité de notre force physique pour les contraindre, les violenter, les soumettre… Je dirais que c'est en première approximation du jour où nous avons su que nous étions des bourgeois… Cela remonte au temps où nous n'eûmes plus de contraintes sexuelles en termes de choix de partenaires. Autrement dit, c'est arrivé quand nous fûmes assez nombreux et, de facto, contraints à la sédentarité. Dès lors, notre morale fut celle de la soumission par la violence quand celle de nos compagnes devait être davantage libertaire… D'ailleurs celles qui furent les premières ouvrières enfanteraient des premiers prolétaires, non ?

Alors si je devenu féministe, très tôt, c'est que toutes mes compagnes - j'entends toutes celles qui m'ont offert un peu de leur compagnie - se sont toujours montré infiniment plus intelligentes, analystes, adroites, malignes, etc. que je n'aurai jamais su l'être… Pour autant, j'ai une très haute opinion de moi, c'est dire de celle que je puis avoir de ces femmes…






La race pie noir est une race de vaches typiquement bretonne, adaptée aux sols granitiques, à la végétation maigrelette parfois et pourtant qui a su fournir un lait savoureux et très crémeux et une viande au goût remarquable… Cette race a failli disparaître dans les années 60 - 70 victime de la nouvelle politique paysanne dont a pu apprécier l’intérêt communautaire tant sur le plan de la biodiversité, de la pollution par les nitrates ou les pesticides, de la qualité des produits alimentaires qu’elle offrait, etc.
   





Le contrat domestique domestication :
http://www.inra.fr/Internet/Produits/dpenv/larrec30.htm

La relation de communication entre l’éleveur et ses animaux : un domaine encore à explorer :
http://www.inra.fr/dpenv/porchc32.htm

Quand l'écologie et la biologie s'appelaient histoire ou sciences naturelles / Application aux animaux utiles ou nuisibles :
http://www.inra.fr/dpenv/lambec38.htm

Domestication : de l'écotype au cultivar :
http://www.inra.fr/dpenv/girarc04.htm

La domestication : un concept devenu pluriel / Bernard DENIS
http://www.inra.fr/productions-animales/an2004/num243/denis/bd243.htm

La diversité des animaux domestiques est en péril :
http://www.fao.org/ag/fr/magazine/0011sp2.htm

http://www.fao.org/ag/aga/AGADA_fr.asp

Numéro spécial / Domestication des poissons :
http://www.inra.fr/productions-animales/an2004/num243/sompois.htm

Numéro spécial : Domestication des Poissons / Avant-propos :
http://www.inra.fr/Internet/Produits/PA/an2004/num243/avprop/ap243.htm

Domestication / élevage / ProNaturA-France :
http://pronaturafrance.fr/index.htmlLes animaux sauvages captifs peuvent-ils rester " naturels " ?
http://www.inra.fr/dpenv/zecchc46.htm

L'appropriation du vivant : de la biologie au débat social :
http://www.inra.fr/dpenv/chevac40.htm

Entre domestique et sauvage : le cas du chien errant / Une liminalité bien dérangeante :
http://www.inra.fr/dpenv/bobbec40.htm

Réflexions sur la naturalité :
http://www.inra.fr/dpenv/lecomc37.htm

Dossiers : Animaux domestiques et gestion de l'espace /
http://www.inra.fr/dpenv/do11.htm






[Corrélats : poissons exotiques / hamster et lapins nains / iguanes / tortue de Floride / nouveaux animaux de compagnie / Bonne portugaise, Plombier polonais, Rippeur sénégalais, Hot-ligneuse marocaine ou pakistanaise, Réfugié afghan, etc. / ...]

Retour