Entrez un mot-clé
Écotype
Écotype


Plantago coronopus
La notion d’écotype a été introduite par Turesson, en 1922.

Parmi bien des familles de végétaux, les plantains (Plantaginacées) (ici Plantago coronopus, le plantain corne-de-bœuf) sont particulièrement susceptibles d'offrir divers écotypes à l'observation. Plantago coronopus, par exemple, offre des séries écotypiques caractéristiques selon qu'il pousse sur le sable, sur des argiles ou des marnes, sur des sols gravillonneux piétinés ou roulés, sur des vases anciennes et exondées ou encore quand cette espèce s'installe entre des pavés ou des dalles rocheuses.



Elle désigne, chez les végétaux et au sein d’une espèce, des formes plus ou moins reconnaissables (polymorphisme) et probablement caractéristiques des habitats qu’elles occupent.

Le plus souvent, des écotypes voisins sont encore capables d’échanger leurs gènes ou autrement dit de s’hybrider ; a contrario, des écotypes distants n’en seraient plus capables.

Ce qui revient à faire l’hypothèse qu’à partir du moment où il existe une solution de discontinuité phénotypique, le phénomène de spéciation est engagé (discontinuité génotypique).

L’apparition d’écotypes serait directement en rapport avec l’accommodation qui peut être définie comme une forme de plasticité phénotypique (cf. accommodat).

L’apparition d’écotypes dans la nature est le plus souvent liée à des facteurs environnementaux tels que le climat (écotypes climatiques), la nature du sol (écotypes édaphiques), la position de l’espèce dans un habitat ou au sein d’une association (écotypes biotiques) ou sa localisation (écotypes géographiques).

Sur le terrain, la notion d’écotype reste la plupart du temps extrêmement difficile à préciser (et peut-être aussi souvent sans grand intérêt) tant il est délicat de faire la distinction entre une variation continue au sein d’une espèce et l’émergence d’une nouvelle espèce ou d’une sous-espèce. C’est sans doute la raison pour laquelle des botanistes ont introduit la notion de « cline » pour expliquer une variation continue de la morphologie d’une espèce végétale quand la notion d’écotype pour cette espèce demeurait par trop sujette à caution.




Domestication : de l'écotype au cultivar :
http://www.inra.fr/dpenv/girarc04.htm

Le pin sylvestre de la forêt de Haguenau :
http://www.onf.fr/foret/dossier/haguenau/3-p1.htm

Des écotypes d'abeille :
http://www.beekeeping.com/anercea/carnica.htm

Dans " CONSERVATION DU FOIN ET DE LA PAILLE pour les petits paysans et les pasteurs / Collection FAO, production végétale et protection des plantes N° 29 / J.M. Suttie
CHOIX DES CULTURES POUR LE FOIN
http://www.fao.org/documents/show_cdr.asp?url_file=/docrep/008/x7660f/x7660f0c.htm

Des écotypes (?) de caribou :
http://www.speciesatrisk.gc.ca/search/speciesDetails_f.cfm?SpeciesID=638

Les introductions d'arbres :
http://www.fao.org/documents/show_cdr.asp?url_file=/docrep/e3200f/e3200f05.htm






[Corrélats : Phénotype et génotype / ...]

Retour