Entrez un mot-clé
Entomogamie
Entomogamie


Une abeille sur un pissenlit
Lorsque la pollinisation des plantes est assurée par l'intermédiaire des insectes, on parle d’entomogamie.



Quelquefois, les plantes se laissent féconder par n’importe quel insecte qui passe. Cela peut être le cas quand il n’y a pas de fécondation croisée. Sinon, on pourrait penser qu’elles s’en remettent au hasard, tablant sur le fait qu’un insecte qui l’aurait visitée irait de sitôt sur une autre plante de sa même espèce.

C’est le cas pour certaines plantes dont la floraison est assez décalée par rapport à celles des autres espèces et dont les fleurs, dans cette hypothèse, sont nécessairement majoritaires sur un territoire.

Le plus souvent, les plantes développent des stratégies qui leur permettent de sélectionner les insectes susceptibles d’assurer leur fécondation. Par exemple, la fleur du trèfle dont la conformation ne permet pas à l’abeille de la butiner, mais seulement à quelques espèces de bourdons qui sont assez puissants pour écarter les pièces de son périanthe, atteindre le nectar et par la même occasion se couvrir de pollen.

Mais il existe aussi de nombreux exemples où la fleur sélectionne une et une seule espèce d’insecte pour assurer sa fécondation et s’arrange pour dissuader tous les autres. Dans ces cas, on observe une évolution parallèle entre la plante et son pollinisateur ou coévolution.




Pollinisation : http://les.arbres.fr/familles.php

La pollinisation est le fait de transporter le pollen :
http://www.belgique.com/encyclopedia/index.php/Pollinisation
ou http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisation

La fleur : http://www.tela-botanica.org/papyrus.php?menu=223

Les cormophytes : http://www.biodeug.com/cours/cormo0.php






[Corrélats : Coévolution / Vanille / Figuier / ...]

Retour