Entrez un mot-clé
Environnement
Environnement


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Considérations générales / Le Manuel du parfait petit Grenelle / Les formations initiales en environnement / L'essentiel des observations et statistiques dans les domaines de l'environnement / Essentiel ... environnement (jan. 2015) /

Sites Internet et articles / Corrélats /

La casse, encore et toujours : Quatre députés (Union des Malades et Pourritures) plaident pour libérer les territoires ruraux du carcan règlementaire /
Une nouvelle version pour cartographie.bretagne-environnement.org /
L'apocalypse, c'était hier... Le pire est à venir ! /
Nos civilisations se dirigent vers un effondrement irréversible des écosystèmes terrestres /
La douche froide annoncée de la Conférence environnementale… /
Le mythe de l’économie verte, ou le statu quo des environnementalistes /
Chiffres clés de l’environnement 2012 /
Enfumage et foutage de gueule : Transition écologique: les ministres sont-ils vraiment cadrés ? /
La preuve : Transition énergétique: un exemple allemand ? /
L'environnement au cœur de l'inflation normative dénoncée par le rapport Lambert-Boulard /
Des normes environnementales jugées "absurdes" /
La responsabilité environnementale des entreprises couverte par l’assurance /
Écocide = TPI... Les puissants s'assoient dessus ! /
La réparation du préjudice écologique avance à grands pas /
Préjudice écologique : les 10 propositions du rapport d'Yves Jegouzo /
Préjudice écologique: le rapport Jegouzo précise le régime de réparation /
Environnement : les compétences les plus recherchées par les entreprises /
La Conférence environnementale (Dossier) /
Chiffres clés de l’environnement - Édition 2013 /
LA DECLARATION DE COCOYOC SUR L’ENVIRONNEMENT EST UN TEXTE FONDATEUR POUR LE M’PEP /
Medefrançois Hollande /
Le nombre d'associations nationales agréées au titre de la protection de l'environnement a chuté à douze /
La simplification de la gestion pour la suppression des espaces naturels en question... /
Les agriculteurs portent-ils atteinte à l'environnement ? /
Environnement, pêche, agriculture : les votes des députés européens passés au crible /
Pauvre (bio)diversité chez les environnementalistes blancs, chrétiens, civilisés et pas barbares pour un kopeck ! /
Droit de l’environnement : mort par ordonnance... du macron dans le texte / Pareil pour l'agriculture qui devient foll /
La loi Macron (illettré con) : l’environnement passe à la trappe / /


À défaut d'être une illustration pour l'environnement, cette photo
d'un marine achevant des blessés à Fallouja en fera une
acceptable pour ethnocentrisme et civilisation occidentale et chrétienne.
Corrélats souhaitables : Bush / Walkyrie / Claus Von Stauffenberg / ...
Le terme environnement qui, à l’origine, désignait ce qui est autour, a pris, vers les années 1960, un sens qui en a fait un synonyme d’écosystème humain.


Mais faute d’étudier, au moins à cette époque, les écosystèmes humains comme on l’aurait fait pour d’autres écosystèmes, c’est-à-dire en tentant d’en caractériser le biotope et les biocénoses, le terme d’environnement a surtout été utilisé pour stigmatiser les problèmes que les activités ou les comportements de l’homme posent à la planète.

Même si l’homme avait depuis très longtemps démontré sa grande capacité de nuisance sur les milieux naturels, sur les plantes ou sur les animaux qui y vivaient et dont beaucoup avaient déjà disparu de son fait et même sur ses alter ego qu’il savait si bien guerroyer ou génocider, c’est avec l’émergence des sociétés occidentales industrialisées qu’il passe à la vitesse supérieure. L’ethnocentrisme de l’homme blanc, chrétien et civilisé va se manifester partout sur les quantités négligeables que sont les plantes « inutiles », les animaux « nuisibles », ou d’autres porteurs de trophées glorifiant pour le chasseur qui les tue, et sur tous les autres hommes non civilisés, c’est-à-dire tous ceux qui ne sont pas blancs, chrétiens ou riches.

Cela va se traduire, depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours (et probablement bien après la fin des miens) par des massacres et des destructions que j’ai toujours énormément de difficultés à imaginer. Toutes les ruses, tous les alibis, toutes les propagandes, tous les sophismes sont bons pour les justifier. Aujourd’hui, c’est la télé qui s’offre, pour quelques millions d’euros de publicité, de nous faire à tous une bonne conscience d'hyper masse pour accepter l’inacceptable, de gober le mensonge le plus éhonté, la propagande la plus perfide et l’apathie la plus confortable.

Pourtant, dans les années 1950, le livre « le printemps silencieux » (Rachel Carson 1953) allait se révéler porteur d’une prise de conscience que l’homme ne pouvait pas tout se permettre, ou encore avec « la bombe P » (Erlich, 1971), que l’homme ne pouvait continuer à surpeupler la planète comme il le faisait. Les hommes découvraient le mot écologie en s’apercevant que leur environnement – mode – de – vie était menacé, par la surpopulation – immigration, par la pollution de l’air – TIPP sur le gasoil, par la pollution des eaux – prix des bouteilles d’eau minérale, par les déchets – taxes à l’enlèvement, par l’effet de serre – délocalisations, par des problèmes d’énergie – guerre en Iraq, etc.

Mais en découvrant le mot écologie, quelques hommes et femmes se découvrirent surtout une mission comme députés européens, les mêmes (?) qui se découvrent, opportunément, une âme d’altermondialistes.

Alors de Rio à Cancun, de Kyoto à Johannesburg, petit à petit, l’environnement va mieux…

L’ethnocentrisme est toujours blanc, chrétien, riche et civilisé, mais maintenant il s’attaque aussi à l’axe du mal surtout s’il a des richesses qu’il convoite, des terrains de jeu pour son Paris Dakar, des décharges pour ses déchets, de la main d’œuvre bon marché et peu regardante aux salaires qu’on lui impose, aux conditions de travail qu’on lui fait, aux produits toxiques qu’elle doit manipuler, aux déchets ou aux pollutions qui l’empoisonnent, sans oublier des champs pour expérimenter ses produits phytoparasitaires, ses herbicides, ses OGM ou cultiver ses légumes qui arriveront sur ses supermarchés, en toutes saisons, à des prix défiant toute concurrence, y compris celle de ses propres paysans.

Il y a fort à parier que, si l'on n’y prête pas attention, l’ethnocentrisme sera bientôt blanc, chrétien, durable, riche, civilisé, altermondialiste et climatisé, sans oublier : toujours mieux armé pour davantage de violence et de pouvoir sans partage. J'ai oublié humanitaire !

J'aime à rappeler que lorsque Jules Ferry vantait les mérites de la civilisation chrétienne, occidentale, industrialisée, à peine encore éduquée, pourtant, mais formidablement surarmée, déjà, et insistait pour qu'on l'exportât aux nègres… Clemenceau lui avait répondu que la seule chose qu'il exporterait ce serait la violence ! C'est ce qui s'est produit et remarquablement il y a en France bien davantage d'écoles Jules Ferry qu'il n'y a d'écoles Clemenceau dans lesquelles, et les autres, grâce à une loi votée aujourd'hui (29/11/05) par la majorité UMP, les bienfaits de la colonisation devront être enseignés sous peine… sous peine de quoi d'ailleurs ?

[... /... Deux ans sont passés]Et c'est alors qu'en décembre 2007, Sarkozy reçoit son ami de toujours depuis 3 mois, Mouammar Kadhafi, lequel est conspué par la classe politique et les intellectuels qui ont oublié quels avaient pu être les ferments de la bascule " terroriste " de ce personnage. Sans doute est-il détestable, mais ni plus ni moins que les présidents états-uniens qui se sont succédé depuis 30 ans, ni plus ni moins que tous nos présidents de la cinquième république dont la politique vis-à-vis de l'Afrique ou des autres pays moins riches, moins armés, donc moins puissants, s'est appuyée sur le mépris de la vie humaine et des peuples qu'ils ont terrorisés. Alors quand on vient me parler de terrorisme, je barril de pétrole !...

Note du 22 février 2011 : un extrait du discours historique de Jules Ferry faisant l'apologie et la défense politique de la « grande expansion coloniale » dont Sarkozy et Accoyer osent prétendre qu'il s'agit d'un grand moment d'éloquence parlementaire : clic et Le Colonel Kadhafi bombarbe sa population civile au moyen d'avions de chasse, sans commentaire autre que ce triste personnage a toujours su trouver grâce auprès des occidentaux à chaque fois qu'ils pouvaient signer des contrats juteux et ça pourrait bien continuer... Le tribunal pénal international ne juge les criminels contre l'humanité que lorsqu'ils ont été usés jusqu'à la corde pour les pendre...

**********


Le Canard Enchaîné - 10/11/2010 - Le Manuel du parfait petit Grenelle


Trois ans après, le ministre Borloo continue de se lancer des fleurs. Artificielles !

TRIOMPHE à la soviétique ! Des tas de chiffres impressionnants. Un bilan largement positif. Quelques bémols pour montrer que tout n'est pas gagné, loin de là, mais qu'on va dans le bon sens. Trois ans pile après le Grenelle de l'Environnement, qui, clamait alors Sarkozy, lancerait la « révolution » écologique et stupéfierait la planète, le ministre Borloo vient de tenir conférence de presse à tapage, brandissant d'un air ravi les 222 pages d'un « rapport indépendant d'évaluation ». Lequel rapport est enthousiaste sur les résultats du Grenelle : « 96 % des démarches ont été engagées » et « 257 engagements sont réalisés ou en cours de mise en oeuvre » ! Il n'y a guère que « 11 engagements à redéfinir » !

Mais qui donc a pondu ce « rapport indépendant » ? Un « comité d'évaluation » composé d'un sénateur UMP, Jean-François Le Grand, d'un pédiatre, Alain Grimfeld, d'une syndicaliste reconvertie, Nicole Notat, et d'un climatologue Jean Jouzel, lesquels sont tellement « indépendants » que tous ont présidé un « groupe de travail » lors du Grenelle. Pour les aider à emballer le rapport, on les a flanqués du cabinet d'audit Ernst & Young, qui n'a aucune compétence particulière dans le domaine de l'environnement (gage d'indépendance !) mais s'y connaît en audit de banques et d'assurances (gage d'indépendance !) Au moment où Borloo, très content de son coup, parle de lancer un « Grenelle de la fiscalité » décortiquons la méthode Grenelle, si riche d'enseignements.

1. Noyer le poisson. Ne traiter qu'un sujet à la fois permet à la contestation de s'organiser, voir la réforme des retraites ou la loi très chahutée sur les OGM. Au contraire, discuter de tout à la fois pour arriver à une gigantesque loi fourre-tout, un « monstre législatif », présente l'énorme avantage d'égarer le simple citoyen, qui, n'y comprenant plus rien, laisse les « experts » faire leur cuisine. Lors du Grenelle, ni sympathisants écolos ni grand public ne se sont mobilisés : ouf !

2. Piéger les naïfs. Piètres négociateurs, les écolos se sont montrés incapables de définir une ligne en deçà de laquelle ils auraient dû se retirer : « Lorsque tous les sujets sont sur la table des négociations, dit l'écolo Stéphen Kerckhove dans un excellent petit livre-bilan (1), personne n'est en mesure de définir à quel moment la partie est perdue, laissant supposer que le fait de négocier est en soi une victoire. » Du coup, ils ont avalé jusqu'au bout les couleuvres avec le sourire.

3. Donner l'impression d'un vrai débat. Mettre les parties concernées autour de la table ronde, écolos, syndicats, patrons, gouvernement, et faire croire à l'opinion qu'au bout de deux mois de concessions mutuelles, bon sens aidant, ils vont aboutir à un honorable compromis, « c'est passer sous silence que ce compromis va servir de base de discussion à un nouveau compromis ! » note Kerckhove. En effet, après les parleurs interviennent les vrais décideurs : les parlementaires. Lesquels ont passé à la moulinette les 268 « engagements » pris en octobre 2007. Et ils en ont mis, du temps, pour les vider de leur contenu : la loi Grenelle 2 n'a été votée qu'en juillet dernier...

4. Transformer un rattrapage de retard en avancée grandiose. Objectif fixé par l'engagement n° 121 : 6 % de la surface agricole sera bio en 2010. Objectif repris par la loi en allongeant le délai : euh, çà sera en 2012. On n'en est aujourd'hui qu'à 2,46 %... Mais pas grave, puisque les taux de progression sont (évidemment) fulgurants ! Et rares sont ceux qui se rappellent qu'en 2007 dix pays européens dépassaient déjà les 6 % de surface cultivée bio...

5. Faire passer le respect des engagements européens pour autant de triomphes du Grenelle. La disparition des ampoules à incandescence, l'interdiction des phosphates dans les lessives : ces mesures du Grenelle étaient imposées à la France par des directives européennes. Elles ont carrément été labellisées « Grenelle ».

6. Semer les mots qui tuent. Il suffit d'écrire que tel aménagement ne devra pas voir le jour s'il entraîne des troubles « excessifs », ou que telle mesure « peut » être imposée, ou qu'il faut « limiter » telle nuisance pour vider une mesure de son sens. Le Grenelle est farci de ces délicieux petits mots.

7. Annoncer qu'on arrête tout, sauf... Fini, les autoroutes ! Lors du Grenelle, cette nouvelle a fait la une des journaux. « Jean-Louis Borloo a été clair », ajoutaient-ils. Certes. L'accord était rédigé ainsi : « La capacité routière globale du pays ne doit plus augmenter, sauf pour éliminer des points de congestion et des problèmes de sécurité, ou d'intérêt local. » Du coup, depuis le Grenelle, 19 nouveaux projets autoroutiers ont été lancés, soit 879 kilomètres. Engagement tenu !

8. Présenter les échecs comme des victoires. L'engagement n° 159 prévoit la tenue d'un grand débat sur les nanotechnologies. Il a eu lieu : c'était une parfaite mascarade. Cela ne l'empêche pas d'avoir été comptabilisé comme engagement tenu...

9. Supprimer les mots qui fâchent. La principale mesure de protection de la biodiversité, instituant une trame verte, a été vidée de son sens : dans l'engagement n° 73, elle était « opposable » aux grandes infrastructures. Dans l'article de loi correspondant, elle existe encore mais n'est plus opposable. Toujours verte, mais enterrée !

Et tout est à l'avenant... Bilan : le Grenelle n'a en rien gêné gros appétits, frénésie bétonneuse et grandes nuisances. Routes, aéroport, nucléaire, incinérateurs, etc... tout continue exactement comme avant, mais attention... dans « l'esprit du Grenelle » !

Professeur Canardeau

(1) « Grenelle de l'environnement : l'histoire d'un échec », éditions Yves Michel, 130 p., 10 euros






PRESSIONS SUR L'ENVIRONNEMENT (Indicateurs) :
http://www.ifen.fr/donIndic/Indicateurs/perf2000/fiches.htm#pressions

Liste des principaux textes réglementaires et législatifs concernant l’environnement (ex. dioxine, installations classées, contaminants, déchets…) parus depuis 1990
http://www.liste-hygiene.org/veilleenviron.htm

Un site pour les élèves : Ressources pour l'éducation à l'environnement:
http://environnement.ecoles.fr/

Pour ne pas perdre définitivement tout espoir :

Plan National Santé Environnement : Rapport final de la Commission d'Orientation :
http://www.afsse.fr/documents/Rapport_Final_PNSE.pdf

ou pour le perdre ?

POLITIQUES environnementales :
http://www.inra.fr/dpenv/cr.htm#politiques

____________________

On pourra lire les dossiers sur l'état de l'environnement dans un pays émergeant (Madagascar) et en tirer bien des enseignements...

LES RESSOURCES EN EAU CONTINENTALE ET LEURS UTILISATIONS
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index01.htm

LE MILIEU MARIN ET LES ZONES CÔTIÈRES
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index02.htm

LE COUVERT FORESTIER ET LES SOLS
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index03.htm

LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE DE MADAGASCAR
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index04.htm

LES CATACLYSMES NATURELS
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index05.htm

L'AGRICULTURE ET LA PRODUCTION AGRICOLE
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index06.htm

L'INDUSTRIE
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index07.htm

L'ÉNERGIE
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index08.htm

LES TRANSPORTS
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index09.htm

LE TOURISME
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index10.htm

SITUATION ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index11.htm

LES MESURES DU DÉVELOPPEMENT HUMAIN
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index12.htm

POPULATION, RESSOURCES, ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index13.htm

LES POLITIQUES NATIONALES EN MATIÈRE DE POPULATION ET DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index14.htm

LA POLITIQUE NATIONALE DE L'ENVIRONNEMENT
http://www.refer.mg/madag_ct/madag_ct/cop/nature/fr/reem/index15.htm

____________________

Global Environment Outlook 3 : le passé, le présent et les perspectives d'avenir
http://www.grida.no/geo/geo3/french/index.htm

____________________

L'homme étant l'aléa naturel le plus capable d'infliger des dommages considérables à ses alter ego, surtout s'ils sont momentanément plus faibles, on ne manquera pas d'inscrire le site de Gérard Verna parmi ses favoris :

http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/

L'environnement hostile : http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/EH/F/deff/plan_général_du_site.htm

____________________

Environnement : Faits, chiffres, calculs de coin de table et tentatives de prospective :
http://www.manicore.com/documentation/environnement_prospective.html

L'environnement à l'INRA en 25 points et 5 rubriques :
http://www.inra.fr/dpenv/perric25.htm

____________________

Agriculture, monde rural et environnement : qualité oblige :
http://www.inra.fr/dpenv/pujolc37.htm

La protection de la nature en Suisse : http://www.umwelt-schweiz.ch/buwal/fr/fachgebiete/index.html

LES ANNALES DES MINES Série RESPONSABILITÉ & ENVIRONNEMENT
http://www.annales.org/re/tab-re.html

Rapport sur la prévention des risques sanitaires liés aux pollutions chroniques
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/brp/notices/034000708.shtml

Santé et environnement : la sélection de la Bibliothèque des rapports publics
http://www.ladocfrancaise.gouv.fr/brp_pages/actu/sante_environnement.shtml

Pathologies liées à l'environnement
http://medidacte.timone.univ-mrs.fr/webcours/umvf/anapath/disciplines/niveaudiscipline/niveaumodule/chapitre6/Chapitre6.htm

Environnement, risques et santé (revue en ligne)
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/sante_pub/ers/sommaire.md

Rapports de l'Inspection générale de l'environnement (IGE)
http://www1.environnement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=382

L'environnement en France - Edition 2006
http://www.ifen.fr/publications/le-catalogue-des-publications/les-syntheses/2006/l-environnement-en-france-edition-2006.html

Éduquer à l’environnement : pourquoi ? Comment ? / Philippe MEIRIEU / Professeur des universités
http://www.sportsnature.org/telechargements/articles/meirieu1.pdf

Journal de l'environnement
http://www.journaldelenvironnement.net/fr/index/index.asp

Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) sur Actu-environnement
http://www.actu-environnement.com/ae/recherche.php4?words=le+PNUE




Articles archivés :

L’environnement blessé par les conflits armés /
Pourquoi sommes-nous devenus écocides ? /
Le ministère de l'Environnement a perdu la bataille qui l'opposait à l'Équipement depuis près de 40 ans /
Avenir incertain pour l’Afsset /
L'AFSSET sera-t-elle avalée par l'AFSSA sous la pression des financiers ? /
Synthèse du colloque guerre et environnement /
29 novembre 2008 : L’Ifen disparaît, et avec lui sa mission d’évaluation /
Les 10 indicateurs clés de l'environnement /
Observations et statistiques de l'environnement@@@ /
L'Ifen publie l'édition 2010 des 10 indicateurs clés de l'environnement /
Un Grenelle à regret /
Atlas de l'environnement du Morbihan - édition 2010 /
« J’suis cocu, mais content », air connu (le triste Grenelle) /
Conférence de Nagoya sur la biodiversité : quid de la valeur économique de l'environnement ? /
Le Grenelle de l'environnement est devenu un simple label... pour mesurer le degré de concussion d'un avocat d'affaires promu ministre ? /
L'environnement en France - Édition 2010 /
Baromètres santé-environnement 2007 en Bretagne /
CHIFFRES CLES DE L’ENVIRONNEMENT EN BRETAGNE (2003) /
Chiffres clés de l'environnement en Bretagne (2004) /
Chiffres clés de l'environnement en Bretagne (2005) /
Les données environnementales de votre commune bretonne en un clic /
Atlas de l'environnement du Morbihan - édition 2010 /
Environnement et économie : une relation équivoque /
L'environnement en Bretagne, cartes et chiffres clés (édition 2011) /
PNSE 2 : le ministère de l'écologie annonce ses priorités pour 2011 /
Loi Grenelle II: un an après, quelle mise en œuvre ? /
Le décret qui entube en douce les assos pour l'environnement /
Polémique autour de la représentativité des associations /
La réforme de l'agrément menace-t-elle l'indépendance des ONG ? /
Connaître l'impact environnemental des produits de grande consommation /
Faut-il mesurer l’environnement ? /
Les perceptions sociales et pratiques environnementales des Français de 1995 à 2011 /
La crise environnementale : causée par les 7 milliards (de pauvres) ou par le « 1% » (de riches) ? /
Cour des Comptes: « Le volet fiscal du Grenelle est un échec » /
L'OCDE alerte sur les "conséquences considérables" de l'inaction en matière d'environnement /
Élections Présidentielles : Les candidats répondent à Actu-Environnement /






[Corrélats : Surpopulation / Planning familial / Stratégies adaptatives / Transports / Tourisme / Tsunamis / Anthropisation / Urbanisation / Banlieues / Risques naturels majeurs / Culture du risque / Droit de l'environnement / Législation " Cat Nat " / Conférence de Rio / Développement durable / Décroissance soutenable / Croissance économique / Déchets / Recyclage / Principe de précaution / ISO 14001 / Études d'impact / Risques technologiques majeurs / REACH / Toxicité / Pesticides / Biosécurité / Lobbying (1) / Lobbying (2) / Cindynique / Industrie / Pollutions / Dioxines / Uranium / Paraquat / Nuisances / OGM / Oligoéléments / Écotoxicologie / Environnement bactérien / Écologie microbienne / Maladies infectieuses / Hygiène hospitalière / Comportements / Intelligence et culture / Condition de la femme / Sénescence / ...]

Retour