Entrez un mot-clé
Éphéméroptères


Serratella ignita prise dans une toile d'araignée
Les éphémères doivent leur nom au fait que ces insectes ont une vie imaginale brève, voire très brève, et uniquement consacrée à la reproduction.


Pariade de Ephemera vulgata
Le plus souvent, la durée de vie de ces insectes est de l'ordre de 1 à 3 jours.

La reproduction se fait généralement au cours d'un vol nuptial. Ce vol se pratique plutôt aux heures fraîches de la journée, en début de soirée ou pendant la nuit.



Les femelles fécondées viennent pondre à la surface de l'eau soit en se posant et en se laissant dériver au fil du courant, soit en effleurant brièvement la surface de l'eau, juste le temps de lâcher quelques œufs et éviter ainsi d'être gobées par les poissons qui raffolent de ces insectes.

Parfois, chez certaines espèces, comme Ephoron virgo, la grande mouche de mai, l'émergence, le vol nuptial, la reproduction, la ponte et la mort se déroulent en moins de deux heures. Cette espèce peut former des essaims de plusieurs millions d'individus (manne) qui sont fortement attirés par la lumière.
Ephemera danica
Ephemera danica


C'est aussi le cas de Ephemera danica, espèce franchement nocturne et qui peut se trouver parfois assez loin des eaux qui l'abritent. Dans le cas présent, cet insecte, qui doit venir du Blavet et sûrement attiré par la lampe à vapeur de mercure, a été photographié dans le jardin à plus de 1 km du fleuve.

Potamanthus luteus
Même chose pour cette espèce photographiée sur la terrasse, sous les lampes, le 31 mai 2012 vers 0 h 25.


Si la durée de vie imaginale des éphémères est courte, leur vie larvaire peut être très longue et se dérouler sur des périodes de plus de dix années. Les larves sont aquatiques.
Ephemera vulgata : une espèce peu sensible à la pollution


Certaines sont fouisseuses ou marcheuses, d'autres sont nageuses. Certaines sont détritiphages, d'autres sont phytophages, la plupart sont carnivores. Entre la vie larvaire et le stade imago, ces insectes passent par un stade intermédiaire (subimago) que les pêcheurs à la mouche appellent nymphe.

Les éphémères sont presque tous des insectes des eaux de bonne à très bonne qualité. Leurs larves sont d'ailleurs largement utilisées dans différents tests d'évaluation de la qualité des eaux comme, par exemple, l'IBGN ou indice biotique global normalisé.

Baetis sp. : des espèces davantage sensibles à la pollution
La reconnaissance et la détermination de ces insectes ou de leurs larves sont délicates, voire difficiles. Plusieurs sites sur Internet sont consacrés à l'ordre des éphéméroptères comme, par exemple, http://www.invfmr.org.





Éphémères / Plécoptères / Trichoptères : http://www.invfmr.org/

http://lesmoucheursnantais.fr/cycle_des_ephemeres.htm

Éphémères sur Entomologie :
http://aramel.free.fr/INSECTES7.shtml#ancre14






[ Corrélats : Insectes / I.B.G.N. / Indice biotique / SEQ / Imago / Fouisseurs / Bioindicateurs / Réseaux trophiques / Pollution thermique / ...]

Retour