Entrez un mot-clé
Éricacées


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Éricacées / Empétracées / Frankéniacées / Sites Internet et articles /

Cassiope hypnoides, cette petite Éricacées arctique est présente
sur tout l'hémisphère nord, mais sur une étroite bande
de toundra aux conditions biotopales particulières.
Les Éricacées comportent environ 3000 espèces dont beaucoup sont cosmopolites et aussi un nombre remarquable d'endémiques.
Raisin d'ours (Arctostaphylos uva-ursi)
Les Éricacées sont représentées surtout par des petits arbrisseaux : bruyères (Erica, Calluna, Daboecia), myrtilles et apparentées (Vaccinium, Arctophyllos, Empetrum), cassiopes et phyllodoces (Cassiope, Phyllodoce), des arbustes : rhododendrons (Rhododendron), thé du Labrador (Ledum) et des arbres : bruyère arborescente (Erica arborea) ou arbousier (Arbustus unedo)
Raisin d'ours (Arctostaphylos uva-ursi)
Andromède à feuilles de Polium (Andromeda polifolium)
Loiseulerie couchée (Loiseleuria procumbens)
Canneberge (Vaccinium oxycoccus)


Beaucoup d'Ericacées entretiennent des relations mycorhiziennes avec des champignons (Rhizoctonia*) desquels elle reçoivent des éléments nutritifs indispensables à leur croissance.

Ce sont probablement ces associations qui permettent aux Ericacées de prospérer sur des sols pauvres en bases échangeables et très acides. Beaucoup d'Ericacées dominent largement les peuplements de beaucoup de fruticées comme celles que l'on qualifie de landes ou comme celles que l'on rencontre à l'étage de combat en montagne ou sur certaines parties des toundras arctiques.

D'ailleurs, des études au Canada ont montré que les Éricacées obtenaient de meilleures performances dans l'absorption des nutriments (N et P) que les arbres (épinettes noires) dans les reboisements si on les mettait en compétition. (http://pubs.nrc-cnrc.gc.ca/cgi-bin/rp/rp2_abst_f?cjfr_x04-046_34_ns_nf_cjfr8-04)

[* Ces champignons sont souvent mieux connus comme parasites des plantes cultivées comme les pommes de terre]

Bruyère des neiges (Erica herbacea)
Phyllodoce caerulea *

* photographiée dans les Pyrénées centrales où cette plante est très menacée de disparition, voire disparue (?).
Bruyère ciliée (Erica ciliaris)
Myrtille (Vaccinium myrtillus)
Rhododendron ferrugineux (Rhododendron ferrugineum)
 
   





Empétracées


Camarine noire hermaphrodite
(Empetrum nigrum ssp.hermaphroditum)
Les Empétracées regroupent des sous-arbrisseaux persistants ressemblant à des bruyères. En France, cette famille est représentées par la camarine noire (Empetrum nigrum), plante que l'on trouve sur des sols tourbeux assez secs, au voisinage des tourbières, dans des landes, sous des bois de bouleau ou de pins. Cette plante est plus fréquente dans le Jura et les Vosges.





Frankéniacées


Bien que cette petite plante rampante et qui fréquente le haut schorre des vasières de nos côtes soit nommée bruyère maritime, ce n'est pas une Éricacée. Elle appartient en réalité aux violales.



Bruyère maritime (Frankenia laevis)
Les Frankéniacées seraient proches des Cistacées ou des Lythracées.

Cette famille comprend un très petit nombre d'espèces : trois en Europe occidentale dont Frankenia laevis représentée ci-contre.







Ericacées :
http://botania.fr/fiche.php?id=78
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ericaceae
http://plantes.sauvages.free.fr/pages_familles/ericacees_.htm

Familles de plantes à fleurs par ordre alphabétique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Familles_de_plantes_%C3%A0_fleurs_par_ordre_alphab%C3%A9tique

Par familles :
http://plantes.sauvages.free.fr/pages_familles/
http://bioeco.free.fr/photos/familles/familles.htm


Les Éricacées du Québec :
http://www.floraquebeca.qc.ca/Flore/ericacees.html

Les terres humides au Canada :
http://www.qc.ec.gc.ca/faune/atlasterreshumides/html/classification_f.html






[ Corrélats : Fleurs / Thé du Labrador / ...]

Retour