Entrez un mot-clé
Flagellés
Flagellés


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Trichomonas gallinae, menace sur l'avifaune sauvage / Trypanosomose animale africaine : la lutte intégrée contre la maladie passe par le contrôle des glossines / Sites Internet et articles / Corrélats /


Trypanosoma gambiense, l'agent de la maladie
du sommeil dans le sang d'un malade
Parmi les protistes qui possèdent des flagelles, certains sont des algues (dinoflagellés), d'autres sont des animaux (zooflagellés).



Selon la complexité de leur appareil flagellé, les zooflagellés sont répartis en quatre groupes : les choanoflagellés, les kinétoplastidés, les metamastigophora et les parabasala

Les choanoflagellés possèdent un seul flagelle entouré d'une collerette. Marins ou d'eau douce, ils se nourrissent de bactéries entraînées par le flagelle à la base de la collerette. Certains sont fixés par un pédoncule (Monosiga), d'autres peuvent sécréter une coque fibreuse ou minéralisée (Parvicorbicula). Quelques formes sont coloniales (Sphaeroeca).

Les kinétoplastidés possèdent une seule grosse mitochondrie associée au flagelle (kinétoplaste).

Les bodonidés possèdent deux flagelles. Certains sont indépendants (Bodo, Cephalothamnium), d'autres sont parasites (Icthyobodo, Cryptobia).

Les trypanosomidés sont tous parasites et sont transmis par des animaux hématophages : moustiques, tiques, punaises, sangsues, etc.
Le genre Trypanosoma, parasite du sang des vertébrés est un véritable fléau. T. gambiense cause la maladie du sommeil (vecteur : glossine ou mouche tsé-tsé) ; T. cruzy provoque la maladie de Chagas (vecteur : une punaise) ; T. equiperdum provoque la syphilis équine ou dourine (transmission vénérienne).
Le genre Leishmania envahit les tissus des mammifères provoquant des leishmanioses cutanées (bouton d'Orient) ou viscérales (Kalazar).

Les metamastigophora ont des flagelles qui s'agencent en un ou deux faisceaux de quatre flagelles.

Les rétortamonadines vivent en commensaux dans le tube digestif d'animaux (Chilomastix mesnili chez l'homme).

Les oxymonadines sont des symbiotes intestinaux, abritant eux-mêmes des bactéries symbiotiques (Notila chez les blattes).

Les diplomonadines peuvent être libres en eau douce ou commensaux digestifs (Giardia, dont certaines espèces sont parasites comme Giardia intestinalis, responsable d'une giardose intestinale et hépatique chez l'homme ou Enteromonas).

Les parabasala sont caractérisés par la possession d'une formation fibreuse (parabasal) autour des racines flagellaires.

Les trichomonadines (Trichomonas) vivent en symbiotes dans le tube digestif des insectes mangeurs de bois (termites, blattes). Trichomonas vaginalis est responsable d'hypersécrétions vaginales malodorantes chez la femme. Certaines formes parasites régressent au point de ne plus porter qu'un flagelle (Histomonas, parasite des tissus du dindon).

Les hypermastigines ont un parabasal hypertrophié et vivent en symbiotes dans le tube digestif des insectes dévoreurs de bois (Trichonympha, Joenia).




Kinétoplastidés :
http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/kinetoplastides.htm

Les choanoflagellés :
http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/choanoflagelles.html

Les parabasalias :
http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/parabasalias.htm

Giardia lamblia et Cryptosporidium parvum :
http://www.gls.fr/memotec4.htm

Trypanosomoses :
http://epitrop.cirad.fr/fr/epidemio/MaladiePrio/trypano.html

Bretagne : Le trichomonose aviaire décime les pigeons ramiers
http://www.waliboo.com/oiseaux/bretagne-le-trichomonose-aviaire-decime-les-pigeons-ramiers/4479/

Alerte à la maladie de Chagas en Ile-de-France
http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/medecine/d/alerte-a-la-maladie-de-chagas-en-ile-de-france_15887/




[ Corrélats : Protozoaires / ...]

Retour