Entrez un mot-clé
Herbages
Herbages


Sauf en Beauce, et dans les années 1950-60, où ce mot désignait un endroit défoncé, vite boueux dès la première pluie et où survivaient deux ou trois vaches, l'herbage était une prairie naturelle, grasse, bien close par des haies brise-vent épaisses et retombantes où les bœufs se faisaient un plaisir de nous préparer de délicieuses entrecôtes et les vaches un bon bol de lait chaud.

Ce n'est pas un herbage beauceron, puisque ce site est
visible sur la commune d'Inzinzac-Lochrist !
Maintenant l'herbage, quand il n'est pas ce que nous montre la photo ci-contre, est une prairie plus ou moins artificielle, de graminées et de légumineuses fourragères.


Ces plantes sont fortement dopées aux fertilisants et aux herbicides et les veaux n'ont de goût que s'ils sont, comme les cyclistes et à l'insu de leur plein gré, largement supplémentés en antibiotiques et en hormones avant d'être certifiés " viande de France ".

J'ajouterai, pour faire bonne mesure, que les animaux dans les herbages modernes disposent pour ce protéger des intempéries du secours sans pareil d'un fil de clôture électrique.




Photographies des plantes des prairies :
http://www.fao.org/ag/AGP/AGPC/doc/Gallery/pic.htm

Si, les herbages peuvent avoir un très grand intérêt :
http://natura2000.environnement.gouv.fr/sites/FR2112001.html






[ Corrélats : Pâturages / Monoculture /...]

Retour