Entrez un mot-clé
Mustélidés
Mustélidés


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : La genette en France / Sites Internet et articles / Corrélats /


Hermine (Mustela erminea)
Les mustélidés forment une famille de mammifères carnassiers digitigrades ou semi plantigrades.


La plupart des espèces possèdent un complexe nidorien très développé. Ce sont des glandes de la région anale dont ces animaux se servent des sécrétions pour marquer leur territoire et probablement à d'autres effets… comme, par exemple, de nous donner l'occasion de les appeler " bêtes puantes ".

Si quelques espèces sont plutôt strictement carnassières comme la loutre qui, apparemment, ne mange que du poisson et des grenouilles ou peut-être comme la belette, le putois ou le vison qui capturent des souris, des petits oiseaux ou des grenouilles, bien des mustélidés ont de menus variés qui comprennent aussi des fruits, des œufs, des champignons, des insectes, etc. C'est sûrement le cas des blaireaux ou des genettes. C'est aussi, et contrairement à bien des idées reçues, le cas des martres dont j'ai pu observer, souvent et à l'aide d'un amplificateur de lumière, les évolutions nocturnes, en couple, dans les myrtilles.

Lorsque j'étais enfant, dans les greniers au-dessus des élevages de poules pondeuses qu'élevait ma mère, nous avions souvent l'occasion d'entendre les sarabandes d'un couple de fouines qui ne se laissaient que rarement observer, sauf quand elles se figeaient dans la lampe d'un phare à acétylène et qui, tant qu'elles furent présentes sur le site, nous évitèrent la présence des rats surmulots. Rats qui ne tardèrent pas à proliférer après qu'une des deux fouines ait été écrasée par une automobile et que son compagnon nous quitte.




L’hermine est un petit mustélidé dont on sait peu de choses sauf qu’elle habille les juges.

Cet animal, difficile à observer dans la nature, est peut-être plus fréquent qu’on ne le croit. Toutefois, il m’a semblé que cet animal, en Bretagne, bien qu’il en soit un symbole, était bien moins commun que sa cousine la belette.

L’hermine fait partie de ces animaux qui changent la couleur de leur fourrure qui devient blanche du début de l’hiver jusqu’au printemps. Cela ne semble pas être le cas dans nos départements bretons, pas plus qu’en Mayenne où pourtant la neige est un peu plus abondante.

Je ne sais pas si toutes les hermines font toujours preuve de curiosité à l’égard de ceux qui les observent, mais l’individu photographié ci-dessus en a beaucoup manifesté à mon encontre. Alors que j’avais installé un affût près d’un pierrier que je savais habité, cette hermine est venue me sentir sous toutes les coutures jusqu’à la pipe qui la fit fuir… à tout jamais, jusqu’au lendemain quand elle revint me voir, mais d’un peu moins près... jusqu’au jour où elle vint me montrer ses petits, un peu avant de quitter définitivement ce pierrier.




Mustélidés / Putois : http://sciences.univ-angers.fr/ecologie/Polecat_fr.html

Mustélidés :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mustelidae
http://membres.lycos.fr/ccojw/totems/mammiferes/mustelides.htm

____________________

Les Mustélidés dans les forêts du Nord de la France :
http://www.inra.fr/dpenv/vivie25.htm

Ceux qui auront lu l'article précédent devront aussi lire celui-ci !
http://www.inra.fr/Internet/Produits/dpenv/mustlc25.htm




[Corrélats : Mammifères / Blaireau / Loutre / ]

Retour