Entrez un mot-clé
Homochromie
Homochromie


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : La seiche, championne du camouflage... mais comment fait-elle ? / Sites Internet et articles / Corrélats /


Perce-pierre (Blennius gattorugine)
Les animaux dont les couleurs leur permettent de se confondre avec le substrat sont dits homochromes.


L'homochromie est une composante essentielle du mimétisme.

Où suis-je ? (Grenouille agile)
Certains animaux disposent de couleurs définitivement fixées. Ils ne sont homochromes que s'ils se placent sur un substrat qui le leur permet.

C'est le cas, par exemple, de l'engoulevent dont le plumage lui permet de se camoufler quand il se pose à terre au milieu des feuilles mortes ou des fragments d'écorce.


D'autres animaux possèdent des cellules épithéliales pigmentées (chromophores) dont les contractions ou les dilatations changent la répartition des pigments qu'elles contiennent et entraînent des modifications de la couleur générale de l'animal. Divers poissons, en particulier des poissons plats (turbots, soles, carrelets, etc.), des céphalopodes (pieuvres, seiches, etc.) possèdent de telles cellules grâce auxquelles ces animaux deviennent sombres sur substrats sombres et clairs sur substrats clairs.

Où suis-je ? [Engoulevent sur son nid]
.
Où suis-je ? [Noctuelle de la persicaire
(Melanchra persicariae) sur des pézizes]
Où suis-je ? [Boarmie rhomboïdale
(Peribatodes rhomboidaria)]
Où suis-je ? [Opilion (Leiobunum rotundum)]
.
Où suis-je ? [Phalène ondée (Xanthorhoe fluctuata)]
Peut-on se poser la question de savoir si la phalène a une connaissance de son image, à défaut d'avoir une conscience de soi ce qui apparaîtrait comme peu probable ? Je n'en sais rien.

Que certains animaux dotés d'un cerveau sachent se reconnaître, c'est évident. Les phalènes n'ont pas de cerveau, seulement des ganglions cérébroïdes. Il n'est pas certain que ces papillons aient une mémoire autre qu'à court terme.



Alors la question qui se pose est : pourquoi ce papillon a-t-il choisi de se poser sur la pierre de granit de la façade de la maison et pas sur le crépi qui est à 10 cm à côté ? Un hasard ! Pas sûr, parce que si je dérange ce papillon, il s'envole et finalement se repose sur une autre pierre de granit et toujours pas sur le crépi. Toujours le hasard, bien sûr ! D'autant que si je la dérange assez, elle finit par fuir et se retrouver sur le mur de parpaing qui retient la terre du jardin où elle ne bénéficie plus du moindre camouflage. Ouf ! La preuve est enfin faite que la phalène est désespérément stupide et qu'elle n'a rien compris aux mécanismes de l'homochromie. C'est rassurant.

Vraiment stupide !
Cette photo, d'ailleurs, illustre parfaitement le fait que les animaux homochromes ne sont pas aussi malins qu'on le prétend.

En effet, cette chenille (Orthosie du cerisier (Orthosia cerasi)) est en train de brouter le support qui la camoufle plutôt bien, ce qui aura pour effet de la rendre de plus en plus voyante et de finir dans le gosier d’une jeune mésange !





Homochromie :
http://aramel.free.fr/INSECTES33.shtml

http://aramel.free.fr/INSECTES34.shtml

http://aramel.free.fr/INSECTES35.shtml

Mimétismes :
http://www.gillon.fr/cours/files/16/mimetisme.pdf
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mim%C3%A9tisme





[ Corrélats : Mimétisme / ...]

Retour