Entrez un mot-clé
Hydrogène

Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Vers une production massive et économique d'hydrogène / Sites Internet et articles / Corrélats /


L'accident du Hindenburg (1937)
Ça n'est pas parce l'hydrogène est le composant principal du soleil ; ce n'est pas parce qu'il aurait pu assurer un formidable succès aux dirigeables, s'il n'avait pas été aussi inflammable ; ça n'est pas non plus parce qu'il peut servir à la fabrication de bombes thermonucléaires - la France à force de vendre des centrales au premier pays sous-développé venu, mets la bombe A à la portée du premier bricoleur venu… - que l'hydrogène est si précieux aux yeux des hommes civilisés, non : c'est pour faire avancer nos bagnoles quand ils n'auront plus de gasoil à mettre dans leurs réservoirs.



Sur le plan strictement théorique, imaginer que nous allons casser une molécule d'eau pour récupérer le dihydrogène H2, libérer 1/2 O2, puis les brûler dans un piston ou quelque autre moteur ou pile pour refabriquer de l'eau, c'est pour le moins soutenable, durable, enviable, écologique, séduisant, etc.

Un premier problème, c'est qu'on ne sait pas produire de l'hydrogène facilement et bon marché. Cet élément, qui n'est abondant que dans l'eau ou les matières organiques, n'est pas des plus simples à obtenir avec un degré de pureté acceptable. Le second problème, c'est que c'est un gaz dont le stockage pose de réels inconvénients… Ainsi, même comprimé à 200 bars, une voiture pour prétendre à une autonomie de 300 km devrait posséder un réservoir de près de 400 litres… Bonjour la bombe ! On peut, c'est vrai, le liquéfier… mais à la condition de maintenir le réservoir à une température de - 250° C !

Cela écrit, il existe d'autres moyens de stockage possibles et c'est sûrement tant mieux que l'on recherche des moyens de produire ce gaz dans de meilleures conditions comme l'article, en sommaire de page, le précise. Il n'en reste pas moins, qu'en l'état actuel des connaissances, l'hydrolyse de l'eau ne se fait pas avec une baguette magique, mais en utilisant des ressources énergétiques considérables et des métaux précieux, voire toxiques.

Faire tourner des voitures ou des camions avec de l'hydrogène, pourquoi pas, si c'est la seule solution que les sociétés humaines ont à proposer en termes de survie de l'humanité. Il y en a probablement d'autres aussi pour lesquelles, si on ne s'abuse, les recherches sont indigentes ou maintenues ignorées.











[ Corrélats : L / ...]



Retour