Entrez un mot-clé
Libre échange
Libre échange, protectionnisme et régulations




Gros plan sur les lobbys européens derrière le projet d’accord de libre-échange Tafta


Quand les américains volent kswagen...


Cela s'appelle : libre échange de coups tordus...

Nouvelles du Tafta : les négociations secrètes reprennent !!



Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) :

Spéculation sur la mort aux États-Unis /
Le piège à cons de l’exception culturelle /
La supercherie /
LE PROJET DE PARTENARIAT TRANSATLANTIQUE DE COMMERCE ET D’INVESTISSEMENT VISE À RECONSTRUIRE UN MONDE UNIPOLAIRE À PARTIR D’UN EMPIRE EURO-ATLANTIQUE SOUS CONTRÔLE ÉTATS-UNIENS /
Projet d’accord transatlantique : un nouvel OTAN économique. /
Coup de gueule : Les déportés du libre échange /
Coup de gueule (suite) /
La protection des consommateurs et de l'environnement au risque du libre-échange transatlantique /
Europe-Etats-Unis : chronique d’un mariage arrangé /
La démocratie otage du libre échange /
Dimension génocidaire de l’accord de libre-échange USA-UE /
Le traité transatlantique est un affront à la démocratie /
Marché transatlantique : le choix de l’arbitrage ou la voie d’une justice privatisée /
Le dernier entretien de Maurice Allais [2009] /
La sécurité sanitaire des aliments dans l'accord de libre échange UE-États-Unis : une réflexion plus globale /
Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens /
Ce sera bientôt Noël pour les multinationales… /
Première consultation publique sur le partenariat transatlantique /
Ce sera bientôt Noël pour les multinationales… /
L'accord de libre-échange entre les USA et l'UE n'apportera pas d'avantages aux producteurs laitiers /
Pour mémoire : Étude sur le partenariat transatlantique. /
Le Grand Marché Transatlantique : Rien que du bon pour eux ! /
Accord Europe - États-Unis : que nous réserve la plus grande zone de libre-échange du monde ? /
Derrière le projet d’accord commercial Europe-États-Unis, le risque d’un retour du gaz de schiste ? /
Les ONG critiquent le lobbying de l'industrie chimique sur les négociations commerciales UE-Etats-Unis /
Nicole Bricq n'en casse désespéramment pas ! /
Le piège caché /
Débat des Atterrés : ce qu’il y a derrière les négociations Europe - Etats-Unis /
Le Grand Marché Transatlantique Union européenne - USA (Vidéo Raoul Marc Jennar) /
Marché transatlantique : le projet de mandat de négociation de la Commission européenne (en français) /
Echanges (libres ?) de coups bas sur fond d'embargo... Fais confianssssse... /
DOSSIER Grand marché transatlantique (Monde diplomatique) /
Comment l’industrie du tabac reprend l’offensive grâce aux traités de libre-échange /
Grand marché transatlantique : les tergiversations du Parti socialiste /
Le Sommet Afrique-Etats Unis : Pour le contrôle des ressources africaines /
Gredins : Les zones floues du traité de libre-échange euro-canadien /
Le traité transatlantique (TAFTA) expliqué en quelques minutes (vidéo) /
Dossier : Les accords de « libre-échange » /
Pourquoi le traité de libre-échange constitue une menace pour le droit du travail et l’action syndicale /
TAFTA en moins de quatre minutes /
La France ne signerai pas l’accord transatlantique de commerce avec les Etats-Unis en 2015 (TTIP)? Pourtant Hollande la déjà baisée ! /
Les enjeux du traité transatlantique /
Transatlantique arnaque - La casse du siècle /
La ruine du Mexique par le traité nord américain préfigure les effets du futur traité transatlantique /
Les Ape c’est le colonialisme ! La francophonie c’est aussi le colonialisme ! /
Tout à gagner avec le ttip : mon Q /
Le gouvernement de Syriza veut faire sombrer le TTIP /
TTIP, ôtez vos pattes de notre nourriture ! /
TTIP, TISA, TAFTA, TTP, DES RÉSULTATS CATASTROPHIQUES POUR LES ÉTATS. /
C’est fait: le Parlement wallon a voté pour faire suspendre les négociations européennes du fameux traité transatlantique /
Le commerce, le développement... et la guerre /
Le mythe du libre-échange mondial /
Le TTP et le TTIP : rien pour le commerce, tout pour le pouvoir /
PTP : l’accord de libre-échange le plus agressif de l’Histoire : l'horreur absolue... /
Un rapport américain sur le TTIP est "sans appel": "Les Européens n’ont pas grand-chose à gagner" /
Même les médias commencent à reconnaître que les accords de libre-échange ne sont que de la… /


Sites Internet et articles / Articles archivés / Corrélats /


Dans tous les cas de figure, on est baisé !
Le libre-échange est probablement la plus belle manière d’organiser son autococufiage, quel que soit le niveau auquel il se pratique : commerce, couple, entreprise, nation, etc.

En matière commerciale, pour la raison que c’est d’abord dans ce domaine que ce terme est employé, le libre-échange est un principe visant à favoriser le développement du commerce international en supprimant les barrières douanières et non douanières et les réglementations nationales susceptibles de restreindre l'importation des biens et des services. Si le libre-échange a porté essentiellement sur les marchandises, aujourd’hui il s’oriente de plus en plus sur les échanges de main-d’œuvre et de capitaux.Dans les faits, le libre-échange est d’abord une manière qu’ont les pays puissants d’imposer des relations commerciales à leur strict avantage à des pays en situation de faiblesse soit réelle, soit contrainte et forcée… de bonne guerre ou sous la menace d’un conflit, un coup d’état, une insurrection ou toute autre manœuvre comme on en voit en Lybie, en Irak, en Afghanistan, au Mali et peut-être bientôt en Algérie ou en Iran… Il serait bon que l’on n’oubliât pas les pays d’Amérique du Sud ou d’Amérique centrale, certains pays d’Asie ou d’autres en Europe…

Le libre-échange est un de ces nombreux avatars du capitalisme finissant dont il convient de dénoncer l’iniquité et l’imbécillité absolues.



N’ayant pas le plus petit début de commencement de compétence en matière d'économie, sans doute parce que cette matière n’est pas une science contrairement à ce que l’on prétend, mais un fatras de mensonges grossiers sur la propriété, l'appropriation, le cupidité, etc. que ma probité intellectuelle se refuse totalement et désespérément à envisager dès lors que l’on n’a affaire qu’à des voleurs, des crapules, des gangsters, des menteurs, des goinfres, des malhonnêtes et autres tristes personnages ne m’inspirant au mieux que quelques coprolalies… je ne tenterai de répondre à cette question qu’au travers du biais de la biologie, que je connais un peu et de la thermodynamique dont je devine certaines de ses portées.

S’il est vrai que l’on peut échanger des idées, des mots ou des injures, toutes choses n’ayant pas de consistance matérielle tangible, l’acception la plus couramment admise est que, généralement, on échange de la matière ou de l’énergie entre deux compartiments distincts et parfaitement identifiés.

Pour qu’un compartiment soit identifiable, le plus simple est qu’il présente une interface matérielle reconnaissable : une enveloppe, une membrane, une carrosserie, une enceinte, une frontière, etc. Dès lors l’échange va consister à faire transiter de la matière ou de l’énergie au travers de cette interface ce qui a pour conséquence d’éliminer une partie de la matière ou de l’énergie dans un compartiment au profit d’un autre.

La cellule des êtres vivants, parce qu’elle est une entité thermodynamique, un système ouvert, ne peut pas survivre bien longtemps si elle est privée d’échanges de matière et d’énergie avec son environnement. On sait qu’il vaut mieux pour sa pérennité qu’un système ouvert importe toujours un peu plus d’énergie et de matière qu’il n’en exporte, autrement dit qu’il croisse.

On sait aussi que la cellule des êtres vivants fonctionne depuis plus d’un milliard d’années de façon assez remarquable et sans grands changements, au moins tant qu’elle satisfait aux règles thermodynamiques présidant aux échanges. On peut donc considérer que les modèles qu’elle a adoptés pour procéder à ses échanges sont particulièrement performants et peuvent être copiés. On peut aussi se dire que si la cellule n’a inventé qu’un nombre, somme toute assez limité, de manière d’échange, ça n’est probablement pas le fait du hasard, d’un manque d’imagination ou par paresse…

Classiquement, on considère que la cellule procède à des échanges passifs et à des échanges actifs selon la manière dont l’échange reçoit l’énergie dont il a besoin pour se réaliser.

Lorsque l’échange ne nécessite pas d’apport d’énergie de la cellule, on parle d’échange ou de transport passif. Il en existe trois types : la diffusion, l’osmose et la filtration.

La diffusion se fait selon un gradient de concentration, du plus concentré vers le moins concentré jusqu’à ce que les concentrations dans les deux compartiments soient égales. Dans le cas des échanges au travers d’une membrane cellulaire, essentiellement de nature lipidique, les molécules liposolubles traversent mieux la membrane que les molécules hydrosolubles. De même, compte tenu de la porosité membranaire, les petites molécules franchissent la membrane plus rapidement que les grosses.

La diffusion dite simple concerne principalement de petites molécules hydrophobes comme l’oxygène, le gaz carbonique, des vitamines liposolubles A,D, E, K . L’alcool éthylique emprunte aussi cette méthode, car bien qu’étant hydrophile, sa molécule est très petite. La diffusion simple est un phénomène ne présentant aucune spécificité ; elle est lente et rien ne peut véritablement s’opposer à ce qu’elle se déroule jusqu’à son terme, par exemple quand elle concerne certains poisons ou toxiques.

La diffusion est dite facilitée quand la traversée de la membrane se fait au travers de protéines transmembranaires (perméases et ponts ioniques). Ce processus est rapide à très rapide, spécifique et régulé. Le transport des ions est en théorie non saturable tant que le canal protéique reste ouvert, mais celui-ci peut être fermé sous certaines conditions. Le transport au moyen de perméases est saturable et dépend du nombre d’unités protéiques mises en jeu. Lorsque toutes les perméases sont occupées, le transport cesse jusqu’à ce que des perméases soient libérées. Le glucose, les acides aminés, mais aussi des drogues ou des toxines, voire des polysaccharides, empruntent le transport passif avec perméases.

L’osmose est aussi un phénomène passif qui est provoqué par la présence de solutés ne pouvant pas traverser la membrane. Il ne concerne que les solvants, l’eau le plus souvent dans le vivant, laquelle passe du milieu le moins concentré (hypotonique) pour aller vers le milieu le plus concentré (hypertonique) jusqu’à ce que la concentration relative soit la même dans chaque compartiment (isotonie). Lorsque des cellules isolées et sans paroi (globules rouges, certaines bactéries) sont placées dans des solutions hypertoniques, elle perdent leur eau et finissent par être détruites. Au contraire, si elles sont placées dans de l’eau distillée, elles gonflent jusqu’à en éclater. Le milieu intérieur pour les cellules présente une salinité de l’ordre de 9 ‰.

La filtration est un type d’échange qui se produit au niveau des capillaires sanguins (rein surtout). C’est la différence de pression exercée principalement par le cœur qui assure la continuité du mécanisme. Une partie du filtrat est ensuite récupérée. On estime que l’on produit 180 litres de sang filtré par jour, alors que nous ne produisons guère plus de 1.5 litre d’urine par jour.

Lorsque l’échange nécessite un apport énergétique en provenance de la cellule, on parle de transport actif.

Le transport actif se fait contre le gradient de concentration (du côté moins concentré vers le côté plus concentré). Il est le résultat de l'activité d'une protéine (perméase) et nécessite de l'énergie (sous forme d'ATP). Ce sont surtout les ions Na+, K+ et Ca2+ qui utilisent ce mode de transport.

Le transport actif peut être simple ou couplé. Lorsqu'il est simple, une seule molécule à la fois passe à travers le transporteur. S'il est couplé, différentes molécules peuvent passer à la fois, soit dans le même sens (symport), soit dans des sens opposés (antiport). La pompe à sodium potassium qui maintient la différence de potentiel des neurones est un exemple de transport antiport.

L'endocytose est un mécanisme de transport de molécules et de particules vers l'intérieur de la cellule. Une partie de la membrane entoure complètement une particule ou une grosse molécule et la fait pénétrer de l’extérieur vers l’intérieur en formant une vésicule. Lorsque la vésicule emprisonne un liquide, on parle de pinocytose. Lorsque la vésicule emprisonne un solide, on parle de phagocytose. Le plus souvent, à l’intérieur de la cellule, le phagosome fusionne avec d’autres vésicules contenant des enzymes digestives, par exemple.

L'exocytose est un mécanisme par lequel une cellule libère des molécules contenues dans des vésicules de transport ou de sécrétion qui fusionnent avec la membrane plasmique et sortent dans le milieu extracellulaire. Les neurotransmetteurs, les hormones et le mucus sont expulsés des cellules par ce mode de transport. L'exocytose permet aussi de retourner les parties de membrane perdues lors de l'endocytose.

Ce sont là tous les modes d’échanges qu’un milliard d’années d’évolution ont sélectionnés et conservés. On remarquera qu’il n’est pas du tout question de libre-échange, c’est-à-dire d’échanger n’importe quoi, n’importe comment, avec n’importe qui, avec n’importe quelle règle ou encore mieux, sans aucune règle sinon celles imposées par le plus fort, le plus belliqueux, le mieux armé, le plus riche... (le plus retors, le plus degueulasse, le plus humain ?... )

Alors si l’on veut tant que cela imiter la nature, il faudrait peut-être commencer à reconsidérer les malades mentaux qui se sont appropriés les richesses du monde, c’est-à-dire les richesses du travail spolié pour en faire commerce dans le seul but de se goinfrer davantage au détriment de l’intérêt général.

On remarquera que ces comportements n’existent et ne perdurent que dans les groupes humains alors que dans tout le règne animal ou végétal rien de pareil n’est jamais observé… Normalement, la nature qui est sans doute bien faite, procède à une extinction massive de ce qui n’est plus conforme… Il serait temps qu’elle y repense !




Articles archivés :


Entretien avec Étienne Chouard : le pouvoir antisocial de l'argent /
L’accord UE-Maroc fâche des deux côtés de la Méditerranée /
Accords de libre-échange : un déficit consolidé de 60 milliards de DH en 2011 | /
Le PE soutient un libre accès au marché de l’UE pour quatre pays africains /
Importations controversées - La CP attaque l’accord libre-échange UE/Maroc en portant en justice Idyl /
Non aux accords de libre-échange de l’UE avec l’Amérique centrale, la Colombie et le Pérou /
Appel à prendre en compte les préoccupations des Acp dans les Ape /
L’impérialisme européen toujours à l’ordre du jour pour les États d’Afrique orientale et australe (ACP/APE) /
Libre échange: Bricq lance une consultation sur le projet d’accord UE-USA /
Accord de libre-échange UE-États-Unis: Hollande doit s’opposer /
UE et États-Unis vont négocier un accord de libre-échange /
Accords de libre échange : Le gouvernement (Maroc) veut renégocier /
ACTA fait son retour dans un accord Europe-USA /
Le retour d’un zombie, l’accord de libre-échange transatlantique /
États-Unis et l’Union européenne : Pour ou contre un accord de libre-échange ? /
Doutes des députés sur le futur accord commercial entre l’Europe et les Etats-Unis /
Accords de partenariat économique : Les termes inacceptables d’une négociation /
Vandana Shiva : « Le libre-échange, c’est la dictature des entreprises » /
Marché intérieur européen – erreur fondamentale de l’intégration /
Accord de libre échange USA-Europe /
La menace du marché transatlantique : non à l’américanisation du monde /
☞ Il n'est jamais inutile de rafraîchir la mémoire aux hommes, sinon l'Histoire se charge de les enrhumer : I, II et III /
Humanite.fr publie les bases de travail pour l’accord de libre-échange transatlantique (tout en anglais pour ne rien y comprendre !) /










[ Corrélats : L / ...]



Retour