Entrez un mot-clé
Lagomorphes


Les Duplicidentés ou Lagomorphes, souvent confondus avec les rongeurs, s'en distingue au fait qu'ils possèdent deux paires d'incisives à la mâchoire supérieure, alors que les rongeurs n'en possèdent qu'une paire. Leur formule dentaire est de type I 2/1 C 0/0 Pm 3/2 M 2-3/3. La mandibule se déplace surtout transversalement, ce qui confère cette manière très particulière que les animaux ont de mâcher leurs aliments. Ces animaux possèdent des pattes postérieures très longues et très puissantes, qui leur donnent de remarquables aptitudes à la course et au saut. Ces animaux, strictement herbivores, disposent pour digérer la cellulose d'un très long cæcum. Certaines espèces (toutes ?) pratiquent ce que l'on appelle la cæcotrophie. Cela consiste, pour l'animal, à récupérer, au sortir de l'anus une ou plusieurs petites crottes, émises la nuit, non constituées de matières fécales, mais d'une mésoglée très riche en bactéries du cæcum et de les ingérer, sans les mâcher, probablement pour enrichir tout le tube digestif en ces bactéries.

Chez les léporidés (lapins et lièvres) le coït déclenche l'ovulation. Chez le lièvre, on note une nidification différée des œufs fécondés (superfétation).

Familles
Caractéristiques
Genre / Espèces
Léporidés Jeunes nidifuges Lepus Lièvres
Léporidés Jeunes nidicoles Oryctolagus Lapins européens et africains
Sylvaticus Lapins américains
Ochotonidés Oreilles courtes et larges / taille d'un rat Ochotona (Europe orientale, Asie)


Le lièvre brun (Lepus europaeus) est un rongeur lagomorphe présent presque partout en Europe, sauf dans l'extrême sud de l'Espagne (remplacé par Lepus capensis) et sur les toundras arctiques où l'on croise davantage Lepus timidus, le lièvre variable.

C'est probablement chez cette espèce que l'on a mis en évidence les phénomènes de superfétation, c'est-à-dire le fait que les femelles puissent être fécondables alors qu'elles sont déjà gestantes. Ce même phénomène a aussi été décrit chez le chevreuil et le blaireau.

Lièvre brun (Lepus europaeus)

Le lièvre, comme beaucoup d'autres espèces animales (hérissons, blaireaux, renards, lapins) paient un lourd tribut à la circulation automobile.




Le lapin de garenne se distingue du lièvre par sa plus petite taille, ses oreilles plus courtes, sa petite queue blanche qu'il relève en fuyant et surtout par ses mœurs.

Les lapins sont grégaires et passent la plus grande partie de la journée dans des terriers.

Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus)


Ils commencent à sortir au crépuscule et davantage pendant la nuit*. Les femelles mettent bas dans des terriers peu profonds, creusés à l'écart des colonies et appelés rabouillères. Elles y allaitent leurs petits pendant environ trois semaines. Après chaque tétée, la femelle referme son nid en partant.

[* C'est essentiellement la pression de chasse et divers autres dérangements, comme pour les chevreuils, qui déterminent le plus les heures de sortie des lapins. ]




Lièvre variable (Lepus timidus)
Bon, je vous le concède volontiers, ces photos ne sont pas vraiment pas terribles... Mais du lièvre variable sur la toundra arctique et sur Varanger, ça n'est pas franchement facile, mais si en plus il se présente à une heure du matin, par temps de brouillard et de bruine soutenue, autrement dit sans lumière aucune, personne ne peut faire de miracles !
Lièvre variable (Lepus timidus)
De plus, et pour autant que les informations que j'ai recueillies soient valides, le lièvre variable serait en grand déclin en Scandinavie...

J'ai donc le plus grand plaisir à partager avec ceux qui le voudront, ces quelques minutes d'observation qui nous auront bien récompensé d'une longue veille sur un plateau perdu tellement loin de tout et même d'un quelconque village à proximité que nous ne saurions probablement pas le retrouver...





Lagomorphes :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lagomorphe
Une histoire de lièvre :
http://www.ecritsdesbetes.fr/lievrebrun.html

Gérer le lapin aujourd’hui :
http://www.oncfs.gouv.fr/events/point_faune/mammifere/FS279_marchandeau.pdf

Le statut juridique du lapin sauvage :
http://www.oncfs.gouv.fr/events/droit_jurisprudence/FS279_charlez.pdf

Domaine vital chez le lapin de garenne dans trois populations contrastées
http://www.oncfs.gouv.fr/events/point_faune/mammifere/rs07_marchandeau.pdf






[ Corrélats : Mammifères / Myxomatose / Zoonymie / Absentéisme / ...]

Retour