Entrez un mot-clé
Remerciements

À vivre scotché devant mon ordinateur, parfois à journées entières et longues soirées aussi, durant ces toutes ces dernières années qu'il m'a fallu pour instruire ce site, j'ai sûrement souvent oublié qu'il y avait un " au-delà de mon gourbi ".

J'espère que ceux qui m'ont trouvé invivable voudront bien me pardonner.

À tous ceux qui m'ont aidé d'une manière ou d'une autre ou de tellement de façons, je les en remercie.

Céline qui m'accompagne partout et même m'y conduit… et qui insiste pour que je cite son jardin dans lequel il y a tant de fleurs sur lesquelles butinent tant de syrphes et de tachinaires, de papillons et d'hyménoptères guettés par tant d'araignées ou de petits oiseaux et un couple de hérissons.

Martine Davoust, pour des photographies, des bons coins, des trouvailles, des conseils et sa relecture attentive des pages ayant trait à la botanique au sens large.

Serge Le Huitouze, pour sa lecture attentive, ses suggestions et ses corrections.

Danièle Deveaux du Centre des Ressources Informatiques de l'Université de Bretagne Sud, pour ses conseils et ses suggestions pour l'enrichissement de ce site.

Patrick Laot, ingénieur informatique à l'IUT de Lorient, pour sa disponibilité et ses encouragements.

Monique Caudan, technicienne au département HSE, pour son sourire et sa passion pour les rougegorges.

Monsieur Chien Ruben qui nous suivait partout à la condition que ce soit en voiture, pour son nez, sa vue, sa vigilance et son infinie patience... et dont le fantôme nous accompagne encore.

Ce qui est terrible, c'est le sentiment confus d'oublier quelqu'un… S'il lui plaît, qu'il se manifeste pour soulager mon angoisse, je l'en remercierai.

Merci aussi à Jean - Luc Blanchard pour ses expertises, à Marc Monin pour ses échanges et ses nouvelles...Et grand merci à tous ceux et celles qui, très gentiment, très poliment, très justement, me font remarquer que je suis, parfois, souvent, vraiment nul quand il s'agit de déterminer une bestiole ou une plantouze...


Retour