Entrez un mot-clé
Océan
Océan


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Le niveau des océans continue de monter mais pas pour les mêmes raisons / Le niveau des mers devrait augmenter d'un mètre au cours du prochain siècle / Réchauffement climatique et mesures des variations du niveau des océans / Les océans pour les nuls / Conséquences du réchauffement climatique sur les océans / Le rebond glaciaire / Élévation du niveau des mers : les estimations du GIEC pourraient être sous-évaluées / Stratégie nationale de la mer et du littoral : premières pistes d'élaboration / Les territoires de la Gestion intégrée des zones côtières et marines (Dossier) / Bon état écologique du milieu marin : Bruxelles tire la sonnette d'alarme / Acidification des océans : l'expérience eFoce débutera en mars / La Bretagne à la pointe du réchauffement marin / Les daurades bouffent toutes les moules en Bretagne ! /

Sites Internet et articles / Corrélats /


L'océan mondial possède une surface de 362 millions de km2, c'est-à-dire 71 % de la surface de la planète. Il contient plus de 90 % de la masse d'eau de la Terre. Sa profondeur moyenne est de 4000 mètres. Plus de 77 % de la surface des océans surmontent des fonds à plus de 3000 mètres de profondeur.

Du fait que la densité de l'eau est maximale pour une température de +4° C, l'eau du fond des océans devrait être partout à cette température. Ce n'est pas tout à fait vrai partout, parfois pour des raisons qui tiennent à la salinité de l'eau, davantage parce que les eaux océaniques sont animées de mouvements importants qui correspondent à des courants froids ou chauds, horizontaux ou verticaux (upwellings).

Les masses d'eau de densité, de salinité ou de température différentes ne se mélangent que très peu. C'est une des raisons qui font, par exemple, que le courant chaud du Gulf Stream arrive jusqu'aux côtes les plus septentrionales de la Norvège sans avoir perdu l'essentiel de ses caractéristiques acquises dès sa naissance dans les abords des côtes mexicaines.

La mer Rouge à Aqaba / Les oiseaux, sur l'avancée sableuse,
sont des goélands à iris blanc (Larus leucophtalmus)
. Cette espèce, mal connue, dont la population ne comporte
qu'un petit nombre d'individus, est endémique du golfe
d'Aqaba et de deux ou trois sites sur les côtes égyptiennes.
Le milieu océanique présente des zonations verticales remarquables, soit par rapport aux domaines de pleine eau (pelagos), soit par rapport aux fonds (benthos) :





Le domaine pélagique ou pelagos :

» La couche la plus superficielle (2 à 3 mètres) est celle dont l’amplitude de variation de la température peut être importante. Elle abrite ce que l’on appelle l’épiplancton.

» Les premiers cinquante à cent mètres correspondent au domaine épipélagique. Cette zone est généralement euphotique, c’est-à-dire qu’elle reçoit encore les radiations lumineuses aptes à déclencher les réactions photosynthétiques. Le plancton qui s’y trouve est qualifié de mésoplancton.

» De 50 à 100 mètres jusqu’à la thermocline +10° C (200 à 300 m), c’est le domaine mésopélagique. Les copépodes en sont les organismes pélagiques dominants.

» De 300 m à 500 - 600 m, c’est le domaine infrapélagique. Le plancton est qualifié de bathyplancton (Décapodes, Euphausiacés, Mysidacés, etc.). La majeure partie de ce plancton est détritiphage. Bien que la lumière ne pénètre pratiquement plus à ces profondeurs, on peut malgré tout y observer un rythme nycthéméral de migrations verticales de ce plancton.

» De 500 m à 2000 m, c’est le domaine bathypélagique (Copépodes, Méduses, Siphonophores).

» De 2000 à 6000 mètres, c’est le domaine abyssopélagique (Chétognathes, Mysidacés, Décapodes ...).

» Au-delà de 6000 mètres, c’est le domaine hadopélagique (Amphipodes, Ostracodes, Copépodes ...).

À partir de 2000 mètres, la nuit est totale, la pression hydrostatique considérable et la température prévisible de l’eau doit être voisine de + 4° C, température pour laquelle la densité de l’eau est maximale.

La mer Noire (région de Bourgas / Bulgarie). La grande plante
sur le côté gauche de la photographie est une ombellifère du
genre Ferula. La moelle séchée de cette plante
peut servir d'amadou. On prétend que Prométhée transportait
le feu volé aux Dieux dans une férule. La baignade dans cette
mer peu salée est rendue désagréable par les ligies.
La mer Blanche, à minuit, en été / Quand j'étais gamin, j'avais
fait le projet, après avoir découvert la mer (tardivement et à St Lunaire) pour
la première fois, de me baigner dans toutes les mers d'Europe !
J'ai tenu mon pari, mais je dois dire que le plus dur fut de me
tremper dans cette mer dont la température, même en été,
reste glaciale (sans combinaison). .


Le domaine benthique ou benthos :

Le domaine benthique comprend tous les fonds du rivage jusqu'aux abysses. La densité de vie décroît lorsque l'on s'éloigne de la côte. Par conséquent, le benthos sera plus riche dans la province néritique que dans les grands fonds. La distribution du benthos est également liée à l'éclairement et aux ressources nutritives. Cela conduit à observer une répartition par étage :

» L'étage supralittoral est l’étage d'humectation par l'eau de mer qu’elle n’atteint que par des embruns et, par immersion, seulement lors de fortes marées d'équinoxe. Son peuplement est constitué de plantes halophiles, de lichens et de quelques mollusques et crustacés.

» L'étage médiolittoral est l’étage compris entre les niveaux des hautes et basses eaux des marées « ordinaires ». Le peuplement est adapté à l'alternance des émersions et des immersions liées aux marées. Cet étage est inexistant pour les mers « sans marées » et peut être très important pour les baies soumises à de très fortes amplitudes des marées (par exemple, la baie du Mont Saint Michel où l’amplitude moyenne dépasse 15 mètres).

» L'étage infralittoral commence à partir du moment où les organismes sont toujours immergés. Cet étage est, en gros, compris entre le niveau moyen des marées basses et la limite inférieure des herbiers de phanérogames.

» L'étage circalittoral est compris entre la limite inférieure de la vie des phanérogames et la profondeur compatible avec les algues les plus tolérantes aux faibles luminosités. Cet étage correspond le plus souvent à limite du plateau continental quand il existe.

» L'étage bathyal correspond aux peuplements du talus continental.

» L'étage abyssal correspond aux peuplements de la plaine abyssale.

» L'étage hadal correspond aux peuplements des grandes fosses.




Le rebond glaciaire (Isostasie)


Des rivages fossiles à près de 120 m d'altitude sur Varanger !
Parmi les difficultés de lecture des paysages nordiques, il y en a une qui découle de ce que l’on appelle le rebond glaciaire, c’est-à-dire au fait que quand les continents ne sont plus soumis au poids de la glace des glaciers, ils remontent à la manière des bouchons dans l’eau quand on cesse d’appuyer dessus. Cette remontée des continents a des conséquences sur l’écoulement des rivières et des fleuves, provoque d’importantes failles (Muduus) ou la mise en place de rivages fossiles sur le bord de la mer, comme si le niveau de la mer avait beaucoup baissé alors que s’il l’a fait, c’est surtout la côte qui s’est beaucoup relevée.

En maints endroits sur Varanger, entre autres, on peut trouver des restes de villages de pêcheurs datant du paléolithique dont on sait que s’ils étaient construits, il y a 8000 ans, aux abords immédiats de la mer, sont maintenant parfois 50, voire 100 mètres plus hauts en altitude.





Ressources documentaires :
http://www.oceano.org/io/doc/

L'homme et la mer :
http://www.ecoledelamer.com/Doc/Theme1.pdf

On pourra trouver des compléments en océanographie sur différents sites :

Le cours d'océanographie du professeur Beauchamp (Université de Picardie Jules Verne) :
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/mbg6/oceano/oceano.htm

LE DOMAINE MARIN :
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/cours-sed/sed-6.htmUn cours en ligne d'introduction à l'océanographie physique :
http://isitv.univ-tln.fr/~lecalve/oceano/plan.htm

Des fiches en océanographie et en climatologie planétaire sur le site Diogène :
http://www.mnhn.fr/mnhn/lop/DIOGENE/fiches.html

Le site du service hydrographique et océanographique de la Marine :
http://www.shom.fr/

Le site de l'IFREMER : http://www.ifremer.fr/francais/

Un site consacré à El Niño : http://www.elnino.noaa.gov/

____________________

Le domaine océanique et les eaux continentales :
http://www.univ-st-etienne.fr/crenam/donnee/cours/cub1ann4.html

Les océans : http://progsystem.fr/oceano.htm

Les étages de l'océan : http://lebrusc.chez.tiscali.fr/pages/ocean.html

Le domaine océanique et les eaux continentales :
http://www.univ-st-etienne.fr/crenam/donnee/cours/cubi/cub1ann4.html

Océans / Stratification :
http://www.dinosoria.com/fonds_marins.htm

Bases biologiques et écologiques de la conservation du milieu marin en mer d'Iroise.
http://tel.ccsd.cnrs.fr/documents/archives0/00/00/57/91/index_fr.html

La mer Noire :
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Noire_mer

L'action de l'État en mer / Rapport du Sénat / Juin 2005
http://www.senat.fr/rap/r04-418/r04-418.html

L’élévation du niveau de la mer :
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim/biblio/pigb14/01_elevation.htm

Grosses incertitudes sur le niveau de la hausse des océans
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1766.php

Flux de substances nutritives / Productivité / Milieu marin
http://www.unice.fr/LEML/Francour_Internet/Fichiers_en_ligne/Cours_UNSA_Migon_2005.pdf

____________________

INVENTAIRE FAUNIQUE DE ZÉELANDE (nombreuses fiches sur des espèces qui sont pour la plupart familières de nos côtes bretonnes :
http://staff.umh.ac.be/Sheridan.Richard/annexes/htm/inventaire.htm#art

Protection des océans: un pas vers l’approche écosystémiquehttp://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=24716&idThema=2&idSousThema=12&type=JDE&ctx=291






[ Corrélats : Abysses / Mangroves / Récifs coralliens / Pêche / Cétacés / Würm / ...]

Retour