Entrez un mot-clé
Œstroses
Œstroses


L'œstre du mouton (Oestrus ovis)
Les œstroses sont des myiases, c’est-à-dire des maladies provoquées par des mouches.

L’œstrose ovine est une pathologie vétérinaire qui touche préférentiellement les moutons et qui est provoquée par Oestrus ovis.


Cette petite mouche pond ses œufs sur le bord des narines des moutons. Les moutons, quand ils se sentent survolés par ces mouches, tentent bien de se protéger, par exemple, en se regroupant et en enfouissant leur nez dans la toison d’un congénère, mais les œstres sont habiles.
" L'enfer, c'est les oestres ! "


C’est surtout la rapidité avec laquelle elles mènent leur attaque, et leur ponte, qui est impressionnante. Cette petite mouche peut ainsi survoler, pendant longtemps, sa proie qui tentera de cacher ses narines du mieux qu’elle le pourra. Mais à peine, la vigilance de la brebis diminue-t-elle, que la mouche se pose, après un impressionnant piqué, et s’envole, non sans avoir déposé quelques œufs.

Les larves, qui éclosent rapidement, gagnent les sinus du mouton où elles se développent, entraînant une rhinite, plus ou moins grave, un écoulement nasal permanent, ce qui oblige les moutons à choisir entre s’alimenter et respirer par la bouche puisqu’ils sont devenus incapables de le faire par le nez. Pire, des infections surviennent régulièrement pouvant entraîner le décès des animaux atteints.

Les larves mûres (stade L3) regagnent les fosses nasales d’où elles sont expulsées par les éternuements des brebis. La pupaison se fait dans le sol.

Bouquetin (Capra ibex)
L’œstrose ovine touche aussi les bouquetins, les mouflons et les chamois. Il est probable que cette parasitose a été introduite, sur les alpages, par les moutons transhumants*.



[* Une autre maladie, probablement introduite également par les animaux transhumants, touche aussi les bovidés sauvages de nos montagnes. Il s’agit de la kérato-conjonctivite infectieuse dont l’agent est une bactérie (Mycoplasma conjunctivae). Cette maladie entraîne une cécité. Les animaux atteints se tuent en tombant des corniches sur lesquelles ils vivent.

Note : Il est probable que les œstres tuent davantage de brebis dans le Mercantour que le loup...]




Myiase oculaire :
http://www.snof.org/maladies/myiase.html

http://www.astrium.com/maladies/myases.htm

http://medecinetropicale.fr/cours/myase.htm

Médecine tropicale : http://medecinetropicale.fr/programmeliste.html

Contexte, enjeux et conséquences écotoxiques de l'usage vétérinaire des pyréthrinoïdes
http://wwwbibli.vet-nantes.fr/theses/2003/virlouvet3_109/p1.pdf

Étude de l'élimination fécale et urinaire de la cyperméthrine chez les bovins : impact écotoxique sur les coléoptères coprophages :
http://www.infotheque.info/ressource/6079.html

Ivermectine :
http://www.roc.asso.fr/protection-faune/ivermectine.html
http://www.liste-hygiene.org/arcivermectine.html


Les mouches ... utiles ?
http://aramel.free.fr/INSECTES15-4.shtml

INFLUENCE DES TRAITEMENTS ANTIPARASITAIRES SUR LA FAUNE DES PATURAGES :
http://www.tours.inra.fr/sfpar/bulletin/2001/lumaret.htm

ENCÉPHALOPATHIE MORTELLE AU COURS D'UNE LOASE HYPERMICROFILARÉMIQUE TRAITÉE PAR IVERMECTINE :
http://www.santetropicale.com/resume/94807.pdf

Le traitement de l'hypodermose :
http://www.tours.inra.fr/urbase/internet/resultats/hypodermose/fiche4.htm

En savoir plus sur l'hypodermose bovine :
http://www.tours.inra.fr/urbase/internet/resultats/hypodermose/hypodermose1.htm

IVERMECTINE : menace sur la faune sauvage

http://perso.wanadoo.fr/pierrefern/naturailes/pdf/art_iver.PDF

____________________

Les Artiodactyles de montagne (sanglier exclu), indicateurs biologiques susceptibles derévéler la présence d’Anaplasma phagocytophilum ** en zones d’altitude, en France.
http://www.zoopole.com/ispaia/urgtv2003/doc/merial.pdf

[** Rickettsie]






[ Corrélats : Diptères / Vache folle / ]

Retour