Entrez un mot-clé
Les pénicilliums et les oïdiums
Les pénicilliums et les oïdiums


Un fromage de chèvre vieilli afin que des pénicilliums se développent.
Les pénicilliums et les oïdiums :

Ces champignons appelés aussi périascomycètes forment un groupe dont la position systématique est incertaine.


Ils présentent toutefois des analogies avec les ascomycètes.

Les laboulbéniales sont essentiellement parasites des animaux, particulièrement des insectes. Ces champignons dont le mycélium est très petit (quelques micromètres à un ou deux millimètres) forment un feutrage sur les téguments de l'animal.

Les moisissures du genre Aspergillus se développent sur de nombreux substrats. Aspergillus glaucus se rencontre souvent sur les confitures. A. fumigatus est responsable d'une aspergillose broncho-pulmonaire souvent grave, voire mortelle. On a fait l'hypothèse que les "malédictions" frappant les découvreurs des tombeaux de Toutankhamon ou des rois de Pologne à Varsovie étaient liées à cette aspergillose. A. flavus, sur les arachides, produit des aflatoxines responsables d'intoxication et de cancer du foie. Certains Aspergillus sont utilisés dans la production d'enzymes (A. niger), d'autres dans la fabrication d'aliments (A. oryzae, fabrication de la sauce au soja). Proche des Aspergillus, Botrytis cinerea, par ailleurs toxique lorsqu'il se trouve sur certains légumes (céleri, poireau) est recherché (pourriture noble) lorsqu'il couvre les grappes de raisin pour la fabrication de vins moelleux (Sauternes, Barsac) ou des vins jaunes du Jura (Château-Challon) ou Allemands (Beerenauslese).

Dans le genre Penicillium, certaines moisissures sont nuisibles (P. expansum sur les pommes), d'autres sont allergènes ou toxiques. En revanche, P. roqueforti ou P. camemberti servent à la fabrication des fromages. P. chrysogenum produit la pénicilline.Le genre Fusarium comprend de nombreux parasites des plantes. F. oxyporum détruit les bananiers. F. culmorum provoque la fusariose du blé.

Les érysiphales du groupe des Oïdiums provoquent des dégâts sur les rosiers, les graminées, la vigne, etc.




Les ustilaginomycètes (rouilles) : http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/ustilaginomycetes.htm

Les urédiniomycètes (rouilles) : http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/urediniomycetes.htm




[ Corrélats : Champignons inférieurs / Ascomycètes / Microbiologie alimentaire / Antibiotiques / Lipides / Pédoflore / ...]

Retour