Entrez un mot-clé
Rayonnement de la France

Vive la France, à ne pas manquer !



 



Commémoration 2017




En 1958, j'avais de bonnes raisons de le détester, non ?



Le 11 février 1957, il y a 60 ans jour pour jour, un homme était guillotiné : Fernand Iveton.

Né le 12 juin 1926 au Clos-Salembier (Alger) ce français d’Algérie, anti-colonialiste est le seul Européen guillotiné de la Guerre d’Algérie.

Ouvrier tourneur, Fernand Iveton est délégué syndical CGT à l’usine de gaz du Hamma à Alger et membre des Combattants de la libération, l’organisation militaire du Parti communiste algérien (PCA), un parti interdit. Il avait rejoint le FLN  en 1956.

Le 14 novembre 1956 à 14 h il dépose une bombe à l’intérieur de son casier de vestiaire de l’usine à gaz du Hamma où il travaille. L’objectif était un sabotage purement matériel et Iveton a exprimé à deux reprises lors de son procès son souci de ne tuer personne. Il avait demandé que la bombe soit réglée pour exploser longtemps après le départ des ouvriers, en fonction de quoi l’heure prévue de la détonation était 19 h 30.

Repéré par un contre-maître de l’usine, Iveton est arrêté à 16 h 20. La bombe est désamorcée par les militaires. Pas de dégâts, pas de victimes.

Du mercredi 14 novembre au samedi 17 novembre 1956 Fernand Iveton est torturé au Commissariat central d’Alger. Le 24 novembre 1956 il est condamné à mort par le Tribunal militaire d’Alger à l’issue d’une journée d’audience.

Son recours en grâce a été refusé le 10 février 1957 par le président de la République, René Coty, avec l’accord du garde des Sceaux de l’époque, l’ignoble François Mitterrand, ancien collaborateur et décoré de la francisque par Philippe Pétain, et du Président du conseil, le socialiste Guy Mollet, tristement célèbre pour d’autres méfaits contre des mineurs dans le nord de la France.

Fernand Iveton est guillotiné le 11 février 1957, dans la cour de la prison de Barberousse, à Alger par le bourreau d’Alger, Maurice Meyssonnier. Avec lui, deux autres terroristes militants du FLN, Mohamed Lakhnèche et Mohamed Ouennouri, subissent le même sort.

Il est le seul Européen parmi les 198 prisonniers politiques guillotinés de la Guerre d’Algérie. 

Me Albert Smadja, son avocat commis d’office, témoin de la décapitation, rapporte qu’avant de mourir Fernand Iveton déclara : « La vie d’un homme, la mienne, compte peu. Ce qui compte, c’est l’Algérie, son avenir. Et l’Algérie sera libre demain. Je suis persuadé que l’amitié entre Français et Algériens se ressoudera. »

Le 13 février 1957, deux jours après l’exécution, Me Smadja, son avocat, est lui-même arrêté et interné sans jugement au camp de Lodi (aujourd’hui Drâa Esmar) avec 130 Européens, dont quatorze avocats ayant défendu des membres du FLN. Il y restera deux ans.

Fernand Iveton est enterré auprès de sa mère au cimetière européen de Bologhine (anciennement Sain-Eugène) en Algérie. Sa veuve Hélène décédée en mai 1998, a emporté avec elle les lettres et les photos de Fernand dans sa tombe à Annet-sur-Marne auprès de son fils Jean-Claude, que Fernand avait adopté.

Une rue porte son nom à El Madania (anciennement le Clos-Salembier) sur les hauteurs d’Alger où il est né et où il a vécu.

Reposez en paix, Monsieur Fernand, vous vous êtes battu pour libérer votre pays de naissance, comme toute personne respectueuse du doit du sol et du droit à l’autodétermination … Respect !

Gérard Luçon





Echec et diplomate


Avocat de menard et conseiller de marine, ça vous classe, non ?


Israël : antijuifiste !


Heureusement que le rayonnement de la France ne doit rien
à des souchiens lephaineux et racistes ou à des sionistes hallucinés...



Hidalgoy fait sa putb...
Découvrant la Tour Eiffel éteinte à Paris, Bashar-el-Assad quitte le pouvoir et met fin à la guerre en Syrie.

Par Vincent Flibustier / 17 décembre 2016

C’est une véritable leçon de courage politique qui a été menée par la France et la maire de la capitale Anne Hidalgo en éteignant la Tour Eiffel. En effet, après 5 ans de guerre en Syrie et des centaines de milliers de morts, la France agit enfin d’une manière forte et courageuse. On peut dire que l’action de la ville de Paris est juste à temps, avant qu’il n’y ait vraiment un drame dans ce petit conflit en Syrie.

Bashar-el-Assad a annoncé aujourd’hui sa volonté de mettre fin à la guerre qui ravage son pays depuis des années en quittant le pouvoir immédiatement. Moscou et Washington devront dans les prochains jours mettre en place la transition qui fera de la fin de cette guerre une réussite.




La France dégonflée...

 



Ceci n'est pas un prisonnier politique cubain...


De la subversion à la terreur


Panne de courant au pays des lumières...
Normal avec le code noir et le franc CFA
La France est hors-jeu et joue un rôle marginal en Syrie, selon Hubert Védrine



Le contrat de la France avec les états africains

Grave révélation sur le pacte colonial entre la France et quelques pays africains

«Le retour de discours apologétiques de la colonisation»


Bon, à l'année prochaine, parce qu'on n'oubliera pas...

Il y a 55 ans, les médias... étaient déjà pourris !

Sociogenèse d’un crime d’état

Guerre des identités : « Nous sommes le fruit du passé colonial
autant que les héritiers de la Révolution française »



Ou comment le pentagone envoie Hollande au casse-pipe...


Propagande

La france étend guère...



Votez primaire : Gaulois pur jus !







La Marseillaise, on la siffle... Ça vous étonne ?


Et mon Q, si j'osais ?

Non M. Le Drian, la France n’a pas sauvé la Centrafrique






Trop tard pour 2017, ce candidat a déjà été éjaculé...


Parfois je me dis qu'il y a des moments où l'on ferait mieux de se tirer à la chevrotine en état de légitime défense... Pas vous ?

Quand j'étais encore très jeune, vers les années 57-58, je venais tout juste de rentrer au lycée où les plus âgés parlaient de politique, principalement de la guerre en Algérie, d'aucuns sentaient bien qu'ils y seraient appelés.

Les Viets nous avaient botté le cul. Les Marocains et les Tunisiens avaient baissé le rideau. Il ne faisait guère de doute que les Algériens nous vireraient comme des malpropres.

Pourtant, je ne manquais jamais de me demander, au lieu d'en arriver à ce point, pourquoi la France, enfin ses élus-élites, n'avaient pas proposé une autre coopération à ces peuples, en finir avec la colonisation et en faire des Français à part entière, égaux, libres et fraternels...

Je voyais cela sous l'angle des cultures échangées, des savoirs partagés, des richesses ling

uistiques et musicales mutualisées. Je n'avais pas encore bien assimilé que ce qui mène le monde, ce sont les goinfreries, les accaparements, les mises à sac, les vols, les viols, les tueries, c'est-à-dire tout ce qui m'apparaîtrait comme la vraie nature de la colonisation et du rayonnement de la france.

Tout ce qui me paraissait être du ressort ou de la recherche d'un humanisme, n'était finalement que le brouet de ma naïveté, de mon inculture, de ma paresse intellectuelle, qualités somme toute que je partageais avec bon nombre de mes camarades et la plupart de mes professeurs, sauf deux au moins, l'un jeune agrégé d'histoire qui fut envoyé en Algérie où il fut tué, comme par hasard, et qui me donna à lire et à comprendre pourquoi il y avait beaucoup d'écoles Jules Ferry et très peu d'écoles Clémenceau ; l'autre m'enseigna l'Espagne.

C'est sûrement à cause de ces deux individus que je me suis résolument senti libertaire de gauche pour la raison que personne ne peut jamais prétendre grandir en humanité sans le secours des autres, ni sans tout remettre en question.

Depuis, je dois bien avouer (trop flic), confesser (trop curé), m'enorgueillir d'avoir été un très grand parasite en matière de captations cérébrales et me détester quand je mesure le peu d'efficacité que je montrai à les utiliser.



Le sida bon dos !!!


On comprend mieux pourquoi il y a plus d'écoles Jules Ferry que d'écoles Clémenceau...


Les rossignols, c'est comme les nègres dans les rues de Nantes, d'aucuns parlent d'invendus !


Contrôles au facies ou la police affranchie


Fusillez Sartre ! 



Etranger aux affaires sauf en sommeil...


Les crocs de bouchers risquent de manquer tant il y a de criminels impunis...


ON GPS ? C'est quoi ONG PS ?

Essais nucléaires français en Algérie : appel à la décontamination de la région de Reggane

Y a-t-il un rapport entre franc CFA et meurtre de El Guaddafi ? Oui, Sarkozy, entre autres...




Des prisonniers algériens exposés aux effets de la bombe atomique française... (01/04/1960) : degolasse !


8 mai 1945 : «Il faut une condamnation internationale du génocide du colonialisme»

Pour mémoire : Les 12 Commandements de la colonisation française au Tchad


Vos ennemis, je les finance...



Ah ! mon bon ami...

Yeah !

Ah ! mon bon ami...

Yeah !


Attendez vous à savoir : Hollande encore plus sanguinaire que l'autre excité... Demain, --nous sommes le 19 octobre 2015-- va débuter une révolution de couleur au Congo sous l'égide de la france rayonnante et de son va-t-en-guerre pour le plus grand profit des gredins bolloréens et autres dreyfusards... Clic



Tous en Seine.. Euh ! Sur Quds qu'untel avive ?

Pour mémoire, un petit film : Ici, on noie


Attendez vous à savoir : la France est le pays le plus corrompu...


Pourquoi la France veut-elle renverser la République arabe syrienne ?
Trépignator à l'eau nu, donc sans Mayotte...


Hollande annonce que la France va enquêter sur les massacres, en série ... et les génocides aussi ?


et même pendant que la France occupait la Syrie...et bombardait Damas dans les années 1920 - 1945





Ils sont toujours derrière quand il s'agit d'avancer un tortionnaire....

Hû Buland ou la gouvernaillance au rétropédalo...

Burkina Faso, le bal des faux-culs



Rayonnement n'est pas lumière !


Massacres de Setif : Une visite inutile comme solde de tout compte : Il faut une vraie reconnaissance des crimes de masse

Et il faut aussi arreter de parler d'incident regrettable à propos de la fouille d'un ministre algérien...





Ce matin, 8 mai 2015, quai des martyrs à Hennebont, 56700, à la fin de la cérémonie de commémoration de la fin des hostilités en Europe, j’ai arboré ce petit panonceau : Je suis Sétif…

J’avoue que j’ai été très surpris par les réactions des personnes qui sont venues m’interpeller. D’abord, il y a eu celles qui savaient ce qui s’était passé dans le Constantinois, au cours du mois de mai 1945. Toutes celles qui m’ont approché m’ont remercié de rappeler cette page déshonorante de l’histoire de la France. Quelques personnes qui avaient vécu en Algérie ou avaient été envoyées faire la guerre ont manifesté clairement leur opinion favorable.

Certaines qui étaient accompagnées de leurs enfants, ont promis de répondre aux questions qu’ils voulaient me poser et de les informer plus complètement sur ces évènements. Les autres personnes qui ne savaient manifestement rien de ces massacres, ont apprécié que je les en informe.

Au cours du vin d’honneur qui a suivi cette commémoration, j’ai pu remarquer que certaines des personnes que j’avais instruites sur la responsabilité de De Gaulle dans cet épisode peu glorieux de notre histoire coloniale, prenaient beaucoup de temps à interpeler les personnes de leur connaissance sur ces massacres et, dans le cas où elles avouaient leur ignorance, prenaient le temps de leur rapporter mes propos.

Notre fasciste local s’est maintenu à distance.

Je n’ai donc pas perdu mon temps et le vin d’Alsace, que nous avions reconquise, était particulièrement fruité.

Cela écrit, dimanche 10 mai 2015, à Lorient, il y a une autre commémoration et celle-là concerne la libération de la poche de Lorient qui intervint le 10 mai 1945, en présence de Le Drian. Et là, on nage en plein délire paranoïaque et dans le scandale le plus abject... Voir ci-dessous.


Depuis plusieurs jours, la ville de Lorient est littéralement contaminée par un délire paranoïaque et vigiperratique, tout cela parce que son ancien maire Le Drian, aujourd’hui ministre de la guerre aux bougnoules et aux nègres, fait dans sa culotte, tellement il a la trouille comme toutes les autres racailles socialistes qu’un éclat de voix discordante trouble sa commémoration de la libération de la poche de Lorient… Il est vrai qu’il était mieux habitué à leur faire les poches aux Lorientais.

Comme l’aurait écrit Étienne de la Boétie (1574), dans son « Discours de la servitude volontaire », Le Drian n’a rien de plus que tout un chacun, une tête, un corps, deux pieds, deux mains, sinon les moyens que les hommes serviles, lâches et soumis , lui offrent pour les maintenir en servitude, pour les voler, leur mentir, les tromper, les envoyer se battre, puisqu’il apparaît que c’est la caractéristique de ces hommes de pouvoir dès lors qu’ils pensent qu’ils peuvent tyranniser leurs semblables.

Alors les passages répétés des services de déminage sur tous les lieux, usines, rues, égouts, toits, immeubles… les obligations faites au public de se conformer à des règles de flicage indignes du respect et de la confiance que l’on doit à ses concitoyens, les conditions faites aux intervenants et particulièrement aux musiciens et choristes (mobilisation et immobilisation pour une durée passablement longue, mise des instruments de musique sous séquestre, absence de restauration sur une période qui va de 11 heures du matin à 19 heures du soir, sans compter les temps de déplacement pour se rendre sur les lieux avant d’être acheminé en car, et quelques autres joyeusetés).

Tout cela avec une absence remarquable de communication préalable auprès des intéressés.

La seule constante que l’on notera dans cette affaire, c’est qu’une fois de plus, les socialistes, les politiques, les gredins n’ont que mépris pour les français. Et cela d’autant plus que les menaces terroristes ont bon dos. Tout particulièrement celles que l’on veut absolument nous faire gober depuis qu’un commando particulièrement professionnel tue des journalistes dans la rédaction d’un journal raciste et des clients dans un magasin confessionnel avant d'oublier sa carte d'identité, entre autres incohérences, pieds de nez et foutages de gueule qui ne trompent que ceux là même qui veulent être trompés au nom de la liberté d'expression. La liberté de penser est beaucoup trop lourde à assumer.

C’est la raison pour laquelle je vous invite à écouter M.Christoph Hörstel, journaliste allemand, sur la chaîne RT Deutsch, le 20 janvier 2015. Ce journaliste dont la biographie vaut d’être consultée, semble avoir toutes les compétences et les connaissances requises en matière de complot, de faux drapeau, de management de la terreur et s’il vient quelque peu me conforter dans l’analyse que je faisais des attentats du 7 janvier à Paris et des raisons pour lesquelles, je ne serai jamais Charlie ou que je ne le suivrai pas, c’est qu’évidemment je suis totalement versé dans les théories du complot, que j’apologue le terrorisme et je manifeste des comportements d’insoumission à la tyrannie. Je m’étonne de n’avoir pas encore été survolé par un drone. Il paraît qu’Hubullande affectionne les crimes extra judiciaires.

L’interview en vidéo : https://youtu.be/FuRM_B9RCZ4



« Lettre ouverte au Président de tous les français : shoah, esclavage ; non à la hiérarchisation des horreurs de l’humanité »



Ce dessin de Le Grumph* fait référence aux propos d'un pédophile canadien qui s'attaquait aux enfants en déshérence et qui disait : " Si les parents n'aiment pas leurs enfants, je vais les aimer pour eux ! ".

On devrait davantage se poser la question de savoir par qui on se fait aimer...

Et se rappeler surtout comment à la marche des beurs, les socialismes ont répondu par SOS Racistes : clic

Ou bien encore savoir faire la différence entre un acte de foi et un acte de soumission... et savoir reconnaître un sourd quand il ne veut rien entendre...

Il y en a même qui s'inquiètent de la montée de l'islam en banlieue sans jamais se poser de question sur la montée du FN partout, jusque dans le Doubs...

[* http://johndoe-rpg.org / http://legrumph.org / http://legrumph.tumblr.com/]



"... Tu lègueras ce pays ... une classe abâtardie, une puissance sans grandeur, une sottise consacrée, une ambition naine, un engagement bouffon, une rhétorique pourrie, une lâcheté institutionnelle, un égoïsme grossier ... ses députés serviles, ses ministres flagorneurs ... ses travailleurs au chômage..."
Carlos Fuentes (La mort d’Artemio Cruz, Folio – Gallimard, 1966, p. 352.)

Clique, c'est rigolo ==> De Gaulle : au temps pour le Jaures <== Clique, c'est fendard



Apologie du terrorisme : le jour où la France irradia le Sahara algérien


Les Camps de Concentration de la France en Algérie



Deux goals et aucun but...




La France sous influence


Y'en a pas complot : Paris : Le circuit des crimes coloniaux, du général en général...


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Contrairement à Minc, Attali ne dit pas que des conneries / Je viens d'écouter le discours d'Hugo Chavez / Jean-Luc Mélenchon : « Notre objectif sera de montrer que le peuple peut reprendre le pouvoir » / Spécial Boute-en-train (DSK) / L'armée ne défend pas la france, mais le fric / Enfin presque...@@@@ / Mais, pas toujours... la Sakdeurozie aussi ! / 240. Alibert: "Nénufar" (1931) : on dirait du Hortefeux, non ? / Sarkozy dément ou il sent fou ? OTAN pis ! / La laïcité (conférence de J.L. Mélenchon)@@@@ / Morts pour la France (2) : Quelle France ? / Vers un 11 novembre hollywoodien ? ou, en résumé, Sarkozy est une salope, mais c'est beaucoup plus fouillé ! / Le discours de Mélenchon au Zénith de Nantes (14 janvier 2012) : un très grand moment de rayonnement potentiel pour la France... ça nous change ! / La Bretagne au cœur de la cible nucléaire. / Mélenchon : « L’Amérique du Sud est la principale source d’inspiration du Front de gauche » / Chavez : À défaut de lui faire la guerre, on a juste tenté et réussi à / de lui filer le cancer… / Plus rien à foot / Essais nucléaires : "des milliers de victimes" / “la vérité sur l’Histoire à l’école” ou les mensonges du Figaro / Les taliblancs ou l'état li blanc ? / 17 octobre 1961 : Vague sans précédent de suicides d'algériens en France, 300 réussis, 2300 ratés... / Le silence du fleuve / La police et les Algériens : continuités coloniales et poids de la guerre d’indépendance / L'Afrique sans histoire, la France sans mémoire : Après le 17 octobre 1961, la France serait-elle prête à reconnaître la guerre du Cameroun ? / Les nazes droite extrêmistes nous montrent leur nouveau salut fâcheux ! / DSK : ce n'est pas une pipe à 6 millions de dollars / 1er Décembre 1944: Le massacre du Camp de Thiaroye / Pour Georges Ibrahim Abdallah / Dans consulat de France, il n'y a pas que ulat de France ! / Romitude / Jeunes cons nazillards ! / Politique du secret et du fait accompli = nucléaire / Les cadeaux en uranium du fort de Vaujours / Contamination radioactive aux portes de Paris : mythe ou réalité ? / Un site parmi d'autres... / Histoire d'Algérie : crimes et exactions / Le passé génocidaire de la France en Algérie / Assassinat de Sankara par Mitterand... Quid de Balavoine, Coluche, Edern Halier et quelques dizaines d'autres ? /

Sites Internet et articles / Tableau des articles archivés (.docm) / Corrélats /

Histoire : La responsabilité française dans la mort de Thomas Sankara (VIDEO) /

Dossier : Quel colonialisme dans la France d’outre-mer ?


Pourquoi la France est-elle le pays qui a le plus fusillé « pour l’exemple » pendant la Grande guerre ? /
17 octobre 61 - archéologie d’un silence /
Quand on parle de Francophonie, ce n’est pas du français de Danton et de Saint-Just qu’il s’agit... /
Sarkozy n'est pas qu'un voleur, mais ça on s'en doutait ! /
On croit mourir pour des idées généreuses, on meurt à cause d'un gros connard et d'une clique d'empafés ! /
« Aucun pays africain ne peut être émergent avec le franc CFA » /
Pillage au Mali : au choix, c'est l'armée française ou Ebola ! /
Apologie du terrorisme : le jour où la France irradia le Sahara algérien /
Pour une vraie reconnaissance du massacre de Thiaroye /
Histoire Soldats oubliés du Courneau /
Néocolonialisme ! Plateforme pour un contre-sommet anti francophone à Dakar /
Colonel Régis Chamagne : « Nos armées sont employées pour servir les intérêts américains » … /
« L’Etat nucléaire » : portrait d’une démocratie malade /
Déstabilisation de la Côte d’Ivoire : Sarkozy avoue : « On a sorti Gbagbo, on a installé Ouattara » /
Une entreprise TOTALement françafricaine /
Procès en France des deux Patriotes algériens : une justice à deux vitesses /
Crise politique en Grèce ... en Nouvelle Calédonie ! /
Le Franc Cfa, un instrument au service de l’économie française /
Le Drian : merde ultime /
Quand on connaît Le Drian, on devine de quoi il est capable /
Total et de Margerie : du pétrole et du gaz couleur de sang /
Entretien avec Bouthaina Chaabane* dans l’ombre de Bachar el-Assad /
Roland Dumas : quand il n'est pas antisémite, il complote... Sissi ! /
L'Égypte achète des Rafale pour les prêter à la France pour bombarder la Lybie /
Scandale - CPI : Les «preuves» annoncées par l'ONUCI contre Gbagbo en 2011 ont «disparu» /
Des «chibanis» algériens expulsés d’un hôtel à Paris /
Magistrats de merde /
POUR UN PROCÈS EN RÉVISION DES TIRAILLEURS « SÉNÉGALAIS » RESCAPÉS DU MASSACRE DE THIAROYE /
Hollande, mafia, Boko haram, et autres : un chef d'opposition à nouveau interdit de voyager vers Paris /
Côte-d’Ivoire : l’Ambassadeur Jean Marc Simon demande le départ de Ouattara et recommande même sa capture en douceur. /



Il est fort probable que le rayonnement de la France ne puisse désormais jamais plus rien devoir qu’aux seules 58 centrales nucléaires qui n’attendent que d’être assez usagées pour fusionner.

Il faut en effet se rappeler que la puissance nucléaire n’a jamais été rien d’autre, pour De Gaulle et ses sbires, qu’un substitut à la puissance coloniale agonisante. Bien piètre ambition pour un homme dont la grandeur n’atteignait pas deux mètres.*

[* Si de gaulle s’était approprié la croix de Lorraine, c’est qu’il voulait qu’on le crût si fier, comme jésus, mais qu’il lui fallait une traverse de plus sur sa croix pour qu’on puisse lui clouer aussi les oreilles.]



Après avoir fait la bombe, De Gaulle pensait-il au despotisme éclairé en nous imposant des centrales électriques nucléaires ?

Depuis, et remarquablement, le lobby nucléaire s’appuie sur les nostalgiques du post colonialisme, françafricains, bon teint, de droite comme de gauche, seuls susceptibles d’ailleurs de fonder quelque espoir d’être élus à un poste important et de le conserver.

La France fut donc impérialiste : Combien de morts, cela fit-il ?
Elle fut chrétienne : Combien de morts cela fit-il (croisades, hérésies, construction des cathédrales, etc.) ?
Elle fut guerrière, raciste, pillarde, cruelle : Combien de morts, cela fit-il ?
Elle a toujours manifesté une obscure détestation pour son peuple, pour ses paysans, ses ouvriers, leurs libertés, la fraternité dont ils étaient capables : Combien de morts, cela fit-il ?
Elle n’a jamais accordé de mérites qu’à la violence de ses élites bourgeoises, aristocrates et oligarches, dont le seul idéal reste la soumission : Combien de morts, cela fit-il ?

Pourtant, elle a côtoyé de beaux esprits avec de belles idées généreuses, mais elle n’a jamais su les exploiter durablement puisqu’elle a toujours fini par privilégier les plus médiocres de ses politiques. Même que le petit trifouquet's* laissera un souvenir façon train-train-bling-bling**... cruellement dérangé.

Sauf à de très rares moments, la France a surtout été un pays médiocre peuplé d’une très grande majorité de gens remarquables auprès desquels il aurait fait bon de vivre s'ils avaient su se débarrasser de ses superzéros, les Badgamm', qui gâchent le pays, bafouent la démocratie, cassent la cohésion sociale, détruisent l'école, massacrent la santé, déclarent des guerres de razzia ou se comportent en fascistes avec l'aide de policiers défenseurs de l'ordre inégalitaire et nous renvoient à nos ténèbres.

Le fin des fins est que parmi ces piètres, il en est qui proposent qu’on oublie la langue française au profit de l’anglo-américain des affaires, sauf dans les mosquées pour la prière !

Alors, maintenant, quand on me demande, sur Internet, de choisir dans une liste déroulante le nom de mon pays, je choisis "autre". Le temps approche où quand on me demandera à quelle race j'appartiens, je dirai à n'importe laquelle sauf l'humaine, j'aurais un faible pour Virus d'Ébola... Je voudrais préciser que ces dispositions ne valent que pour certains de mes concitoyens, les nocifs...

[* et ** Références à Adolphe Thiers : le petit foutriquet et Paul Deschanel : fou-fou-train-train]




Je viens d’écouter le discours d’Hugo Chavez : un modèle de rayonnement et de lumière dans un monde de ténèbres (clic).

J’aime décidément beaucoup ce personnage. Dommage qu’il ne puisse pas se présenter aux élections à la présidence française en 2012, je serai peut-être allé m’inscrire pour la première fois sur les listes électorales.

Cela écrit, Chavez me fait penser à Mélenchon et réciproquement. Je leur trouve des postures, des points de vue, des analyses ou des hésitations qui forcent mon empathie. J’accorde de la confiance à leur humanitude bafouillante dont je voudrais croire qu’elle restera ouverte au dialogue et à la recherche des équilibres sociétaux. Je croirais volontiers que ces deux personnages ont une vraie dimension pour représenter l’État. C’est une qualité rare. Pompidou l’a eue en 1968. Chirac l’a eue en Israël…

Sinon, il a fallu se contenter de Guignol et de son gourdin.

(Je me garderai bien de faire quelque commentaire que ce soit sur Sarkozy, Le pen, Dsk, Besancenot, Aubry, Hollande, Royal et les douze appeautres, sinon que certains ont un gros nez parce que l'air est gratuit.) [Note : Mélenchon se fait beaucoup taper sur les doigts pour la raison qu'il a voté pour que l'ONU décide d'une résolution viv-à-vis des événements en Libye, ce qui en fait un va-t-en-guerre, évidemment. Pour autant que je sache, premièrement ce n'est lui qui a rédigé cette résolution et deuxièmement que n'aurait-on pas écrit s'il avait voté contre ou s'était abstenu ? Pour retrouver un peu de la dignité qu'ils avaient perdu avec le Kosovo, il faudrait parfois que certains commentateurs, journalistes et autres untellectuels se retire la tête du fondement pour (re)trouver l'inspiration... leurs diarrhées nous empestent. J'ajoute qu'une résolution de l'ONU n'est pas forcément un blang-seing pour l'OTAN, quoique, voir ci-après le déroulement des évènements en Lybie et ailleurs...]




Spécial Boute-en -train



Derrière le cirque médiatique : l’oppression sociale et patriarcale

DSK aurait tenté de violer une femme de chambre dans un hôtel de New York.

Une partie des politiques, prompt-es à condamner les petits voleurs ou les supposé-es fraudeurs du RSA, crient à la présomption d’innocence. D’autres vont à la curée, trop heureux et heureuses de voir disparaître un concurrent de poids. On en trouve même pour déplorer un piège qui nuit à l’image de la France.

Et personne pour rappeler qu’il s’agit d’abord d’un problème d’oppression sociale et patriarcale, lorsque des hommes riches et de pouvoir agissent selon ce qu’il croient être leur bon droit, agresser sexuellement une travailleuse qui les côtoie.

Alternative libertaire exprime sa solidarité à toutes les femmes agressées et à toutes les femmes de chambre que les hommes de pouvoir pensent faire partie des meubles. Et regarde avec mépris le cirque médiatico-politique qui démarre autour d’enjeux électoraux dont les travailleurs et travailleuses n’ont rien à attendre.


Alternative Libertaire, le 16 Mai 2011

Chaque jour Sofitel à sa pine ?

Retrouvez les histoires de Boute-en-train dans les chroniques des Pâtures


Une pensée pour la femme de chambre [Corrélats : Sofitellation] /

par Clémentine Autain, suivi AL

lundi 16 mai 2011

J’ai regardé les informations à haute dose depuis qu’a été rendue publique l’arrestation de DSK. A vrai dire, je suis stupéfaite par le consensus qui ressort des commentaires : tout le monde, ou presque, a une pensée pour “l’homme qui traverse une épreuve”, sa femme Anne Sinclair, sa famille, ses proches, les militants socialistes…

Qui a une pensée pour la femme de chambre ? Pas grand monde, et cela me scandalise. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans la suite du Sofitel New-Yorkais. Mais la femme de chambre a peut-être subi une agression sexuelle et une tentative de viol. Elle n’est peut-etre pas folle (Jean-Marie Le Guen évoquait sur France Inter ce matin des hallucinations possibles de la jeune femnme), elle n’a peut-être pas été achetée en vue d’un complot (hypothèse souvent suggérée et clairement énoncée par Michèle Sabban) mais elle est peut-être tout simplement une femme meurtrie, traumatisée, qui a subi un acte odieux et a touvé l’aide comme le courage nécessaires pour déposer une plainte - acte fort difficile dans ce type de crimes et délits.

J’entends partout l’appel à la décence. La décence, c’est aussi de ne pas oublier la femme de chambre, qui traverse aussi une épreuve et a une famille qui doit vivre un sale moment. Dans tout ce que j’entends, je perçois à la fois une lecture de classe, qui invisibilise la femme de chambre et prends soin du dirigeant du FMI, et une lecture peu féministe de l’événement.

Je veux dire l’omerta qui pèse sur les violences faites aux femmes, la suspiscion qui règne sur celles qui osent parler, les récits courants - livrés dans le secret de la confidence - de femmes qui sont harcelées et maltraitées par des hommes de pouvoir. Car le rapport de domination est une arme pour les agresseurs. Quelque soit la réalité de l’affaire DSK et les résultats du travail de la justice, je pense à toutes les femmes qui sont harcelées, agressées, humiliées, violées, tuées.



Présomption d'innocence façon Ségolène toujours Royale

De http://www.mezetulle.net/article-segolene-royal-et-la-presomption-d-innocence-74040624.html

À l'issue d'une réunion tenue par le PS ce matin, Ségolène Royal a rappelé fort justement, à propos de l'affaire Dominique Strauss-Kahn, que tout prévenu a droit à la présomption d'innocence, au respect de sa dignité et que la défense doit être entendue (voir la vidéo sur i Télé).

Il n'est pas inutile de préciser pourquoi Mme Royal est particulièrement bien placée pour aborder la question de la présomption d'innocence à l'égard des personnes soupçonnées de délinquance sexuelle.

En 1997, alors qu'elle était ministre délégué à l'enseignement scolaire, elle n'a pas parlé de présomption d'innocence au sujet de Bernard Hanse, ce professeur de Montmirail accusé à tort d'attouchements pédophiles, entièrement blanchi par la justice en 2002 et réhabilité par Xavier Darcos en 2003. Bien au contraire, cette affaire ayant eu lieu au moment de son arrivée au Ministère, elle lance sa campagne d'éradication de la pédophilie dans l’Éducation nationale et c'est durant ses fonctions que les poursuites à l'encontre de B. Hanse sont maintenues malgré les témoignages qui innocentaient ce professeur. Bernard Hanse s'est suicidé le 10 juin 1997 laissant une lettre établissant le lien avec les accusations infondées et infamantes dont il était l'objet. Plus fort : après le suicide de B. Hanse et alors que l'accusateur, qui s'était entre temps rétracté, était mis en examen pour dénonciation calomnieuse, Ségolène Royal s'est permis d'intervenir en déclarant que cette rétractation aurait pu être l'effet d'une pression. Voir l'article que L'Union a consacré en octobre dernier au rappel de cette affaire et le blog consacré à B. Hanse.

À ma connaissance, Mme Royal n'est pas revenue sur ses déclarations, elle n'a pas présenté d'excuses. Est-il alors excessif de conclure qu'à ses yeux la présomption d'innocence vaut pour tout prévenu... à l'exception des professeurs soupçonnés de maltraitance y compris lorsque le soupçon repose sur des déclarations démenties ? L'urgence répressive (je reprends ici une expression de l'article de l'Union) envers les professeurs passe probablement avant les droits de leur défense.

Mais comment lui donner tort ? Professeur est un métier trop protégé et cool : on a beaucoup trop de vacances et pas assez de stress, c'est bien connu. On jouit d'une autorité arbitraire et sans partage sur des enfants sans défense, c'est bien connu aussi : il ne viendrait à l'idée de personne de remettre en cause la décision d'un prof (surtout pour un redoublement), encore moins de l'intimider ou de l'agresser. C'est pourquoi les candidats se bousculent pour occuper des postes si enviables.


 
Remarquable prémonition que ce dessin de l'arrestation de Blondeau Georges Jacques Babylas qui, à l'instar de DSK, est systématiquement libéré puisqu'il revient à chaque fois dans les épisodes suivants... Toute ressemblance avec René Goscinny serait du plus mauvais goût, cela va sans l'écrire.

[Gotlib, Rubrique à brac Taume 3]


Les crimes pour lesquels il ne sera pas puni :

Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn - François Ruffin
Les « succès de ce modernisateur », point par point.

La Tunisie et les dictats du FMI : Comment la politique macro-économique entraîne la pauvreté et le chômage dans le monde - Michel Chossudovsky
Si seulement les recettes strauss-kahniennes contre la révolution étaient abandonnées...

Le FMI épaulé par la Commission européenne organise le pillage de la Grèce - Jérome Duval
Après l'Afrique et l'Amérique latine, le néolibéralisme s'attaque à l'Europe.

Strauss-Kahn ? Une catastrophe pour la gauche, et pour la France ! - Eva R-sistons
Ce qu'est le Fonds Monétaire International ? Et qui est ce DSK ?

Le FMI, DSK, la réforme des retraites et le gel des salaires - Ivan du Roy et Nadia Djabali
Ses projets pour la France ? Une politique de sous-développement.

Stéphane Hessel, je suis indigné par votre soutien au directeur général du FMI - Alain Vidal
Votre ami préconise des mesures à l'opposé du programme de la Résistance dont vous vous réclamez.



Dominique Strauss-Kahn n’est pas un « séducteur » : Quelques remarques sur le traitement médiatique du harcèlement sexuel en France.

“Cela ne ressemble pas à l’homme que je connais”

« Il n’y a pas mort d’homme »

Affaire DSK (1) : des médias orphelins

Affaire DSK (2) : compassions sélectives

Affaire DSK (3) : en direct du néant journalistique

Affaire DSK (4) : ils ne sont plus « tous américains»

DSK : l'ivresse du pouvoir@@@@ /

DSK : jusqu’à la gerbe /

Au Festival de Kahn, palme des reins à : « PS : la grande imposture » / _________________________________________________________________________________________________________

BHL en direct du Sofitel de New York

Je suis en direct du Sofitel de New York... Mon ami DSK est nu, certes, mais il ne demande rien d'autre qu'Arielle pour une petite lessive !

Ce qui me plaît dans cette affaire DSK, c’est que les socialistes se révèlent tels qu’ils sont et ont toujours essayé de camoufler : des faux-culs (En anglais se prononce fuck you) dont les comportements et les actes démentent totalement leurs discours… C’est en cela qu’ils accréditent l’idée que les politiques sont tous pourris. Je ne dis rien des UMP qui sont seulement payés pour être des vendus ! Qu’on les vire !
DSK : c’est le plus grand des violeurs, oui mais c’est un Gentleman

En réponse à la scandaleuse exhibition cathodique de Strauss-Kahn sur TF1 /






Ceci n'est pas un sac d'or
Ceci n'est pas une pipe, non plus et ça ne vaut pas 6 millions de dollars, même pour éviter un procès au civil... C'est juste une saloperie... Mais qui cela peut-il encore étonner de la part d'une pourriture de présidentiable ? Tout ça pour récupérer Scorpion hollande et Mante religieuse twuiitwaileur !

Le début de la fin ou faudra-t-il le réélire pour qu'il puisse payer ses amendes ? : clic

Finalement DSK est bien déclaré coupable : clic






L'armée française ne défend plus la France, seulement le fric !

Dégoulinant d’ignominie : Sarkozytrone, en direct des invalides, commente la montée des couleurs en hommage aux soldats morts en Agfanistan…

Ces soldats gnagnagna qui ont fait le sacrifice de leur vie gnagnagna pour nous défendre contre la tyrannie et pour une grande cause toujours !

Cela écrit, Eva Joly s’est plantée dans son minutage. C’est ce que j’avais annoncé aussitôt (Céline, ma compagne, m’en sera témoin si on lui extorque des aveux…) considérant qu’il y avait sûrement d’autres chats à fouetter que des connards de militaires devenus professionnels et avant tout intéressés par la paye à la fin du mois…

Je n’ai jamais regardé le défilé du 14 juillet. J’aurais sans doute eu honte comparativement aux défilés des Soviétiques ou des Chinois…

Et puis désolé, mais la France que je pourrais aimer, ce n’est pas celle des deux guerres mondiales, non plus celles des guerres coloniales, pas davantage celle des guerres contre les bougnoules qui ont du pétrole qu’on veut à tout prix…

La Première Guerre mondiale a été voulue par des riches pour être encore plus riches. La Seconde Guerre mondiale a été voulue par des très riches qui voulaient tous les pouvoirs. Comme les riches ont perdu les deux premières guerres mondiales, ils ont pensé qu’ils auraient plus de richesse et de pouvoir en tuant des niaqwés, des nègres et des bougnoules, avant de s’apercevoir que ces sous-hommes (que l'on ne pouvait plus réduire à l'esclavage) avaient des richesses pétrolières, de l’or, de l'uranium, des phosphates, du cacao, des diamants, des terres à cultiver du palmier à huile et de la canne à sucre-éthanol !

La seule fois où l'armée française a défendu la France, c'est à Valmy... Il est vrai que cette armée comptait surtout des citoyens.



La Première Guerre mondiale a tué mon grand-père, tous ses frères, trois de mes oncles. La seconde m’a laissé en mémoire que mon père avait été abandonné par De Gaulle dans les Ardennes, lequel s’était enfui sans laisser la moindre chance à ses soldats, mais pas sans avoir rempli sa voiture (réquisitionnée ??) de cartouches de cigarettes volée. La guerre d’Algérie a fait que mon frère et ses copains soient devenus passablement plus difficiles à fréquenter, même avec beaucoup d’indulgence ! Deux jours à Guingamp m’ont définitivement dégoutté du mot militaire et m’ont fait apprécier celui de « se défiler »…

Alors, ce ne sont pas les campagnes minables d’Afghanistan, de Côte d’Ivoire ou de Libye qui changeront quoi que ce soit à mes appréciations sur les criminels de guerre qui sont à la tête des États. Je n'ose même pas écrire Rwanda ou Bosnie...

Cette France me pue au nez. Si je devais faire défiler qui que ce soit le 14 juillet, ce serait Sarko, Fillon, Juppé, Copé, Guéant, les députés, les sénateurs, les préfets, les flics de la BAC et qu’on les bombarde de quolibets, de tomates, de cailloux pointus et autres projectiles autorisés contre les manifestants… (Arrêté de 1935).

Les fouches caudines et qu’on leur botte le cul.

Alors, quand j'entends la droite extrême tenter de faire la leçon à une ancienne viking (dont les ancêtres ont découvert l'Amérique, moi, j'ai des couverts en inox)...

Eva Joly binationale ? La droite bloquée au stade du terroir

Corps du message

Chers lecteurs, chères lectrices,

Vous trouverez ci-après le texte d'une tribune que je viens de publier dans Libération. Peut-être vous intéressera-t-elle.

Vous souhaitant un agréable été,

Esther Benbassa



Tribune parue dans Libération, le 19 juillet 2011.

Eva Joly binationale ? La droite bloquée au stade du terroir

par Esther Benbassa, directrice d’études à l’École pratique des hautes études

Le tollé suscité par la déclaration d’Eva Joly, demandant à ce que le traditionnel défilé militaire du 14 Juillet sur les Champs-élysées soit remplacé par un « défilé citoyen », est un de ces accès de xénophobie désormais habituels pendant les mois d’été. L’année dernière, c’étaient les Roms et les gens du voyage. Nulle fatalité, ici, seulement le constat de la cristallisation de l’identité nationale comme thème politique majeur de la droite dite républicaine.

La proposition d’Eva Joly n’est pas une nouveauté. On peut penser que le moment n’était pas bien choisi pour la réitérer, lorsque six soldats français venaient de mourir en Afghanistan. C’est d’abord pour cette raison, mais aussi pour ne pas heurter les Français, futurs électeurs, que la gauche a marqué sa réserve. Cette maladresse mise à part, on peut déplorer que la droite et l’extrême droite aient saisi l’occasion pour proférer des propos relevant de la pire xénophobie à l’encontre la candidate à la présidentielle d’Europe Écologie-les Verts, la désignant comme ennemie intérieure au seul motif qu’elle était d’origine étrangère. Les efforts déployés pour supprimer la binationalité ayant échoué, on s’en est consolé en faisant d’Eva Joly, la franco-norvégienne, la cible du moment et en promouvant bruyamment l’un des vestiges du nationalisme d’antan.

Les défilés du 14 Juillet sont devenus le symbole de l’unité nationale et du redressement militaire après la Première Guerre mondiale avec celui de 1919, l’institution du 14 Juillet comme fête nationale remontant elle à 1880. Si, jusqu’en 1919, on s’est passé de défilé militaire sur les Champs-élysées, pourquoi serait-il interdit de poser la question aujourd’hui ? Le débat n’aurait pas été inutile, même si le minutage n’était pas approprié.

On sait combien les symboles nationaux ont la vie dure. Pourtant, on n’avait pas jusqu’ici attaqué avec autant de violence ceux qui s’offusquaient régulièrement de ces parades militaires. L’an dernier, les élus verts de la mairie de Paris avaient soulevé la question de leur suppression pour faire des économies en cette période de restrictions budgétaires et pour des raisons écologiques. Et cela n’avait pas fait tant de bruit.

Norvégienne d’origine et donc suspecte aux yeux des Français de « souche », Eva Joly pouvait être facilement prise à partie pour manque de patriotisme envers son pays d’adoption. Dreyfus aussi, s’il n’avait pas été juif, n’aurait probablement pas suscité autant de haine. Certes, fort heureusement, Eva Joly n’a pas encore subi les tribulations du capitaine et la comparaison a ses limites. Mais le mécanisme est le même : c’est parce qu’elle incarne l’étrangère naturalisée, jamais entièrement française malgré ses cinquante ans de séjour sur notre sol et ses nombreuses années passées au service de la magistrature - grande institution nationale s’il en est -, qu’Eva Joly sert d’alibi à un nouveau sursaut de la vague nationaliste et xénophobe qui agite depuis un certain temps la France et l’Europe. Dreyfus, en son temps, fut aussi un alibi, celui d’une campagne nationaliste et antisémite dont les maîtres à penser étaient Maurice Barrès et Charles Maurras.

Le thème du « cosmopolitisme », alors synonyme de déracinement, d’incapacité à s’identifier à une terre, à une culture, à une patrie dont les intérêts devaient primer sur tous les autres, s’installera à partir des dernières décennies du XIXe siècle, favorisé par le climat antisémite qui commence à régner en France. Cosmopolite était en fait l’autre nom du juif. Le mot a quasiment disparu en raison de sa connotation négative, mais apparemment pas le soupçon, ni l’accusation. Les récents débats sur la binationalité - qui ciblaient plutôt les arabo musulmans - rappelaient déjà ceux que suscita le cosmopolitisme de ces temps sombres.

Eva Joly, européenne, non juive, non musulmane, n’aura pas échappé à la vague d’un nationalisme qui, chérissant l’« entre soi », n’hésite jamais à élargir le champ de sa xénophobie. À entendre François Fillon qui, depuis Abidjan où il se trouvait, déclare que « cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française », on ne se trompe pas. On dirait du Barrès sans le lyrisme. Le culte de la terre et des morts n’est pas loin. Au fond, ce que M. Fillon reproche à Eva Joly, c’est de ne pas avoir ses racines dans cette terre-ci et de n’y avoir pas ses morts. Ni sa naturalisation ni le fait qu’elle partage depuis un demi-siècle l’histoire de ce pays ne comptent. Il lui manque le terroir.

Ce qui ressort de tout cela, c’est qu’aux yeux de certains on ne peut jamais devenir français. La France n’appartiendrait qu’à ceux qui sont réputés y avoir vécu de toute éternité. Comme si la mondialisation et les moyens de transport et de communication modernes n’avaient rien changé à la France d’autrefois, où l’on mourait là où l’on était né. Et comme si l’exode rural, entamé au XIXe siècle, n’avait pas depuis longtemps érodé un ancrage de plus en plus imaginaire. À vrai dire, il ne suffit même plus de naître en France pour être Français. Les arabo musulmans nés en France, citoyens de ce pays, ne sont toujours pas considérés comme des Français à part entière, même lorsque les aïeux de certains d’entre eux ont versé leur sang pour ce pays.

Les propos de M. Fillon divisent la France au lieu de l’unir. En 1898, dans son « J’accuse », Zola - « l’Italien » - stigmatisait l’exploitation faite des passions antisémites. Aujourd’hui, on assiste à l’exploitation faite des passions nationalistes par une droite que le FN a mise au pas, et qui, pour rattraper Marine Le Pen, s’ingénie à inoculer le poison xénophobe à une population à qui elle n’a rien d’autre à offrir pour améliorer son quotidien qu’une idéologie datée. La gauche française est en grande partie née des turbulences de l’affaire Dreyfus. Espérons qu’elle sortira renforcée de cette campagne et qu’elle arrivera au pouvoir unie, avec de vraies propositions. Si Eva Joly, à ses dépens, a servi à ce renforcement et à ce sursaut, ce sera tant mieux. On n’avait pourtant pas besoin d’une « affaire Joly ». L’affaire Dreyfus nous aurait amplement suffi.




Pas inintéressant non plus :

En défense d'Eva Joly : leur 14-Juillet et le nôtre : clic







Le président dément ou il sent fou ? OTAN pis !
Libye: 17 mercenaires français et britanniques capturés par les forces loyalistes à Bani Walid
   





Mort pour la France : Quelle France ?

Lorsque Sarkozy propose que le 11 novembre commémore tous les morts pour la France, je suis bien obligé de me demander : Quelle France ?

Ne faudrait-il pas, pour commencer, que ce gugusse commence par œuvrer pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple ? Morts pour la France de la droite extrême, déjà incarnée par Pétain, lequel saura vingt-deux ans plus tard, lui donner ses lettres de noblesse !

Morts pour la France, les collabos… Parce qu’ils avaient perdu face aux terroristes ? Qu’en serait-il si Laval, Hitler et quelques autres avaient gagné la guerre ? Honorerions-nous encore les résistants ?

Morts pour la France, les gens de l’OAS…

Morts pour la France, les algériens, les sénégalais, y compris quand la soldatesque souchienne les eût massacrés dans les camps dès lors qu’ils avaient l’audace d’y manifester ?

Morts pour la France, les mercenaires grassement payés au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en Afghanistan, en Libye ?

Morts pour la France, les gendarmes à Ouvéa ?

Morts pour la France, les accidentés du travail, y compris les pompiers et parfois les flics ?

Morts pour la France : nous tous quand cela viendra et tous ceux qui nous ont précédé ?

Si la France ne sait honorer que ses soldats, alors qu’elle est seule responsable des guerres qu’elle déclenche, alors cette France-là ne mérite pas que l’on soit patriote. Il n’y a que la France qui voudra la paix et l’amitié entre les peuples qui vaudra que l’on croie en sa grandeur. Aujourd’hui Sarkozy nous entraîne dans un autre chemin, quand, par exemple, au nom de la dette dont il est seul responsable, il nous incite à détester les grecs, les italiens, les allemands, les irlandais, les slovaques, les suisses, les maghrébins, les nègres, les chinois, les socialistes, les écolos, les SDF, les sans-papiers… Il finira bien à ce que l’on déteste les morts pour la France !





Plus rien à foot

C’est devenu une habitude. La France vit donc désormais au rythme des déversements de haines qui se succèdent, les uns aux autres, avec une pertinence toujours plus relative. C’est devenu insupportable de vivre dans un pays d’éditorialistes et de politiques qui ne connaissent plus que la surenchère de peur et de haine pour faire leur métier.

C’est à nouveau l’équipe de France de football qui est dans la tourmente pour un match raté, un match perdu et deux insultes. Je crois qu’en effet, cet euro 2012 est à nouveau une honte pour la France mais l’équipe de France n’y est pour rien. C’est la France elle-même qui se vautre dans la boue et se délite. Elle ne vous représente pas cette équipe de France ? Alors, faites moi le plaisir de ne plus me considérer comme de votre monde car cette équipe de France me représente. Je suis aussi un enfant mal élevé. Je suis aussi un garçon colérique. Je suis aussi un môme capricieux et paranoïaque.

Je chie sur votre patriotisme, votre marseillaise, vos grands symboles et vos grands discours. Et je déclare dans un grand fracas « Va niquer ta mère » à cette France. Vous me fatiguez.

Certes, ce n’est pas nouveau. On a conspué les footballeurs depuis des années. On a maudit Cantonna qu’on encense aujourd’hui. On a traîné Zidane dans la boue bien avant son coup de boule. On a marché sur la gueule à Ginola pour un choix désastreux. On n’a pas voulu entendre la souffrance particulière de Loko, préférant ne voir que le délinquant. Ce qui est nouveau, c’est l’ampleur que les choses prennent et la réception positive auprès d'un si grand nombre de gens dont on aurait pu espérer juste un peu de mesure. Même Knysna n’était qu’un faux événement que l’on a instrumentalisé jusqu’à l’épuisement : des gars ont merdé pour l’honneur mal placé quand les glorieux anciens que l’on encense ont merdé pour le fric en 1978.

On m’a dit « Oui, mais Nasri n’a pas le niveau de Cantonna alors puisqu’il n’a pas ce niveau, il n’a pas le droit de parler » (je vous le fais poli parce que ceux qui s’offusquent de l’absence de politesse de Samir Nasri n’ont en général qu’un vocabulaire ordurier pour l’exprimer). Excellente proposition : admettons la médiocrité de Samir Nasri, hypothèse douteuse en soit mais bon… Alors que tous les médiocres se taisent qu’on soit enfin dans le silence et la paix. Et qu’on puisse regarder un match de foot et le perdre sans se sentir humilié par ceux qui ne savent rien au football ou qui en savent beaucoup, mais gagnent encore plus d’argent à n’être que des oiseaux de malheur.

Le football serait la continuité du pain et des jeux chers aux romains. Grâce au football, nous accepterions l’inacceptable quotidien et la perte de notre pouvoir ? J’ai compris depuis quelques temps que c’en était fini du pain et que la misère viendrait très vite terrasser tous les disqualifiés de votre glorieuse civilisation, tous les discriminés de vos lumières, tous les inadaptés à vos règles dégueulasses : que le pouvoir retrouvé est impressionnant. Mais vous venez aussi nous ôter le droit au « jeu ». Le football n’est plus que le théâtre de vos aigreurs et de vos médiocrités. Je ne parle pas qu’aux journalistes et aux politiques, je parle à tous ces français qu’on voudrait dédouaner de comportements iniques, malfaisants et nuisibles (nous ne critiquerons pas le pauvre et malheureux vote FN, ça n’est pas juste) : la peur a remplacé le pain et la haine a remplacé le jeu, les masses sont le jouet de la démence des grands et elles jouissent de ce droit nouveau à n’être que des médisants et des médiocres.

Je ne peux que conclure en envoyant un message à Samir Nasri qui est le bouc émissaire du moment. Samir, tu ne liras probablement jamais ces lignes, mais je te les envoie quand même : c’est ok pour moi. Je ne te reproche rien et j’ai trouvé ton but contre l’Angleterre vraiment magnifique. Quand tu portes le maillot de l’Équipe de France, je me sens représenté sur le terrain. Tu ne me traînes pas dans la boue, tu ne me fais pas honte. On a perdu et j’ai été déçu. Quand on gagné, j’ai été heureux. Bonne continuité à Manchester et en équipe de France.

Olivier Davoust (26 juin 2012)





Les nazes droite extrêmistes nous montrent leur nouveau salut fâcheux !



Supplément gratuit : clic




  On envoie des jeunes cons casser du nègre pour le seul profit de bandits comme Bolloré et consorts... et on voudrait qu'ils soient des anges !





Articles archivés :


Guerre en Libye : la « furia » française /
Libye : Nicolas Sarkozy, vers la trahison des intérêts de la France et de l'Europe /
Nicolas Sarkozy : vers la trahison des intérêts de la France et de l'Europe /
Quand les petits-fils d’Hitler, de Pétain, de Franco et de Mussolini prendront pouvoir /
Naboléon déclare la guerre à son ami Mouammar /
☞ Si vous n'êtes pas convaincus que Sarkodhafi est pire que Bachar el-Assad : cliquez /
La France, boucher raciste de Haïti, du Vietnam, de la Syrie, de l’Algérie est le premier pays à bombarder la Libye /
La France hostile. Histoire de la xénophobie en France au XIXe siècle /
Institutionnalisation de la xénophobie en France /
Burkina Faso : La France doit cesser de soutenir un dictateur face à la révolte de son peuple ! /
Côte d’Ivoire : crimes d’État, terreur totale et silence complice des médias français /
Diaporama sonore aux portes de la préfecture... /
Présidentielle au Tchad : la France et l’Union Européenne soutiennent la dictature Déby sous couvert de démocratie /
Abidjan bombardée : la chose est de retour /
Côte d’Ivoire : l’hiver colonial /
1845, un jour de mai : il était une fois les enfumades /
À Marseille, les étrangers à bout /
Allocation de reconnaissance des Harkis et autres supplétifs : une décision du Conseil constitutionnel privée de toute portée concrète /
Commerce d'armes : la France cède et assouplit les contrôles /
Aminata traoré « Quelle Afrique voulons-nous ? » /
Côte d’Ivoire : stop à la Françafrique ! /
La machine à expulser /
Biens mal acquis : difficile enquête pour les juges d'instruction /
La France ou la mort /
L'essai nucléaire qui a viré au fiasco /
DSK II : le retour de la vengeance (et de l’hystérie médiatique collective) /
Attentat à la pudeur : DSK dans les jardins de l’Observatoire. /
“La femme de chambre était une pute” /
Tristane Banon porte plainte contre DSK : je la plains… /
Affaire DSK : jusqu’où vont-ils descendre ? /
482 assassins complices d'un criminel de guerre ont voté la poursuite des massacres en Libye /
Atomes très crochus... /
Ratages en Libye ou les 482 assassins étaient aussi des imbéciles... Faut-il le rappeler ou s'en souvenir ? /
Syrie : La France asservie… et 482 criminels tout prêts à en découdre ? /
Jean-Luc Mélenchon : « Nous sommes le pays qui a le devoir de résister le premier » /
Escroquerie : Infosyrie était au meeting « pro-syrien » de BHL /
Le Scorpène n'est pas un médicament /
Le 17 octobre 1961 : un événement oublié dans les programmes scolaires ? /
Nouvelle-Calédonie : Notre Colonie du Pacifique … /
Rayonnement de la France Inter /
Rayonnement de la France Inter (Brigitte Jeanperrin) /
Visite guidée dans l’enfer des préfectures françaises. /
France-Rwanda Le business dans les Grands Lacs contre une amnistie mutuelle de crimes imprescriptibles ? /
La France et le génocide des Tutsi au Rwanda /
Un mur sur le détroit du Pas de Calais /
209. C.A.M.P: "Thiaroye" : "Amnésie nationale" ou : "L'Afrique, pas d'histoires, sinon !" / Debré ou de loin, c'est déjà l'Arche de Zoë /
Nuage de Tchernobyl : la Corse victime de l’Omerta ? /
La portée contestataire des études postcoloniales /
Un grand pas vers la paix, merci Sarkouy : Le Brésil n'est pas en mesure d'acheter le Rafale /
CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX PAPON 2011 /
MIGRATION-FRANCE : Après la torture, être sans abri est une chance /
« L’allégeance aux armes de la France », ou comment enrichir les industriels de l’armement /
La rasque française en Libye /
Mes nuits blanches à Antony, devant l'administration de la honte /
Bobigny : la préfecture maltraite ses employés et ses immigrés /
camembert /
Administration de la honte : onze heures de queue et une nuit dehors /
Prof jugé à Abu Dhabi : le silence coupable de La Sorbonne /
Le massacre de Sétif ou le sanglant armistice : Retour sur un des plus grands massacres de l’histoire coloniale française /
Les mains sales, la nausée et degaulie /
Colonialisme: les crimes de la République /
Hamouri et Shalit : les jumeaux de l'histoire /
Dans la famille faux-cul : je voudrais Longuet /
Artistes ? Vos papiers ! ou l'exception culturelle à la française ? /
Kadhafi mort, quel dictateur ami de la France va-t-on bien pouvoir bombarder, maintenant ? /
Salah Hamouri : l’incompétence de Gérard Longuet /
Sarkozy et l’instauration de la charia en Libye /
Les vieux vautours de la Françafrique ont atterri en Libye /
Le paradis bafoué : les essais nucléaires en Polynésie française /
Les polynésiens et les essais nucléaires /
Foyer immigré d'Epinay : des retraités expulsés à la pelleteuse /
Mort pour la France (1) : quelle France ? /
Multiplication des plaintes en justice contre Sarkozy /
KADHAFI CONDAMNÉ À MORT PAR WASHINGTON ET PARIS /
Bombardements humanitaires en Libye /
Savoir où l'on place l'intolérable dans nos vies /
Au-delà de la polémique... /
Qui sont les deux otages français enlevés au Mali ? /
EPR : En Pleurer de Rage ou En Pouffer de Rire ?…@@@@ /
Les "travailleurs" indochinois de la seconde guerre mondiale /
2011, année Frantz Fanon /
Si Frantz Fanon revenait parmi nous , Il s’indignerait ! /
L’extradition illégale de Gbagbo de son pays natal ! et comment Sarko va-t-il faire en RDC ? /
Côte d’Ivoire : la politique à courte vue de la France /
Témoignage d’une veillée nocturne devant la préfecture d’Evry /
Le recours à l'enfermement est systématique, sans recherche d'alternatives (dossier) /
Le recours à l'enfermement est systématique, sans recherche d'alternatives (synthèse) /
Mémoire collective, mémoires antagoniques /
Circulaire guéant de l'étrhonte /
France - Turquie : LES CRIMES DE LA FRANCE CONTRE L`AFRIQUE /
France - Turquie : Calendrier des crimes de la France outre-mer /
France - Turquie : "La France est le pays qui a le plus œuvré contre l’unité continentale africaine." /
France - Turquie : GÉNOCIDE ARMÉNIEN : Les hommes politiques français dictent l’Histoire /
Escadrons de la mort : l’école française (1/4) /
Escadrons de la mort : l’école française (2/4) /
Escadrons de la mort : l’école française (3/4) /
Escadrons de la mort : l’école française (4/4) /
De la pathologie coloniale /
Hugo Chavez accentue les initiatives d’inclusion sociale /
France - Turquie : à propos de la proposition de loi sur le massacre des Arméniens /
Karachi ou Comores : Balladur tue ! /
Sarko aussi : La polémique rebondit sur la mort d'otages français au Niger /
Fukushima : « On a fait semblant de découvrir les dangers nucléaires » /
Normale soupe /
Coups de chaud pour le plan froid /
On tient le bambou : dans pandamania, il y a AAAA ! /
Non à Merdkozy /
«Nous voulons clore une triste page de la Polynésie» /
Lois mémorielles et clientélisme électoral /
Rwanda : le MRAP salue le rapport du juge Trévidic /
BHL et Sarkozy recherchés pour crimes de guerre ?... /
L'U(nion) pour M(arine le) P(en) : le trou noir de la politique /
Audits de sûreté nucléaire : l'ASN recommande des investissements massifs (La criiiise) /
« La base de l’humiliation » Les contrôles d’identité abusifs en France /
Air France expulse... sans résistance /
Badinter a aboli la peine de mort en 81, à quand son abolition dans les quartiers ? /
Violences policières : « Le déni des autorités est honteux » /
Normale soupe II /
Lettre ouverte à Monsieur Claude GUEANT /
Leçon de philo à l’usage de Guéant /
Les États-Unis ont reconnu l’infiltration d’Al-Qaida en Syrie... Quelles en sont les conséquences ? /
Areva en Afrique /
L’épopée d’Areva en Afrique – Sortie du Dossier Noir n°24 /
J’ai voulu voir “Jaurès” - On a revu “Ferry” ♪♪♪ … /
Victimes des essais nucléaires: les associations s'opposent au mécanisme d'indemnisation /
Savoir faire français ou savoir défaire ? /
Centres de rétention : “Ouvrez les portes ! On a le droit de savoir !” /
Vente de Rafale à l’Inde : une infamie à l’état pur /
Guerre d'Algérie : Arthur Smet, photographe inconnu et œil de Bigeard /
Nabila Mounib interdite de visa par l’ambassade de France à Rabat /
Des images colorées et des silences pesants / Nouveau sous Sarko : Mariage blanc refusé entre français adultes /
Fusillades de Toulouse : Race, religion et meurtre /
L’étrange relation entre Mohamed Merah et Bernard Squarcini /
Racket d’État : une administration payante pour les étrangers /
La défense, selon Jean-Luc Mélenchon /
Adlène Hicheur : le jugement (I) /
Le sort des diplômés étrangers est indigne /
Monsieur le ministre… je vais t’en foutre du grand public ! /
L’éclat sublime de la médiocrité /
Juppé et Guéant : francoprolâtres ! /
Le mensonge est une éducation coloniale /
Guerre d'Algérie : juger l'État français pour "crimes contre l'humanité" /
Les chiffres ont un visage… Sarko n’a qu’une sale gueule… /
France-Rwanda : un négationnisme d’État /
Tchad : un député incarcéré pour « braconnage », un président criminel accueilli à Marseille /
La mer à... boire ! ... Ou comment se foutre de notre gueule ! /
LA FRANCE ET LA LEPÉNISATION DES ESPRITS : Une réalité assumée /
Chercheurs étrangers en France : carnets de galères administratives /
Arnima se croyait française, elle est devenue « une Arabe » /
« Ça fait déjà cinq ans qu’on est gouvernés par le Front national » /
Alertez! Interpellez! Il en restera peut-être quelque chose (1) /
Alertez! Interpellez! Il en restera peut-être quelque chose (2) /
Une nouvelle aventure de Bernard (Achel) en Géorgie /
Merci Nicolas, la Résistance te remercie ! /
☞ La vie est à nous : 1936, le Front populaire I, II, III et IV /
Préfectures : le point noir de la République. /
Déesse_cas est-elle une pourriture à 1 million de dollars ? /
Côte d’Ivoire : la démocratie version Françafrique - Entretien avec Grégory Protche /
Essais nucléaires : l’expertise qui fait l’effet d’une bombe /
Ségolène Royal : diversité et ressemblance /
Au Lycée français de New York, la fin d’un privilège /
De la république coloniale à la république post-coloniale /
Une religion sous tutelle /
Universalisme ou ethnocentrisme ? /
Les travailleurs indochinois enfin reconnus à Sorgues /
Caricatures du Prophète : pourquoi nous devons nous indigner et défendre notre sacré /
Chroniques des audiences de reconduites à la frontière /
Une situation inextricable /
Vingt-cinq ans après la mort de Thomas Sankara : « on peut tuer un homme, mais pas ses idées » /
Du droit de niquer la France /
APSO/Reseau à François Hollande, président des français /
La télévison publique italienne dénonce les crimes de la France en Côte d’Ivoire /
Le dossier noir des naturalisations /
Nos élèves du Moulin Fayvon, d’expulsion en expulsion /
Pour la reconnaissance des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre commis par la France en Algérie pendant plus de 130 ans / c Quand les « Ritals » oublient qu’ils furent d’anciens « bougnouls » /
La Françafrique, cette association de malfaiteurs qui a paralysé l’Afrique /
Vous avez dit Bigeard : comme c'est bigeard ! /
Algérie : « Les colons étaient des complices et une source de violence » /
L'intégration des immigrés en France /
Un nègre assassiné par des militaires blancs : acquittés /
Côte d’Ivoire : Firmin Mahé, un mort bien emcombrant pour l’armée française. /
Poncet ? Poncet ?? Ah ! oui, le Rwanda... /
« Il y a un procès à faire de la colonisation » /
La relation algéro-française à l’épreuve du passé colonial de la France en Algérie /
« La reconnaissance des crimes du 17 Octobre par la France reste insuffisante » /
Sarkozy est un tueur et un lâche /
Les archives et Thiaroye /
Arevavion : y'a bon Niger /
Ça vous va très bien de faire l'étonnée... /
Yves Bonnet raconte les dessous de l’affaire Abdallah : une vengeance d'État /
CONTRE LE PERMIS DE TUER ACCORDE A LA FORCE LICORNE EN CÔTE D'IVOIRE /
Les djihadistes abandonnent les villes du nord du Mali : Retour à la guerre des sables /
War for uranium /
Un gouvernement au service des entreprises françaises en Afrique /
La France intervient au Mali et réaffirme son rôle de gendarme en Afrique /
Mali : questions sur une intervention / /
Les mensonges de la propagande de guerre française au Mali /
Enquête : Areva en Afrique ou la loi de la jungle /
Comment Areva laisse mourir ses travailleurs au Niger /
Amnesty International dénonce des exactions au Mali /
Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir… /
Au Parti socialiste, un zeste de xénophobie ? /
Mali : Quelles leçons tirer du conflit malien /
Mali : A quoi sert Serval ? /
Mali : refuser la géopolitique du « moindre mal ». /
Délivrer les peuples pour mieux voler leurs ressources /
L’impérialisme français s’enfonce davantage au Mali /
En matière de bassesse, le rayonnement est aveuglant /
Aux origines de l’accaparement des terres /
Il y a 20 ans, sous Mitterand... le génocide des Tutsi au Rwanda était en préparation et la France savait /
Nemanja, médecin, bac+7 et réceptionniste dans un camping /
La France en retard d’une déroute /
Le préfet de Seine Saint Denis vient d'être condamné... oui, à quoi ? /
Allô ? Non mais allô, quoi. T’es ministre de l’intérieur et tu connais pas la loi ? /
Le plutonium, enjeu tabou de la transition énergétique /
B2-Namous : dépolluer le désert ou comment inverer la courbe du chômage ? /
Centrafrique : Réflexions autour d'un pustch... Quelle est la part réelle de la France ?@@@ /
Le Crime de Napoléon réédité /
Droit d'asile en France : un état des lieux alarmant dressé par vingt associations /
Il y a 20 ans… la France encadrait une guerre au Rwanda sans que les Français soient au courant /
Manuel Valls ne cesse de durcir sa position sur les Roms /
Mali : la résolution de l’ONU permettra à la France d’occuper le pays /
Annie Thébaud-Mony refuse la Légion d’Honneur /
Opération Serval : un rapport sans accroc pour un vote sans surprise (et réciproquement) /
Quand Hollande, Fabius et Valls brillent par leur sottise... /
Tiens donc : La France, pays le plus raciste d’Europe !... Grâce à Le pen ? /
La mort du français à l’université /
Aminata Traoré : la militarisation pour le contrôle des ressources africaines fait partie de l’agenda /
L’Occident à la reconquête de l’Afrique /
Ces islamistes que soutient l’Occident /
Du colonialisme français à l'intervention française au Mali /
France : Au moins 62% des étrangers sont expulsés sans voir le juge : vous avez dit pourriture fasciste ? /
Pépites d’outre-mer (Finiront-ils par arrêter Lurel ? ) /
Bases françaises en Afrique : on rouvre ! (Coke en stock) / La colonisation de l'Afrique /
L’école du mépris /
Un policier viré pour avoir dénoncé des termes dégradants en marge d’une visite d’une délégation algérienne /
Essais nucléaires: la loi d’indemnisation « ne fonctionne pas » /
Opération Serval : un rapport sans accroc pour un vote sans surprise (et réciproquement) /
Quel colonialisme dans la France d’outre-mer ? /
Makaila et les autres victimes d’Idriss Déby et des compromissions franco-tchadiennes /
"La « colonialité du pouvoir » en Polysésie française : de l’institutionnel à l’intime" /
Georges Ibrahim Abdallah : la France détient un des plus vieux prisonniers politiques d’Europe /
17 novembre 1986 : La joute verbale Sankara Mitterrand (texte intégral)/
15 octobre 1987 : Il y a 26 ans, Thomas Sankara était assassiné /
=> Marc Bernardot, Patrick Bruneteaux, "Quel colonialisme dans les DOM-TOM ? - Une introduction"

=>Ary Gordien, "Guadeloupe, l’après LKP : Anticolonialisme, identité et vie quotidienne" /

=>Olivier Pulvar, "Montrer différemment pour se regarder autrement : la TOM, un « média éphémère »" dans le mouvement social de 2009 en Martinique /

=>Dominique Chancé, "De l’anticolonialisme à la créolisation : les écrivains postcoloniaux des Antilles françaises" /

=>Nicolas Roinsard, "Soixante ans de départementalisation à La Réunion : une sociologie des mutations de l’organisation sociale et de la structure de classe en contexte postcolonial" /

=>Laura Schuft, "La « colonialité du pouvoir » en Polysésie française : de l’institutionnel à l’intime" /

: =>Françoise Guillemaut, "Genre et post-colonialisme en Guadeloupe" /

=>Dorothée Serges, "Stratégies matrimoniales entre migrantes brésiliennes et envoyés métropolitains, où les effets du postcolonialisme sur les rapports de domination en Guyane" /

=>Hamid Mokaddem, "Kanaky ou Nouvelle-Calédonie, souveraineté et indépendance dans l’ère post-coloniale" /

=>Véronique Rochais, "La catastrophe aérienne du 16 août 2005 : de l’événement comme fait divers aux stratégies de construction identitaire martiniquaise" /

=>Ulrike Zander, "La hiérarchie « socio-raciale » en Martinique Entre persistances postcoloniales et évolution vers un désir de vivre ensemble" /


Les archives d'un massacre au service d'une histoire officielle mensongère /
Gard : battues, elles déposent plainte et sont expulsées /
L’Afrique perd Mandela mais garde Déby, Biya, Sassou et l’armée française /
Mais pourquoi donc ces étrangers luttent-ils contre leur exclusion ? /
Procès à Paris d’un génocidaire rwandais : la France s’absout /
Essais nucléaires de Reggane : Révélations compromettantes pour la France /
La France : pays du droit des armes /
«CHALVET» FEVRIER 1974 : 40 ANS N’OUBLIONS JAMAIS ! /
L'étranger, un habitant pas comme les autres /
Uranium: Oxfam demande "la fin des pressions" d’Areva sur le Niger /
Le Sahara contaminé durablement par l’uranium /
Hommage à Mandela : quand la France et ses grandes entreprises investissaient dans l’apartheid /
Heureusement qu'il y a des étrangers pour assurer le rayonnement de la France, parce que Manuel Valls reste une belle pourriture ! /
Violences ordinaires en Martinique, pour mémoire /
Génocide des Tutsi au Rwanda : 20 documents pour comprendre le rôle de l’Etat français /
« En direct de Mediapart » : Rwanda, la responsabilité de la France ou Mitterand fut une salopourrie ! /
Un négationnisme structurel : Le génocide rwandais et sa négation /
L’Inavouable : Retour sur le génocide rwandais et ses complicités françaises /
Un crime d’État longtemps occulté : le massacre d’octobre 61. /
La France a participé au génocide... Rwanda : les faits sont têtus /
Une prolongation de la durée de vie des centrales françaises serait évidemment une bonne nouvelle /
Ratonnades : chronologie... Dégueulasse ! /
Migrations : Le cadeau de départ de Manuel Vipère - Valls /
M.V-V : Une nouvelle ordonnance pour continuer à violer les droits fondamentaux des étrangers à Mayotte /
28 000 morts Algériens oubliés de l’histoire (1914-1918) /
Côte d’Ivoire : un pays pillé par le colonialisme français /
Le jour où l’Etat a perdu la bataille de Barbès /
L’héritage colonial continue de miner l’Algérie /
En France, une piètre qualité de vie environnementale /
L’amitié algéro-française : Le solde de tout compte d’un passé qui ne passe pas /
Comment l’Elysée a manipulé les rapports sur les armes chimiques en Syrie /




[ Corrélats : Sofitellation / Pourritures / Voyous / Libéral fascisme / ...]



Retour