Entrez un mot-clé
Réchauffement climatique
Réchauffement climatique II
Qu'en est-il vraiment ?


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : En France, régulièrement de nouvelles espèces animales apparaissent plus au Nord de leurs aires de répartition / Des modifications du climat : Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) /

Sites Internet et articles / Tableau des articles archivés (.docm) / Corrélats /

Le président Bush fait semblant de ne pas y croire et pourtant... /
Le changement climatique est une menace pour la paix /
La synthèse finale du GIEC /
Climat et énergies fossiles : des échéances communes pour des actions nécessaires /
Quel statut pour les réfugiés climatiques ? /
Europe : tollé contre le paquet énergie climat - Mars 2008 /
Les effets du réchauffement climatique lié aux activités humaines sont déjà observables /
Les teneurs en dioxyde de carbone et en méthane ont fortement augmenté en 2007 /
État du climat mondial en 2007 : une année encore bien trop chaude /
Réchauffement : le niveau de la mer s'élèvera-t-il plus vite que prévu ? /
Changement climatique, le fossé entre les nations riches et les nations pauvres s’est creusé à Poznan /
Le niveau des mers devrait augmenter d'un mètre au cours du prochain siècle /
Les oiseaux : premier indicateur d’impacts des changements climatiques sur la biodiversité en Europe /
Adaptation au changement climatique: l'Union européenne doit se préparer aux conséquences /
Le changement climatique /
Une éruption volcanique cataclysmique, mais inconnue, a refroidi la Terre au début du XIXe siècle /
Les forêts nordiques sont plus bénéfiques pour le climat /
Impacts sanitaires du changement climatique : une raison de plus pour agir /
Réchauffement climatique : les oiseaux et les papillons prennent du retard sur les températures /
Les plantes fleurissent encore plus tôt que prévu /
Scandinavie et Europe du Sud aux premières loges du réchauffement /
Plan d'adaptation au réchaufement climatique /
Le Giec publie son cinquième rapport d’évaluation /


La passagère* (Dysgonia algira)
Il n'y aurait donc plus qu'une seule personne au monde* qui aurait encore des doutes quant au fait que la terre se réchauffe, c'est le président Bush, mais il est notoire que ce gugusse est puissamment con. Oublions-le vite !

Il y a pourtant bien longtemps que du fond de mon jardin, du fond de mon département (le Morbihan), du fond de la France et même du fond de l'Europe que j'ai un peu ou beaucoup fréquentés, j'avais quelques idées sur cette question**.

[* En fait, il y en a deux, l'autre c'est sa suffisance Allègre depuis peu pressenti pour une mission sur la recherche auprès de Nicolas Sarkozy. Juste parcours vers le mérite : de la malhonnêteté intellectuelle à la félonie...]

[** S'il fallait comparer deux approches de la question des changements climatiques, j'aimerais mieux rappeler celle de M. Jean Demangeot qui, en 1995, dans son livre : Les milieux "naturels" du globe (Masson géographie, page 304) écrivait :

En résumé : Le niveau des océans se relève lentement sans qu'on sache exactement pourquoi. Le début de recul des glaciers implique un léger réchauffement planétaire. Des observations météorologiques non fiables indiquent peut être un léger réchauffement de l'atmosphère. Le trou de l'ozone est une réalité, mais ce n'est pas une nouveauté, et on en ignore la cause exacte. Les émissions industrielles sont certainement nocives mais on en ignore les conséquences exactes, notamment sur l'effet de serre. Il est démontré que la teneur de l'air en gaz carbonique augmente régulièrement, mais on ne sait pas vraiment pourquoi. Cette croissance du gaz carbonique est, dans certaines limites, bénéfique pour la végétation. La déforestation tropicale est catastrophique pour les pays tropicaux par le biais de l'érosion, mais elle ne semble pas avoir de conséquences fâcheuses pour l'atmosphère planétaire. Même conclusion pour la déforestation boréale.

Au total un faisceau troublant de présomptions, mais aucune preuve irréfutable de l'enchaînement causal de ces phénomènes. Devant les incertitudes évidentes de la science, devant la possibilité d'une manipulation idéologique et/ou commerciale en arrière plan, il est urgent d'attendre pour se faire une opinion fondée en raison sur les problèmes du Global Change.

C'était il y a douze ans. Depuis la population mondiale s'est accrue d'un milliard d'individus et quelques-uns d'entre eux qui se sont réunis au GIEC en début d'année 2007, sont mieux en mesure aujourd'hui d'affirmer que la planète se réchauffe.]




Depuis les années 1970, des modifications régulières dans les dates d'arrivée ou de départ de certains oiseaux ou dans les dates de vol de certaines espèces de papillons et d'autres insectes ; le nombre toujours plus grand d'acquisition de nouvelles espèces d'insectes mieux représentées dans le sud de l'Europe qu'en Bretagne ; les dates de maturation de certains fruits ou de certaines graines ; et différentes autres observations, sans être des preuves formelles, ne contredisaient pas les hypothèses avancées d'un réchauffement probable. Sans doute fallait-il encore douter qu'il s'agisse de modifications climatiques, mais plutôt de fluctuations météorologiques comme il s'en produit régulièrement.

Maintenant, il apparaît que tous les scientifiques, les climatologues, les météorologues, les océanologues, les glaciologues, les zoologistes, les botanistes et même les écologistes parlent d'une même voix de réchauffement de la Planète.

[* Dysgonia algira est une noctuelle aussi appelée la passagère. Son nom d'espèce qui suggère l'Algérie nous indique que c'est une espèce nord-africaine et péri méditerranéenne en Europe. Depuis peu d'années, semble-t-il, une dizaine, guère plus, cette espèce serait en expansion vers le nord. Il est très difficile de disposer de chiffre absolument fiables et précis, pour de multiples raisons : les entomologistes qui suivent régulièrement les papillons de nuit ne sont pas légion, une espèce peut facilement passer inaperçue sur un territoire donné, un territoire où cette espèce est présente n'est pas forcément couvert par un ou des observateurs, etc. Il semble néanmoins que cette espèce commence à être régulièrement observée dans le centre de la France vers 2003, en Vendée en 2004. Cette année, en août 2006, j'observe trois individus de cette espèce à quinze jours d'intervalle, dans le jardin de Kerpotence / Hennebont. Je voudrais préciser que, dans ce jardin, cette année 2006, ce sont 6 nouvelles espèces d'insectes "du sud" qui y ont fait une apparition ou y ont séjourné. Ce sont ainsi plus de 30 espèces nouvelles pour moi, sinon pour le Morbihan, que j'ai pu observer ces 6 dernières années. Je formule cela en ces termes parce que je n'ai aucunement la prétention d'être l'observateur le mieux placé pour ce type de données ***.

Jean Luc Blanchard, dont les compétences en matière de papillons de nuit sont largement reconnues, a observé cette espèce Dysgonia algira en 2007, sur Brandérion et Tréauray (Morbihan). On se rappelera que l'années 2007 a été particulièrement mauvaise sur le plan météorologique et que les nostuelles ou les phalènes se sont peu montrées, pendant l'été, dans notre département.]

[*** Une autre observation : je constate que les anémones sylvie, par exemple, fleurissent de plus en plus tôt chaque année. Je pense qu'en 20 ans, on a dû gagner presqu'un mois. Les noix du noyer du fond du jardin sont mûres, en 2007, au moins quinze jours plus tôt qu'en 1991]

On lira aussi : La chenille processionnaire du pin remonte vers le nord à la vitesse moyenne de 55,6 km par décade]




Parmi les changements qui sont les mieux à même de prouver que la Terre se réchauffe, les scientifiques s'accordent sur :

- Des modifications du climat : Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), il semble que la répartition et l'intensité des pluies ont beaucoup été modifiées au cours de ces 50 dernière années. Il pleuvrait davantage sur les latitudes moyennes et hautes de l'hémisphère nord et beaucoup moins dans les zones intertropicales. En particulier, il neigerait beaucoup plus sur les zones polaires et arctiques. Ces précipitations abondantes de neige auraient probablement gêné les glaciologues chargé de mesurer le recul de glaciers qui se révèlerait beaucoup plus important que tout ce que l'on croyait ou accréditait jusqu'à aujourd'hui. Il semblerait aussi que le phénomène d'el niño revienne plus fréquemment qu'avant.

- La fonte des banquises et le recul des glaciers : Manifestement, les inlandsis, les banquises et les glaciers de montagne reculent. Pour ce qui est de la fonte et du recul des glaciers de montagne, ces fluctuations ne sont pas nouvelles. En une trentaine d'années, ce sont des millions de mètres cubes de glacier qui ont fondu sur les Andes, l'Himalaya, les Alpes, etc. Mais pour les banquises ou les inlandsis, le recul et la fonte sont très important et surtout de plus en plus intenses.

- Des modifications significatives des dates de récoltes induites à la fois par des élévations de températures, mais surtout par des modifications notables des relations hydriques et hydrologiques à la pluviométrie.

- L'augmentation phénoménale du nombre de typhons et cyclones importants qui se déclenchent chaque année. Le nombre d'évènements auraient doublé en 30 ans.

- La modification de l'aire de répartition d'un nombre important d'espèces. Il est clair que certaines espèces ont gagné du terrain. C'est le cas, démontré, de la chenille processionnaire ou du chêne rouvre, mais aussi très nombreuses autres, sans que l'on puisse être absolument formel sur une relation entre cette progression et le réchauffement. Par exemple et pour se limiter aux abeilles solitaires : Xylocopa, Chalcidoma, divers Megachile, divers Andrena, divers Nomada jusqu'alors rares ou peu fréquentes dans le Morbihan, sont maintenant observées régulièrement. Je ne pense pas que ce " gain de biodiversité " en soit vraiment un. Je ne sais rien de ce que ces nouvelles espèces apportent et surtout enlèvent aux écosystèmes dans lesquels elles apparaissent.

- L'élévation du niveau de la mer : Le niveau des océans s'élèverait d'environ 1 mm par an Les conséquences de cette élévation sont très nombreuses. Voir : Les conséquences de l'élévation du niveau de la mer sur les côtes basses à marée.






Climat sur Novethic
http://www.novethic.fr/novethic/site/recherche/rech_resultat.jsp?thesaurus=77

Réchauffement climatique :
http://www.novethic.fr/novethic/site/recherche/rech_resultat.jsp?type_recherche=simple&motif_simple=R%E9chauffement+climatique&x=10&y=8

Réchauffement climatique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique

Dérèglement climatique
http://rechauffementclimatique.hautetfort.com/

El Niño et le réchauffement climatique : quels liens de causes à effets ?
http://membres.lycos.fr/controvenso/

Le réchauffement climatique : réponse à quelques questions élémentaires
http://www.manicore.com/documentation/serre/index.html

Réchauffement climatique :
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/changement-climatique/index.shtml

Réchauffement climatique
http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Climats/Rechauffement/

La mer monte à cause du réchauffement climatique
http://www.legos.obs-mip.fr/fr/produits/grand-public/sealevel.fr.html

Réchauffement climatique : des quantités accrues de précipitations à venir
http://www.futura-sciences.com/news-rechauffement-climatique-quantites-accrues-precipitations-venir_7468.php

Effet de serre : Kyoto ne suffira pas
http://www.alternatives-economiques.fr/site/233_004.html

Consensus Scientifique sur le Changement Climatique et le réchauffement de la planète
http://www.greenfacts.org/fr/dossiers/changement-climatique/niveau-1.htm

Les indices du réchauffement climatique
http://www.infoxygene.com/dossiers/article.php?id=105

Réchauffement climatique et extinction des récifs coralliens
http://www.actualites-news-environnement.com/20060516-extinction-recifs-coralliens.php

Réchauffement climatique et ouragans
http://www.futura-sciences.com/indexator/mot_rechauffement_climatique_ouragans.php

Le lien entre les cyclones et le réchauffement climatique
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_699_cyclones_rechauffement_climatique.php

Climat et effet de serre
http://www.notre-planete.info/geographie/climatologie_meteo/changement_0.php








[ Corrélats : Réchauffement climatique II / Catastrophe écologique / Risques naturels majeurs / Canicule / Cycle du carbone / Air / Effet de serre / Avalanches / Banquise / Ressources en eau / Ressources naturelles / Ressources pétrolières / El niño / Gaz carbonique / Cycle de l'eau / Armes de destruction massive / Endémiques / Désertification / Recyclage / Cyanobactéries / Pullulation / Glaciation / Climats / Reliques / Débits / Guêpiers / Haies / Réchauffement climatique I / Effet de serre / ...]

Retour