Entrez un mot-clé
Les rhodophycées
Les rhodophycées


Rhodosorus marinus
Les algues rouges ou rhodophycées :

L'ensemble des algues rouges, rhodophytes ou rhodophycées comporte quelques espèces unicellulaires.


Toutefois la plupart sont filamenteuses ou pluricellulaires.

Ces algues contiennent un pigment rouge, la phycoérythrine et accessoirement un pigment bleu, la phycocyanine. La présence de ces pigments explique pourquoi ces algues peuvent vivre à très grande profondeur (cent mètres et plus) là où la lumière n'est plus représentée que par des ondes bleues ou violettes, lesquelles ne sont par absorbées par les chlorophylles, mais bien encore par ces phycobilines, lesquelles après avoir absorbé l'énergie lumineuse, la transmette à la chlorophylle a. Il n'est donc pas surprenant que la concentration de ces pigments augmente avec la profondeur.

Dans les parois des algues rouges, on trouve une matrice mucilagineuse composée de polymères sulfatés du galactose appelés agar, fumori, porphysan et carraghénane. Ce sont ces polymères qui donnent aux algues rouges leur texture souple et glissante.

Dans les parois de certaines algues rouges, on trouve aussi des dépôts de carbonate de calcium qui jouent un rôle important dans la construction des dépôts coralliens.

Les algues rouges unicellulaires colonisent les eaux d'imprégnation des sols ou des murs, les eaux douces et marines. Certaines sont indépendantes (Porphyridium caractéristique des pieds des murs arrosés d'urine), d'autres sont réunies en amas par une gelée (Rhodosorus) ou en cordons (Gonotrichum). Leur structure est toujours très simple : un seul grand plaste par cellule. La reproduction sexuée est inconnue.




Les rhodophytes :
http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/rhodophytes.htm




[ Corrélats : Xanthophycées / Algues unicellulaires / Algues pluricellulaires / ...]

Retour