Entrez un mot-clé


*
Roitelet



Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : / Sites Internet et articles / Corrélats /


Roitelet huppé (Regulus regulus)

Dire qu'il aura fallu plus de soixante-dix ans pour que je réussisse quelques clichés valables de cette espèce... Dieu saurait s'il existait que ce n'est pas sans avoir longtemps observé les deux espèces qu'il nous est possible de voir en France (l'autre espèce c'est le roitelet triple bandeau). Et puis chacun sait que ces deux oiseaux ne sont pas particulièrement farouches, ni très difficiles à approcher, mais le fait est que je n'avais jamais encore réussi à les photographier correctement.

Il a fallu que ce petit mâle, que je voyais très régulièrement au fond du jardin, je dirais venir me narguer quand je coupe du bois, quand je fais du compost ou tout autre tâche qui ne m'autorise pas l'usage de l'appareil photo... décide de venir, probablement pour cause de disette, rechercher quelque petit insecte ou araignée sur le sol.

Dans un premier temps, je crus que cet oiseau avait quelque problème de santé ou autre... Mais en réalité, son comportement était celui d'unn individu parfaitement valide, mais en situation totalement inhabituelle (pour moi).












[ Corrélats : Fauvettes et apparentés / ...]



Retour
J'ai donc eu tout loisir, pendant une bonne vingtaine de minutes, d'observer ce petit oiseau, aller et venir, tout autour de nous et jusque dans nos pieds, cueillant quelque invisible à nos yeux... C'est d'ailleurs souvent la réflexion que nous font les rouge-gorges du jardin qui ne comprennent pas, quand nous jardinons, la raison qui fait que nous laissions autant de nourriture, d'insectes, de vers et autres arthropodes derrière nous sans nous donner la moindre peine de nous pencher pour les gober et qu'il faut bien qu'ils se précipitent pour en débarrasser le jardin qui serait gravement menacé sans leur intervention.
Ce matin, comme je vidais des herbes indésirables arrachées de la plate-bande envahie de vivaces... Je préfère indésirables à mauvaises herbes... M. Roitelet est venu sur une branche basse du noyer me faire profiter de son trille, juste avant de disparaître, sans doute perturbé par le sifflet de la buse qui traçait ces orbes au-dessus de nous et auquel je répondis.

Peut-être aimerez-vous mes rencontres avec les roitelets de France :
le roitelet huppé ;
http://www.ecritsdesbetes.fr/roiteleth.html et

le roitelet triple bandeau :
http://www.ecritsdesbetes.fr/roitelettb.html