Entrez un mot-clé
Hirudinées
Hirudinés ou sangsues

Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : « Je suis devenue éleveuse de sangsues après avoir été triple championne aux JO » / Sites Internet et articles / Corrélats /


Sangsue médicinale (Hirudo medicinalis)
Les hirudinés ou sangsues sont totalement dépourvus de parapodes et de soies.

Ces vers ont un nombre de segments constant (33) auquel il faut ajouter le prostomium. L'extrémité antérieure est pourvue d'une ventouse buccale. L'extrémité postérieure est également pourvue d'une ventouse discoïdale.


La sangsue médicinale est une espèce affectionnant plutôt les mares et les étangs, à fond vaseux, riches en matière organique. Cette espèce, très commune il y a encore une cinquantaine d'années, a pratiquement disparu et a été inscrite sur la liste des espèces menacées en Europe.

Largement utilisée par la médecine pour les saignées et par là, surexploitée (dans certains étangs du sud de la France, on pouvait prélever jusqu'à 15 000 individus par jour afin que chaque pharmacien puisse exhiber son bocal de sangsues vivantes dans son officine !), la sangsue officinale a probablement davantage souffert de la disparition des mares où elle vivait.

On n'utilise plus guère la sangsue pour des saignées, sauf pour certains actes chirurgicaux particuliers et quand on le fait, c'est avec des sangsues à usage unique, SIDA oblige ! Les sangsues utilisées sont des animaux qui proviennent d'élevage, allemands pour beaucoup.

Des essais de réintroduction de cette espèce sont tentés, confidentiellement, voire clandestinement, puisque la détention ou la capture de ces animaux sont légalement interdits.






Haemopis sanguisuga est une sangsue de la famille des hirudinea. Elle mesure environ 6 cm de longueur au repos, mais peut s'étirer bien davantage. Elle est généralement bicolore avec le dessus très sombre à noir et le dessous clair, voire blanc. La répartition de cette espèce n'est pas très bien connue en France où seul le département de l'Orne en abriterait (Données Muséum). L'individu photographié ci-dessus l'a été au Listoir (Landévant 56) le 24 mars 2013.





Les annélides :
http://perso.wanadoo.fr/brunopicart/Textes/annelide.htm

L'usage des sangsues en microchirurgie :
http://ispb.univ-lyon1.fr/liens/lyon-pharma/lyon1-01/PDF/SANGSUES.pdf




[ Corrélats : Vers / ...]

Retour