Pour différentes raisons, certaines rédhibitoires (âge, cessation d'activité professionnelle), à partir du 1er mars 2016,
je n'actualiserai plus cette page de façon suivie. On trouvera facilement les liens vers les sites auprès desquels je m'informais.
Entrez un mot-clé
Terrorisme, sécurité, état policier, bavures...


En France, aujourd’hui, enfin depuis une dizaine d’années, la principale cause qui fait que les jeunes, les pauvres, les Roms, les nègres, les arabes, les sans papiers, les juges qui les relâchent, les flics qui les repiquent, les chômeurs, les travailleurs, les afghans, les voyageurs, les gens du voyage, les suspects, les présumés innocents, les déclarés coupables, les évadés de prison, les évadés fiscaux, etc. ne se sentent pas en sécurité : c’est les VIEUX qui sont avec les journalistes les seuls à croire encore à la fable d'alcaloïda et des lapins dans les chapeaux à point nommés quand c'est la crise ! Strosscanicule !




Terrorisme : l’Assemblée vote un panel de mesures controversées, dont l’assouplissement de l’usage des armes par la police... En particulier, la généralisation des « caméras mobiles » portées par les forces de l’ordre, activées en cas d’incident ou à la demande des personnes concernées par une intervention.

Ci-contre : Voilà d'ailleurs ce que l'on pourra observer en cas de bavure...




Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Collapse / La loppsi 2 ou comment Saloparkozy (loppsichotique) et les pendards qui le conseillent utilisent les mêmes méthodes que les pédopornophiles qu’ils disent vouloir combattre / En garde à vue : fermez-la ! /

Sites Internet et articles / Tableau des articles archivés (.docm) / Corrélats /

Réforme de la garde à vue/
Sarkophtisie galopante : loppsi 2 /
Benalisons quand même : seulement 41 42 lois sécuritaires votées depuis 2002 /
Les techniques et les enjeux de la mesure de la délinquance /
Du bon usage de la polémique sur les statistiques de la criminalité /
Rosny-sous-Bois : le fait divers et l’incendie médiatique /
Sortir la banlieue de la rubrique “Faits divers” /
Le juge Serge Portelli : la justice française est en danger /
Rapport de la Cour des Comptes sur la politique de sécurité : où est le problème ? /
La Cour des comptes enterre la vidéosurveillance /
Un policier fait trembler l’Intérieur /
Menteur, voleur et criminel... /
FNAEG et possibilites de se faire désinscrire. /
Le Conseil Constitutionnel censure le coeur de la future carte d'identité /
L’anxiété, instrument de pouvoir /
De l'effet boomerang : Incarcération d’un anti-mariage gay /
Le maire et la prévention de la délinquance /
Calife ?... Moi : Archevêque ! / Loi sur le renseignement : du respect des grands principes du droit à la surveillance de masse sur internet. /


Dans les aéroports, il existe même des scanners qui vous déshabillent et l'affaire est dans le S.A.C !
Depuis le 11 septembre 2001, c'est-à-dire depuis le jour où des islamistes de nationalité saoudienne et où certains résident encore, supposés appartenir à Al Qaida, nébuleuse néo-formée pour l'occasion, ont détournés divers Boeing et autres missiles à la force de leurs petits bras armés de cutters et se sont précipités sur divers édifices préalablement minés afin de les faire s'écrouler sur eux-mêmes, ensevelissant du même coup les archives des banques soupçonnées de malversations et d'offrir aux États-Unis un formidable prétexte pour déclarer la guerre à l'Irak dont tout le monde savait qu'il possédait l'arme de destruction massive, etc.

Et le verbe s'est fait cher, il faut l'économiser !


Depuis ce jour, et un peu avant quand même, donc davantage depuis ce jour, la chasse aux terroristes est un formidable alibi pour installer partout où la populace fait sous elle au seul nom de Bin Laden (décédé en décembre 2001 et ressuscité à chaque fois que l’occasion s’y prête), pour installer, donc, des caméras à tous les coins de rue, dans toutes les banques sans pour autant surveiller les traders, dans tous les commissariats de police sans pour autant déceler les bavures, dans toutes les prisons sans pour autant empêcher les suicides de jeunes détenus, dans tous les hélicoptères sans pour autant remarquer les Talibans prêts à massacrer nos braves petits gars qui défendent notre sécurité, nos libertés et même nos valeurs occidentales en Afghanistan, etc.

Depuis ce jour, on ne peut plus circuler en auto, en bus, en train, en avion, à pied et encore moins si on est présumé sans papiers, doux euphémisme pour dire nègre ou bougnoul, sans être contrôlé, prié de fournir son ADN, ne pas sourire sur la photo et contribuer à la faillite de Laguiole dont les couteaux sont devenus des armes de 5e catégorie, même quand il s'agit de beurrer sa tartine avec des rillettes Bordeaux Chesnel, preuves vivantes qu'on n'est pas Pakistanné et qu'on n'a pas les mêmes valeurs.

Depuis ce jour, on aurait pu croire que la paranoïa de nos dirigeants politiques et de ceux qui les tiennent en laisse, c'est-à-dire quelques tenants purs et durs du libéralisme économique et des intérêts militaro-industriels, s'était enflée au point de ne plus se contenir dans leurs petits costumes qu'ils enfilent à Davos.

Même pas ! Ce qu'ils voulaient et sont en passe de réaliser, c'est l'instauration d'un État policier avec plein de CRS pour taper sur les pauvres toujours plus pauvres et toujours plus nombreux à cause de la crise alimentaire et de la crise financière, de la récession, de la chute du livret A, etc. Et si les pauvres sont antillais, les flics peuvent les bourrer de coups de pied dans le ventre en les traitant de sales nègres. C'est pas beau la sarkozye ?

Remarquablement, dans la presse, on s'est empressé de comparer la crise financière au 11 septembre 2001, mais pas pour constater que les gugusses qui ont, au moins, fermé les yeux sur les préparatifs de cet attentat, s'ils ne l'ont pas commandité, sont les mêmes qui sont au point de départ et à l'arrivée de le crise financière…

Rappelons donc qu'au lendemain de l'écroulement des tours jumelles sur ground zéro… la FED baisse considérablement les taux d'intérêt pour doper l'économie grâce au crédit moins cher.

Tout le monde emprunte et les banques prêtent à tout le monde sans vraiment se préoccuper de la solvabilité des emprunteurs puisque les risques sont dilués entre de multiples intermédiaires bancaires, des hedges funds et autres montages financiers qui permettent d'oublier quels seraient les risques pour le cas où les créanciers étaient ruinés ou dans l'incapacité de rembourser.

C'est ce qui arrive, en janvier - février 2007, avec la crise des subprimes. Des établissements de crédits sont ruinés, rachetés par des plus gros et plus voraces tout aussi ruinés et qui finissent à leur tour par être rachetés ou par mettre la clé sous la porte.

C'est alors que Zorrorkozy arrive… En fait, c'est ce que l'on aurait voulu nous faire croire.

C'est alors que Bush et Brown ont nationalisé les banques, volé tout le pognon des pauvres pour rassurer les riches afin qu'ils continuent comme par le passé à sous payer des ouvriers pour qu'ils construisent des missiles, des chars, des cartouches, des avions, pour défendre les ressources pétrolières sans lesquelles les guerres sont nettement moins marrantes surtout pour les chevaux.

**********


La loppsi 2 ou comment Saloparkozy et les pendards qui le conseillent utilisent les mêmes méthodes que les pédopornophiles qu’ils disent vouloir combattre :

La violance (avec un a pour capacité à violenter) des pédophiles, et plus généralement la violance bourgeoise dont elle n’est qu’un aspect, comporte deux dimensions essentielles : une dimension contre passionnelle et une dimension compassionnelle.

La dimension contre passionnelle est celle des atteintes à l’intégrité structure des victimes, depuis les attouchements jusqu’au viol. Les tortures et les souffrances physiques infligées sont partie intégrante de la contre passion. Le meurtre, s’il se produit, est d’une certaine façon motivé par l’échec présupposé auquel la deuxième dimension compassionnelle pourrait conduire. L’atteinte à l’intégrité structure est une atteinte essentiellement physique au territoire d’un individu, c’est-à-dire à son « ego », pas seulement à son intimité épidermique ou sexuelle.

La dimension compassionnelle a essentiellement pour objet de faire admettre à la victime d’un viol de son intégrité structure que l’acte peut se justifier du fait de l’autorité dont jouirait le bourreau sur sa victime. C’est la raison pour laquelle l’essentiel des pédophiles sont d’abord les parents proches, les éducateurs, les enseignants, les confesseurs, etc. La dimension compassionnelle est une appropriation du « je », c’est-à-dire une appropriation de la personnalité de la victime par le biais de différentes formes de soumissions à l’autorité. C’est, à mon sens, la dimension première de la déviance. La jouissance la plus intense est obtenue, d’abord, par la négation du « je » de la victime qui va se soumettre et accepter le statut hiérarchique du dominant. L’acte sexuel réel ou mimé* n’est qu’une composante contre passionnelle, parmi d’autres, possiblement préalable dans l’établissement de la soumission violante ou pour mieux l’établir durablement. Les soi-disant fantasmes sexuels à l’égard des jeunes enfants ne sont probablement qu'un avatar de plus dans la panoplie des perversions autorépliquées de l’autoritarisme (Pour mémoire). Rien de bien neuf : après le libéralisme d'Adolphe Thiers, l'incarcérisme d'adolf unquart avec les talonnettes...

La loppsi 2 procède de la même perversion. Elle vise à établir, par diverses violances, une remise en cause systématique de l’intégrité structure des individus ou plus largement celle des groupes sociaux. La criminalisation des actions revendicatives** est un exemple particulièrement significatif. Mais au-delà, la loi, vise d’abord à nier la capacité aux dominés d’avoir une personnalité, une pensée, autre que celle que ni la presse à la botte, l’hypnose télévisuelle et d’autres formes médiatiques d’acculturation n’arrive pas à imposer durablement. Les attaques contre Internet, sur lequel d’ailleurs, il y a belle lurette que les pédophiles l’ont déserté, sont un formidable exemple de cette agression. Les attaques contre Internet, sont comme les tortures, pas destinées à nous faire parler, mais à nous obliger à nous taire, voire à nous terrer.

Le plus extraordinaire et significatif, aussi, c’est que ce sont les élus du Peuple, c’est-à-dire les personnes censés le représenter qui, non seulement, vont voter comme un seul âne, cette loi imbécile, mais qui, en plus, rajoutent à qui mieux-mieux des monceaux d’amendements*** absurdement cons et même criminels.

Mais, comme tout cela est pour notre bien, ne vaut-il pas mieux s’abstenir de dénoncer ce dévoiement ?

Nos élus sont devenus démophiles pour mieux nous enphiler ! Pénalement, ça vaudra combien ?

[* C’est le cas chez de nombreux primates, nos cousins, où les dominances se manifestent par l’érection pénienne chez les mâles, parfois clitoridienne chez les femelles (cynocéphales, saïmiris, etc.). Mais l’intimidation copulatoire est aussi de mise lorsque le statut hiérarchique est trop manifestement remis en cause. L’intromission pénienne n’est réelle que chez les femelles ou les très jeunes mâles.]

[** Par exemple, en ce moment et dans le plus grand silence des médias, en Gwadeloup où des syndicalistes sont jetés en prison pour la plus grande jouissance des békés. ]

[*** Amendement est un mot qui me fait d’abord penser à fumier et secondement à pourriture.]


__________


Pour mémoire et pour commencer à vouloir aller plus loin... Poser des questions et obtenir des réponses.

11 Septembre : le Monde diplomatique remet en cause la version officielle

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=32809

Du 11 septembre à l’État policier US
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=4859

BIGO, BONELLI , DELTOMBE (dir.), Au nom du 11 septembre... http://terra.rezo.net/article835.html#02

Confronting the evidence - A call to re-open the 9/11 investigation
http://www.reopen911.info/video/confronting-the-evidence-vo-st-fr.html

La politique de sécurité nationale de l’Administration Bush
http://webu2.upmf-grenoble.fr/espace-europe/publication/ares/50/lavorel.pdf

LES EFFETS DES ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE 2001 SUR LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE DU CANADA
http://www.rcinet.ca/rci/fr/chroniques/25582.shtml

LE 11 SEPTEMBRE 2001, CINQ ANS PLUS TARD / Le terrorisme, les États-Unis et le Canada
http://www.septentrion.qc.ca/pdf/extraits/extrait_2-89448-490-9.pdf

Quelle sécurité globale ? (à problème complexe, solution simpliste ?)
http://www.realites.com.tn/home/Realites-Lire-Article?=&a=1081884&t=166

Quand l'accent est mis sur l'ordre et la sécurité, l'espace démocratique est réduit
http://www.aidh.org/Forum/terror_03.htm

La frénésie sécuritaire / RETOUR À L’ORDRE ET NOUVEAU CONTRÔLE SOCIAL
http://www.homme-moderne.org/societe/socio/lmucchi/frenesiesecu/index.html

Europe : Stratégie "fourre-tout"
http://www.courrierdelaplanete.org/71/article2.php

Sécurité contre Vie Privée
http://www.geocities.com/sec_vie_privee/complicite.htm

L’aide au développement détournée... par les pays riches
http://citron-vert.info/spip.php?article634






Articles :


À la recherche du nouvel ennemi (I) Rufin, Mandraud et les polices contre « l'écoterrorisme » /
À la recherche du nouvel ennemi (II) Le CRSSA, Fort Detrick et les États contre le bioterrorisme /
Le sécuritaire, c’est la guerre /
"Le Monde" n’a rien vu au P4 de Lyon /
Les fichiers Europol, pire qu’Edvige /
Pourquoi l’esprit de la Stasi plane sur le fichier RNCPS /
Les Internautes sont la nouvelle chienlit /
Lettre ouverte à ceux qui n'ont rien à cacher /
Les frontières de l'Europe /
Le péril Rom /
Insécurité: l'échec du tout-répressif /

L’insécurité dont on ne parle pas :
page 1,
page 2,
page 3,
page 4,
page 5,
page 6. /

Visage nu et citoyenneté : Quand l’espace public devient l’espace privé de l’État /
Lois Sarkozy sur la sécurité /
Construction d’une menace (La presse face au terrorisme en France et en Grande-Bretagne) /
Les valeurs menacées (La presse face au terrorisme en France et en Grande-Bretagne) /
Le pouvoir (sarkostasique) instrumentalise services secrets et terroristes /
La DCRI en question /
Surveillance téléphonique : Matignon contourne la loi /
Lois antiterroristes 25 ans d'exception / Dossier : "mauvaises intentions" /
Nicolastaline : le loppsivisme triomphant /
La délinquance des jeunes et des « enfants de moins de trois ans » /
DOSSIER DERIVE SECURITAIRE - JEUNESSE et DELINQUANCE :
Jeunesse et délinquance : Bockel sur les traces de Bénisti /
Le dépistage des bébés agités pour prévenir la délinquance, c'est encore et toujours non ! /
«Il faut refuser cette dérive sécuritaire dont les enfants sont les prétextes» /
«Il est faux de dire que tout est joué avant 3 ou 6 ans» /
Un rapport prône le dépistage des troubles du comportement «chez les petits entre deux et trois ans» /
HADOPI, ACTA, filtrage : menaces, enjeux et réaction citoyenne /
Le filtrage d'Internet viole l'État de droit /
43 associations s’inquiètent du vote de la Loppsi dans l’indifférence /
Le management sécuritaire /
LOPPSI2: Censure administrative du Net adoptée, les pédophiles sont tranquilles : alors, pour me faire taire, il faudra qu'ils me tuent. /
L’avènement de la Loppsi 2 : la délinquance potentielle de chaque individu. /





[ Corrélats : Escrocrise / Insécurité / Terrorisme d'État / ...]



Retour