Entrez un mot-clé
Les tornades




Soudain deux tornades prennent naissance sous un énorme cumulonimbus...
(État du Texas)
On donne le nom de tornade à une trombe de grande dimension et de forte intensité qui se développe à la base d'un cumulo-nimbus.


On peut observer des tornades, régulièrement aux États-Unis et en Australie, et plus rarement en Europe occidentale, en Inde ou au Japon.

Les tornades se présentent comme un tourbillon de vent, souvent intense, se manifestant par une colonne nuageuse ou un cône renversé en forme d'entonnoir, appelé tuba. Le sommet du cône est accolé à la base du cumulo-nimbus et la base prend quelquefois la forme d'un buisson formé de gouttelettes aspirées de la surface de la mer, des lacs ou des cours d'eau, de poussières, de sable et de divers débris provenant du sol. Certaines grosses tornades sont tellement puissantes qu'elles peuvent aspirer des véhicules de la taille d'un pick-up truck.

Les tornades, étant associées aux cumulo-nimbus qui sont des nuages d'orage, sont souvent accompagnées d'éclairs et de chute de grêle.

En Europe occidentale, les tornades sont de petite dimension (quelques dizaines de mètres de diamètre et de vents ne dépassant pas 150 km/h. Aux États-Unis, les tornades sont classées de 0 (vents de 60 à 80 km/h) à 5 (vents dépassant 400 km/h, en réalité jamais mesurés, puisque aucun appareil de mesure a jamais résisté à de tels vents, diamètre de la trombe dépassant le kilomètre). Les tornades 0, 1 et 2 ne provoquent pas plus de dégâts que nos tempêtes. Les tornades de force 3, 4 et 5 sont redoutables. Après leur passage, il ne reste rien au sol qu'un enchevêtrement de débris. Les tornades de force 3 sont capables de coucher des wagons de chemin de fer ou des camions semi-remorque.

L'arrivée d'une tornade s'accompagne d'un fort grondement faisant penser à celui du roulement d'un chariot sur des pavés. Ce bruit précurseur permet de courir se mettre à l'abri, souterrain de préférence. Car face à une forte tornade, il n'y a guère d'autres choses à faire. Le bâti individuel, quels que soient les matériaux employés, ne résiste pas. Pour l'instant, aux États-Unis, les immeubles de grande hauteur ont résisté... mais aucun n'a encore essuyé de tornade de force 3 ou supérieure.

En outre, les tornades peuvent se déplacer à grande vitesse (plus de cent km/h), puis se rendre immobiles avant de reprendre leur course capricieuse et tout à fait imprévisible. Il arrive même fréquemment que des tornades fassent demi-tour.

La durée de vie moyenne d'une tornade est de l'ordre d'une dizaine de minutes, mais on a observé des tornades qui ont duré une heure.

Bien que les théories sur la formation des tornades ne soient pas établies avec une certitude absolue, les mécanismes probables de ces phénomènes semblent être les suivants :

Dans l'air chaud et humide qui précède un front froid, de puissants courants de convection se développent, ceux-là même qui initient la formation des cumulo-nimbus. La discontinuité des vents de part et d'autre du front froid amorce un mouvement tourbillonnaire le long de ce front. Lorsque pour une raison fortuite, se produit une concentration locale de mouvements ascendants (point chaud à la surface du sol, un simple foyer, par exemple ou une surface de roches nues surchauffées), une petite dépression secondaire se forme sur le front froid. Cette petite dépression peut avoir un diamètre variable, jusqu'à 20 km, c'est-à-dire bien supérieur à celui de la trombe. Mais, au voisinage du sol, les particules d'air situées à proximité de cette dépression commencent à tourner dans le sens cyclonique en convergeant vers le centre dépressionnaire par suite du frottement de l'air sur le sol.

Au fur et à mesure que ces particules se rapprochent du centre, elles tournent de plus en plus vite, en vertu du principe de conservation du moment cinétique. Cet afflux d'air tourbillonnaire soulève du sol des poussières et des débris qui constitueront le buisson. Cet afflux d'air aurait pour effet de combler rapidement la dépression, s'il n'y avait pas, en même temps, un fort courant ascensionnel qui évacue l'air vers le haut. Par suite de la baisse de pression que subit l'air chaud et humide qui se concentre dans la dépression, et surtout par suite de la violente ascendance à laquelle il est soumis, cet air subit un formidable refroidissement par détente. La vapeur d'eau qu'il contient se condense en gouttelettes nuageuses qui donnent à la colonne nuageuse qui semble s'accrocher à la base du cumulo-nimbus.



La France n'est pas (plus) épargnée par les tornades...

Un couloir d'une dizaine de kilomètres de long
sur cent mètres de large...
et partout des dégâts sur les arbres et les habitations (Ivoy-le-Pré / Cher / 08/2005)





Après le passage d'une tornade :
http://www.populationdata.net/satellites/ameriques_États_unis_tornade.html

Tornades :
http://www.notre-planete.info/geographie/tornades.php

http://www.ffme.fr/technique/meteorologie/le-temps/tornade/tornade.htm

http://la.climatologie.fr/tornade/tornade.htm

http://www.ace.mmu.ac.uk/eae/french/Weather/Older/Tornadoes.html

http://membres.lycos.fr/animageo/

http://www.mb.ec.gc.ca/air/summersevere/ae00s25.fr.html

http://www.mb.ec.gc.ca/air/summersevere/ae00s02.fr.html

Tornades (et inversion) :
http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier32-1.php

Le risque tempête en France :
http://www.alertes-meteo.com/divers_pheno/catasrophe_fran/tempetes_france/tempetes_france.htm

Le Sud-Est des États-Unis frappé par les tornades
http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2974

Vers un record de tornades aux États-Unis
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1684.php

[Autres Sites Internet et articles : http://www.prim.net \\ http://www.cemagref.fr \\ http://www.brgm.fr \\ http://www.catnat.net \\ http://www.prevention2000.org/cat_nat \\ http://www.meteo.fr \\ http://www.effet-de-serre.gouv.fr \\ http://www.ademe.fr \\... ]




[ Corrélats : Risques Naturels Majeurs / ...]

Retour