Pour différentes raisons, certaines rédhibitoires (âge, cessation d'activité professionnelle), à partir du 1er mars 2016,
je n'actualiserai plus cette page de façon suivie. On trouvera facilement les liens vers les sites auprès desquels je m'informais.
Entrez un mot-clé
Violence sociale
Violences sociétales






« En m’occupant d’enfants et d’adolescents en difficulté, rarement criminels, souvent beaucoup moins délinquants que le président Chirac, condamné le 15 décembre 2011 à deux ans de prison avec sursis pour "détournement de fonds publics" et "abus de confiance", j’ai rencontré beaucoup d’injustice sociale »
Pierre Joxe


Parfois j’entends les gens dire qu’ils aiment leurs enfants et voudraient leur faire un monde meilleur… Dont acte ! Combien sont-ils prêts à flinguer les racailles, les gredins et les goinfres qui, dans les oligarchies, les banques, les instances politiques, les lobbies, les multinationales, les mafieux, les entreprises, la finance, les groupes d’influence, la presse, la justice à la botte, etc. nous préparent les guerres, les génocides, les destructions massives, les famines, les émeutes, les épidémies, les fléaux climatiques et environnementaux ? Combien sont-ils qui seraient prêts à se sacrifier pour eux ?

Bien résumé !
Alors que les acquis sociaux sont toujours conquis de haute lutte et après bien des années de souffrances, de sacrifices, de morts… Ils sont le plus souvent supprimés, subrepticement, en douce, dans le plus grand secret et en deux temps, trois mouvements. C’est bien la raison qui devrait nous faire comprendre que seule la violence sociale extrême reste la solution pour inverser les propositions. Sinon, ce sont des parlotes et les faibles, pourtant les plus nombreux, seront toujours les perdants.


Valls se plaint que les policiers qu’il a envoyés pour casser de l’ouvrier en grève aient été blessés…
Il n’a qu’à les laisser à la maison , ça n’arrivera pas !


LETTRE À MONSIEUR ÉRIC BESSON

Monsieur le ministre,

Aujourd’hui un ami s’en va, un ami que je ne reverrai sans doute pas.

Lorsque vous ferez le compte, monsieur le ministre, de ceux que vous aurez humiliés, renvoyés, que vous vanterez votre triste bilan d’hommes de femmes d’enfants pourchassés,arrêtés, menottés, effrayés et estampillés « pas bon pour la France », quand vous débattrez sur les plateaux télés de la nécessité d’appliquer des lois que vous dîtes républicaines, j’entendrai la voix de mon ami chanter « Liberté, Liberté », et je me demanderai combien de temps encore nous devrons supporter que vous sépariez des familles, des amis, des amants, que vous décidiez qui nous devons aimer, inviter, accepter ou tout simplement côtoyer.

Car vous ne concevez la vie ici que méritée.

Enfin n’oubliez pas qu’en face de chaque chiffre de votre sinistre comptabilité il y a un nom un prénom une vie et si cela ne vous concernait pas je saurai bien moi y trouver Abdelghani

un ami qui aujourd’hui est parti contre son gré.

Le vide qu’il va laisser, à nous qu’un défaut de papier n’a ni effrayé ni rebuté, JAMAIS, monsieur le ministre, vous ne pourrez le JUSTIFIER.

Paris le 7 mars 2009

Sylviane B.



Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Histoire des conquêtes sociales I, II et III


Ça finira bien par péter : La crise, la France, l'Europe : 5 signaux majeurs / Est-ce que vous regrettez ces violences ? I et II /
L’acharnement antisyndical continue : Les 5 de Roanne arrêtés à leur domicile ! /
Semences inscrites : Pourquoi un nouveau statut pour l'enseignement catholique ? /
La domination des surexploités est l’un des piliers de la police /
Suppression des élections prud'hommales : une attaque contre la démocratie sociale compensée par un peu de corruption. /
VICTOIRE OU ANESTHÉSIE ? Retour sur la première audience du procès des Saounera /
Crise humanitaire en Espagne : Un contexte propice à l’indignation /
États-Unis - La privatisation de l’école : une attaque contre la classe ouvrière /


Sites Internet et articles archivés / Tableau des articles archivés (.docm) / Corrélats /


J'aime bien le député Frédéric Lefebvre. Il est tellement stupide qu'on a même pas besoin de le traiter de trou du cul ou de tête de con puisqu'il se charge lui-même de sa caricature. Cela nous évite aussi d'être poursuivi, non pas pour diffamation, mais comme lanceur d'alerte… ce qui en période de crise est infiniment plus risqué.


Et mauvais perdant avec ça ! Oser traiter le LKP de tontons macoutes quand on sait comment la droite française a su soutenir Doc Duvalier et le fiston ! Je suis sûr que c'est un nostalgique de Thiers réprimant les communards. Manque de pot, il n'est au service que d'un demi moins que rien.

Ah ! les canuts… Le pied… 600 morts, 10 000 déportés. Le triomphe du Médef qui ne s'appelait pas comme ça, mais qui comportait les mêmes salopards que ceux que soutient - représente - Parisot aujourd'hui.

Belle illustration en tout cas de la violance, avec un a, comme absolument, à laquelle l'opprimé n'a pas souvent d'autre choix que de répondre soit par la violence, soit par la soumission. Ils le savent bien, ces enfoirés dans les gouvernements ou dans le patronat. Ça n'est pas par hasard s'ils conduisent les négociations comme ils le font. Bien servis aussi par des jaunes et des vendus. La parole donnée et reprise, les manœuvres dilatoires, les promesses oubliées, la signature trahie, les instances non représentatives invitées à signer, sans oublier toutes autres sortes de bassesses et indignités, dont la dernière en date, oeuvre des sénateurs votant le recul de l'âge de la retraite à 62 ans, dans la nuit du vendredi 8 octobre.

Bon, le GEAB nous annonce, pour la crise systémique en cours, une phase de dislocation sociétale avec des risques de guerres civiles… à nous de savoir ce que nous en ferons ?

Quand je lis certains propos dans certains journaux appartenant à certains patrons de presse, je me plais à penser, pour ces derniers, que ni leurs fortunes, ni leurs yatchs, ni leurs jets, ni leurs amis politiques, ni leurs gardes du corps, ni leurs villas en Corse, ni leurs comptes au Caïman, ne les mettront durablement à l'abri du formidable coup de pied au cul qui va les mettre en orbite... à jamais. Et ça pourrait bien arriver plus vite qu'ils ne le craignent déjà...

Et puis il faudra bien que l'on entende la différence entre je suis un conjuré et je suis un con, je le jure...

[J'avais à peine fini d'écrire ce torchon coup de gueule que je découvrais d'autres réactions que je ne résiste pas à vous donner à lire...]




Lefebvre contre les “tontons-macoutes” du LKP

Posté dans Politique par Gérard Filoche le 7 mars 2009

Le garde du corps de Sarkozy, Frédéric Lefebvre, un « tonto-sarko » porte-parole de l’UMP, s’est lâché dans les médias. Il a commencé ses « opérations d’intimidation » contre les dirigeants vainqueurs du mouvement social en Guadeloupe en les traitant de façon raciste de « tonton macoutes ».

Lefebvre se comporte comme un chien de garde de l’ordre sarkozien aux abois. Sarkozy essaie de tout déminer, apaiser les chercheurs, les enseignants, les étudiants, les hospitaliers, la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion, la Guyane, la Bretagne et l’Auvergne… Il redoute plus que tout la convergence des luttes pour 200 euros de hausse de salaires le 19 mars. Alors il lui faut dénigrer fort et vite les premiers vainqueurs d’outre-mer de peur qu’ils ne fassent école.

Déjà le Figaro titre : « Elie Domota menace les patrons », puis : « comportement séditieux de quelques individus en Guadeloupe ». Ce seraient « les agissements des gros bras » du collectif « contre la pwofitation » (LKP), « les déclarations de leur chef relèvent du droit pénal » et, parce que celui-ci aurait dit : « Nous ne laisserons pas une bande de békés rétablir l’esclavage », « Propos dignes, ajoute le Figaro, du sinistre président du Zimbabwe, Robert Mugabe »

Pardi, le mot d’ordre est clair, tout ça c’est des noirs, ce sont donc des « tontons macoutes » comme à Haïti ou au Zimbabwe…

Des noirs qui voudraient « organiser le hold up de la Guadeloupe ». Le Figaro comme Tonton-Lefebre veulent vite « affranchir la Guadeloupe et les guadeloupéens de la dictature de pseudo-syndicalistes ».

Avant que le 19 mars huit syndicats unis n’organisent le « hold up » de Paris et de toutes les villes de France, n’est-ce pas ? Quelques fois qu’ils soient cinq millions dans les rues et crient eux aussi «200 euros pour tous » en faisant grève et en manifestant - comme à Pointe-à-Pitre, Saint-Denis, ou Fort de France.

Sur France inter, Tonton Lefebvre est encore plus raciste et antisyndical : il explique que «les images » des « gros bras » noirs qui déambulent dans les rues, lui rappellent les sombres macoutes de la dictature haïtienne… Il n’y va pas avec le dos de la cuillère pour séparer là-bas et ici.

C’est paradoxal puisque le ministère du Travail a annoncé qu’il lançait la procédure d’extension à toutes les entreprises guadeloupéennes de l’accord conclu le 26 février pour les 200 euros en Guadeloupe. C’est signé. C’est légal. L’accord doit être « étendu » : « entre 200 et 250 euros pour les salaires jusqu’à 1,4 du SMIC » ! Toutes les entreprises là-bas doivent le respecter, question d’ordre public social.

Pourquoi cela ne serait pas valable en Bretagne et en Bourgogne ? Comme en Auvergne, en Haute-Loire ou les huit syndicats unis appellent eux aussi à manifester pour 200 euros pour tous !






Et puis Élie Domota est même poursuivi pour incitation à la haine raciale... Je suppose que, dans le même temps, l'État français va abandonner le secret défense sur les massacres de 1967 et permettre à la justice et aux historiens de nous révéler la vérité sur ces assassinats gaullistes...

Voir : La Gwadloup kont la pwofitasyon 8 et La Gwadloup kont la pwofitasyon 9

Une chose est sure, les békés aussi sont mauvais perdants... Finalement, je suis plutôt ravi de voir que tôt ou tard, les miasmes de la colonisation finissent par tomber, pourris qu'ils sont... J'espère vivre encore assez longtemps (mais pas trop) pour voir tomber ceux de la colonisation israélienne en Cisjordanie.









Articles archivés :


Presse Hexagonale : Pourquoi Domota est- il la cible ? /
Poursuites contre Elie Domota - La solidarité antillaise est au rendez-vous /
Poursuites contre Elie Domota - Deux lettres des Antilles au procureur de la république /
¡ Que se vayan todos ! – voilà ce qui dit le mécontentement mondial /
« Il n’y a pas de raison de fermer le site » - Mobilisation pour l’emploi en contexte de crise /
Surveillance accrue dans les Universités /
Geoffroy Roux de Bézieux joue la stratégie de la tension /
Le mois de mai sera un mois de combat ! Par Élie Domota /
Jean Marie Tjibaou /
LKP - Le mois de mai sera un mois de combat ! /
Guadeloupe : 44 jours pour changer le monde /
Luttes sociales, il faut gagner /
Justice et dépendance. Entretien avec Serge Portelli : « Il existe une justice des riches et une justice des pauvres » /
Communiqué de Presse du L.K.P du 03 octobre 2009 /
VOICI M. Besson qui vous le met profond ! /
Tendance mode dans les conflits sociaux, nous dit Lombard : un employé tue son patron à Toulouse ! /
Les entreprises face à la montée de la violence /
Pourquoi nous cessons de respecter les contrôles judiciaires /
L'extension du domaine de répression /
Guide du manifestant arrêté I (obsolète), voir le II /
"Mariages gris" et matins bruns /
Banlieues : alerte rouge avant l’explosion annoncée /
Même blanc un nègre reste un nègre, surtout pour les juges sarkozystes /
Petit rappel sur le motif de l'emprisonnement du militant syndicaliste en Nouvelle Calédonie /
Vade mecum de la comparution immédiate (1) (2) et (3) /
Guide du manifestant arrêté II /
La France des riches contre la France des travailleurs /
Le degré de civilisation d’une société se mesure à la manière dont elle traite ses prisonniers : Du retour de la guillotine en France /
La leçon... sera-t-elle profitable ? / La leçon (2) /
Médias français : Pas de risque que l'on vous parle des émeutes étudiantes à travers le monde... /
J’accuse... /
Solidarité avec le peuple guadeloupéen contre la répression ! /
Une droite en compétition avec l’extrême-droite sur le terrain du racisme se dispute jour après jour le même électorat ou la disparition de Zemmour comme gag ultime pour cette raclure ? /
Rencontre avec Thomas Piketty autour de la révolution fiscale /
Partout en Europe, s’étendent les mobilisations contre l’austérité imposée au nom de la dette /
Préfecture de la honte : quand la France traite ses administrés comme des chiens /
La grève générale en Guadeloupe : désinformation médiatique et mépris colonial /
Yo vlé pran rèvanch a yo : Mobilisons-nous pour faire échec à la répression ! /
Émeutes en Grande-Bretagne : casseurs et traders, même combat /
Qu’elle soit maudite ou crainte, la vérité interdite est l’insurrection en Grande-Bretagne. /
Pillages en plein jour (The Guardian) /
"La relation d’enquête. La sociologie au défi des acteurs faibles" /
242. NxtGen : "Andrew Lansley Rap" (2011) /
245. L'Angleterre en crise (2) : retour sur les émeutes d'août 2011. /
Logement social, une pénurie entretenue /
Les travailleurs sont tellement violents qu'ils s'accidentent au travail et en meurent /




[ Corrélats : Décohésion sociale / Absurdement con... sinon pire / ...]



Retour