Entrez un mot-clé
Zonation végétale des cours d'eau
Zonation végétale des cours d'eau


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : La renaissance d’une vallée / Génie végétal de restauration des berges : des techniques écologiques et économiques pour la biodiversité /

Sites Internet et articles / Corrélats /


Exemple de zonation au bord d'un cours d'eau


Numéro
Sols
Zonation
Végétation
Phytosociologie
1
Aucun
Pleine eau
Matière en suspension
Plancton
Necton
Bactéries
Cyanobactéries
Algues unicellulaires
Protozoaires
.
2
Aucun
Surface de l'eau
Flottants
Neuston Algues
Insectes de surface
.
3
Lit majeur
Sables, graviers
Vases, matières organiques
Benthos Algues
Mousses
Hydrophytes
Ranonculatum fluitantis
4
Berges Périphyton Hydrophytes .
5
Zones exondables
Graviers à vases
Classement granulométrique
Graminées ripicoles Héliophytes Phalaridaies
6
Lit secondaire
Graviers, sables, limons
Zone de bois tendre Fusain, Viornes
Saules arbustifs et arborescents
Aulnes
Salici viburnetum
Salicetum
Alnetum
7
Zone hors crue décennale
Sables, limons, argiles
Zone de bois dur
Forêt ripariale
Frêne, Érable Aceri-Fraxinetum
8
Zone hors crue centennale
Sols bruns forestiers
Éboulis
Zone de bois dur Hêtraie, Chênaie Fagetum
9
Niveau des crues décennales
10
Niveau des crues centennales


Les cours d'eau sont caractérisés par deux phénomènes essentiels.

Le premier, inéluctable, concerne le flux unidirectionnel d'eau et de matières transportées (sédiments, plancton, embâcles, etc.) auquel rien ni personne ne peut véritablement s'opposer et avec lequel il faut composer.

Le second concerne les organismes vivants dans les hydrosystèmes. Ceux-ci, dans la mesure du possible, tentent de s'opposer le plus longtemps possible aux phénomènes d'avalaison auxquels ils peuvent être soumis ou de résister au mieux aux crues même si elles deviennent trop fortes.

Lorsque le cours d'eau est entièrement sauvage, il s'établit une équilibre entre les différentes exigences exercées par le flux changeant de l'eau et les animaux et les végétaux qui peuplent l'écosystème. Les crues et les inondations ne sont jamais catastrophiques, souvent plutôt bénéfiques pour les hommes. C'est de cette façon que pendant très longtemps les humains ont vécu avec leurs cours d'eau qui leur apportaient l'eau, les poissons, des bois tendres pour des activités très spécifiques (vannerie, confection de sabots), des crues et des sédiments pour enrichir les terres inondables, un moyen de transport pour eux-mêmes ou leurs marchandises et matériaux, etc.

Vers la moitié du XIXe siècle, la déprise agricole et pire, avec les débuts de l'ère industrielle, la déprise naturaliste, les rivières importantes sont muselées par chenalisation et les autres simplement abandonnées à leur divagation. Ce sont ces rivières au tracé instable, aux crues imprévisibles qui deviennent dangereuses et pour lesquels tous les bétonnages et autres aménagements contraires au bon sens, à l'écologie et au développement durable vont être préconisés, sinon imposés jusqu'au dégoût.

Jusqu'à une vingtaine d'années, les cours d'eau étaient la chasse gardée des hydrologues lesquels, d'ailleurs, ne s'intéressaient guère plus qu'au lit majeur et aux phénomènes macro rhéologiques observables et mesurables.

Depuis peu, les cours d'eau sont envisagés globalement comme des écosystèmes où ne compte plus uniquement ce qui se passe dans le seul lit majeur, mais aussi les phénomènes qui se passent dans les granulats, les berges, les rives et les différentes formations prairiales ou boisées rivulaires. Ces approches écosystémiques se font à différentes échelles parfois très petites (micro-habitat, station, faciès) ou beaucoup plus grandes, du tronçon à tout le bassin versant.

Un exemple d'une approche écosystémique peut être proposée au travers de l'analyse des ceintures de végétation observées le long des cours d'eau. Ce sont d'ailleurs ces espèces citées que l'on privilégiera pour une opération de remise en état et une revégétalisation d'un cours d'eau.

La France comptant un certain nombre de zones biogéographiques différentes, il ne peut pas être question de fournir un profil type de végétation valable pour tous les cours d'eau français. Le tableau qui suit est un exemple un peu passe partout qui vaudrait, disons, en plaine et en région atlantique.

Je conseille aux personnes qui seraient intéressées par des études de la végétation des cours d'eau et particulièrement des ripisylves de consulter les ouvrages :

" Gestion forestière et diversité biologique - France - domaine continental Rameau J.C, Gauberville C, Drapier N / Idf 2000 / Isbn : 2-9047 40-70-8 " et

" Gestion forestière et diversité biologique - France - domaine atlantique Rameau J.C, Gauberville C, Drapier N /Idf 2000 / Isbn : 2-9047 40-69-4 "

Zone inondée en permanence (Hydrophytes)
Renoncules aquatiques
Potamots
Nénuphars
Hydrocharis
Myriophylles
Callitriches
Elodées
Zone exondable (Héliophytes)

Phragmitaie

Scirpaie

Cariçaie

Glycérie
Plantain d'eau
Sagittaire
Butome
Jonc des chaisiers
Souchets
Prêles
Rubaniers
Iris faux acore
Joncs
Carex
Aches
Oenanthes
Berles
Berces
Angéliques
Bidens
Reine des près
Eupatoire chanvrine
Circe des marais
Consoude
Epiaire des marais
Fétuques
Massettes
Salicaires
Epilobes
Pâturins
Chiendent
Ripisylve à bois tendre (Strate arborescente)

Saulaie
Saule pourpre
Saule marsault
Saule à trois étamines
Saule cendré
Ripisylve à bois dur (Strate arborescente)

Aulnaie Saulaie
Fusain
Cornouiller sanguin
Prunellier
Sureau
Viorne obier
Troène
Groseillier
Charme
Ripysilve à bois dur (Strate arborée)

Frênaie

Peupleraie

Boulaie

Tillaie

Chênaie pédonculée
Aulnes
Bouleaux
Cerisiers
Erable champêtre
Erable sycomore
Tremble
Saule blanc
Saule fragile
Tilleul à petites feuilles
Chêne pédonculé
Frênes





Guide de gestion des forêts riveraines de cours d'eau
http://www.onf.fr/europe/life-eauxforet/pdf/Guide_gestion_foret_riveraines_d%E9f_25nov05.pdf Guide de gestion de la végétation des bords de cours d’eau / Rapport général : http://www.biotec.ch/205-2000-GuideRM.pdf



Guide de gestion de la végétation des bords de cours d'eau :
http://www.pronde.net/IMG/pdf/cctp.pdf

La gestion de la végétation herbacée : http://www.pronde.net/IMG/pdf/cc6_veg.pdf

Guide de gestion des milieux naturels associés À LA FORÊT : http://www.crpf-poitou-charentes.fr/IMG/pdf/GMN.pdf /

Gestion de la végétation : http://www.eau-rhin-meuse.fr/tlch/emissaires%20agricoles/FT1%20gestion%20de%20la%20vegÉtation.pdf /

Préconisations techniques pour l’exploitation et la conversion des peuplements forestiers allochtones en bordure des ruisseaux : http://ec.europa.eu/environment/life/project/Projects/files/file/Peuplementsforestiers.pdf

Entretien ruisseaux et fossés :
http://62.160.233.78/GEIDEFile/entretien_ruisse.pdf?Archive=123402494168&File=entretien_ruisseaux_pdf

Réaménagement des berges de la seine (Epinay sur Seine) :
http://www.plainedefrance.fr/index.html?/documents/archives/012004/actualite/reamenagement.shtml

Restauration des berges par génie végétal : une technique pleine de bon sens mais exigeante :
http://www.actu-environnement.com/ae/news/restauration_berges_genie_vegetal_4817.php4






[Corrélats : Chantiers " Rivieres " / ...]

Retour